JOHN DAVISON ROCKEFELLER : LE ROI DU PÉTROLE


L'image “https://i2.wp.com/www.micheloud.com/FXM/SO/scans/JDRd.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “https://i1.wp.com/faculty.plattsburgh.edu/richard.robbins/legacy/Rockfeller_visage.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “https://i0.wp.com/www.micheloud.com/FXM/SO/scans/RockHaut.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “https://i0.wp.com/www.disinformazione.it/images/john_d_rockefeller.JPG” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Rockefeller, age 18

John Davison Rockefeller (8 juillet 1839 à Richford, Comté de Tioga, New York – 23 mai 1937 à Ormond Beach, Floride) était un industriel des États-unis, fondateur de la famille Rockefeller, qui a fait fortune dans l’industrie du pétrole.

Il a en particulier créé la Standard Oil qui deviendra Esso puis Exxon Mobil.

Frère de William Rockefeller

Il a épousé Laura Celestia Spelman (1839-1915)


Laura Spelman Rockefeller

et a eu cinq enfants : Bessie (1866-1906), Alice (1869-1870), Alta (1871-1962), Edith (31 août 1872 – 25 août 1932) et John Davison Rockefeller Jr.

Biographie

Son père était un marchand de « médicaments-miracles » qui parcourait le pays. Sa mère lui apprit très jeune que le devoir de tout chrétien était de faire des dons à l’Église. Dès son enfance John D. Rockefeller s’était donné pour but de devenir un grand homme d’affaire, il était plus attiré par les usines, les chemins de fer et l’organisation des banques que par l’art, la littérature ou la politique.

En 1860, il se lança dans les affaires avec un associé. Ils lancèrent une maison de courtage en grains, viandes et autres produits alimentaires. L’affaire marcha très bien et ils firent rapidement des bénéfices. John D. Rockefeller était un homme très rigoureux dans ses affaires et chacun avait confiance en lui. Un jour, il entendit parler de Drake (cet ancien employé de chemin de fer embauché par une poignée de businessmen pour trouver du pétrole en Pennsylvanie) et des champs pétroliers. L’idée lui plut immédiatement et il se rendit sur place examiner ceci de plus près. Persuadé des possibilités offertes, il décida d’investir dans ce nouveau domaine et proposa à son associé de le suivre. Celui-ci restant hésitant, John D. Rockefeller lui racheta ses parts de l’entreprise pour 72 500$ et prit un nouvel associé, un spécialiste des problèmes du pétrole.

Toujours aussi rigoureux, il monta pièce par pièce son affaire jusqu’à pouvoir assujettir tous les pétroliers des États-Unis, ainsi il ne craignait plus la surproduction et il pouvait contrôler les prix.

Le but alors de Rockefeller était de pouvoir contrôler toutes les raffineries de pétroles des États-Unis, il lança pour cela la « South Improvement Cy » mais le projet fut déclaré immoral, anti-démocratique puisqu’ ainsi il aurait écrasé radicalement tous ses concurrents. Il dut battre en retraite.

Non découragé, à partir de 1870 il décida de procéder autrement et de faire pression sur les raffineries pour les racheter contre argent où actions dans la société, ceci contribuant donc à l’essor de l’entreprise. Il alla ainsi à Pittsburg, Philadelphie et New York, possédant bientôt toutes les raffineries de l’État. Mais un obstacle vint au travers de sa route : la législation des États-Unis interdisait aux hommes d’affaires d’exercer leur activité en dehors de l’État où se trouvait leur domicile. Rockefeller mit donc l’affaire dans les mains des juges qui résolurent le problème avec les trusts.

En 1882, les actionnaires de la Standard Oil remettaient leurs affaires aux mains de 9 « hommes de confiances » dont Rockefeller faisait évidemment partie. Le siège social fut installé à New York.

Après le pétrole ce fut l’automobile, puis l’avion. La fortune de Rockefeller ne cessa de se multiplier. Il prit sa retraite en 1896 en étant l’homme le plus riche des États-Unis et l’un des plus puissant au monde. Son fils reprit l’entreprise.

Gardant le souvenir du conseil que lui avait donné sa mère, Rockefeller donna près de 600 millions de dollars. Cet argent servit entre autre à fonder l’Université de Chicago, l’Institut Rockefeller pour les recherches médicales et la Fondation Rockefeller, destinée à promouvoir le progrès scientifique dans tous les pays du monde.

Les anecdotes

Il a dit :
La fondation Rockefeller, spécialisée dans la recherche médicale et les oeuvres sociales, est aussi un excellent paravent qui permet à la famille de contourner la loi antitrust.

Il a dit :
‘N’avoir qu’un but en vue est l’une des causes essentielles de succès dans la vie, quel que puisse être le but poursuivi’.

Le sens du commerce
John Davison, à 8 ans déjà, emprunte 2 dollars pour acheter des dindonneaux qu’il revend, au Noël suivant, 2 dollars 20 cents avec 20 cents de bénéfice.

Sur la page frontispice du 29 septembre 1916, le New York Times rapporte que le patriarche de la famille John D. Rockefeller qui a fait fortune dans le pétrole vaut à lui seul $500 millions de dollars US, et qu’il est le premier milliardaire d’Amérique. Huit heures après que cette histoire eue paru, son portefeuille d’actions pétrolières avaient augmenté à 8 millions de dollars. Pas mauvais pour le travail d’une seule journée, même pour un Rockefeller.

Trop riche pour être vrai

Le milliardaire Rockefeller passe un jour un appel en PCV depuis une cabine publique. A la fin de la conversation, la pièce qu’il a mise pour sa tonalité ne lui est pas restituée. Il appelle aussitôt l’opérateur pour réclamer son dû. L’employé lui demande alors son nom et son adresse afin de lui envoyer la somme par la poste.

« Bien, mon nom est John D. Rocke… Bon, oubliez ça. De toute façon, vous ne me croirez pas. »

John Davison Rockefeller (8 Juillet, 1839 – 23 Mai, 1937) a été guidé par la force afin de créer et développer la compagnie Standard Oil, pour dominer l’industrie du pétrole et fonda la première grosse fondation des États-unis, il engendra de multiples contreverses et oppositions en regard de ses pratiques commerciales et la forme de son organisation. Rockefeller a été le premier philanthrope majeur des États-unis, établissant d’importants dons à des fondations pour un total de $540 millions en dons de charité.

Rockefeller est né dans une ferme dans le comté de Tioga, New York, le 8 juillet 1839, il est le second des six enfants de William A. et Elisa (Davison) Rockefeller. La famille vit dans des conditions modestes. Quant il était enfant, la famille déménagea à Moravia et plus tard à Owego, New York, avant d’aller à l’ouest en Ohio en 1853. Les Rockefellers ont acheté une maison dans Strongsville, près de Cleveland et John est entré au Lycée Central à Cleveland. Tandis qu’il était étudiant il a loué une chambre dans la ville et s’est joint à l’Église Baptiste de la rue Érié, qui est devenue plus tard l’Église Baptiste de l’Avenue Euclide. Actif dans ses affaires, il est devenu un administrateur de l’église à l’âge de 21 ans.

Il a quitté le lycée en 1855 pour prendre un cours d’affaires à l’Université des Affaires Folsom. Il a achevé le cours de six mois en trois mois et, après la recherche d’un travail pendant six semaines, a été employé comme aide-comptable par Hewitt et Tuttle, une petite société de marchands et des expéditeurs de produits alimentaires. Rockefeller n’a pas été payé tant qu’il n’a pas fait trois mois, quand Hewitt lui a donné 50 $ (3.57 $ par semaine) et lui a dit que son salaire était augmenté à 25 $ par mois. Quelques mois plus tard il est devenu caissier et comptable.

En 1859, avec 1,000 $ qu’il avait économisé et un autre 1,000 $ empruntés à son père, Rockefeller forma l’ONU partenariat dans une affaire de commission avec un autre jeune homme, Maurice B. Clark. Dans la même année le premier puits de pétrole a été foré à Titusville en Pennsylvanie, provoquant l’industrie du pétrole. Cleveland est bientôt devenu un centre de raffinage majeur de la nouvelle industrie se développant vite et en 1863, Rockefeller et Clark entrèrent dans l’industrie du pétrole en tant que raffineurs. Ensemble avec un nouveau partenaire, Samuel Andrews, qui avait un peu d’expérience du raffinage, ils ont construit et exploité une raffinerie de pétrole sous la raison sociale Andrew, Clark & Co. La société a poursuivie dans l’affaire de commission, mais en 1865 les associés, maintenant cinq, qui n’était pas d’accord sur la gestion de leurs affaires ont décidé de vendre la raffinerie à quiconque parmi eux était capable d’offrir le plus gros montant. Rockefeller l’a acheté pour 72,500$, et a liquidé ses autres intérêts pour former avec Andrews, la Rockefeller & Andrews.


Rockefeller & Andrews à Cleveland

LA COMPAGNIE STANDARD OIL

L’intérêt de Rockefeller dans l’industrie pétrolière a augmenté quand l’industrie s’est lui-même étendue rapidement, stimulée par l’utilisation de pétrole pour l’éclairage. En 1870 il a fondé la Compagnie pétrolière Standard (Standard Oil) avec son frère William, Andrews, Henry M. Flagler, S.V. Harknes et d’autres. Ils avaient un capital d’un million de dollars.

Avant 1872 la Standard Oil avait acheté et avait ainsi contrôlé presque toutes les sociétés de raffinage de Cleveland, plus deux raffineries dans les alentours de New York. Peu de temps après la société raffinait 29,000 barils de pétrole brut par jour et avait son propre magasin de tonnelier fabriquant ses barils de bois. La société avait aussi des réservoirs de stockage avec une capacité de plusieurs centaines de millier de barils, des entrepôts pour le pétrole raffinée et des plants pour des usines de fabrication de peinture et de colle.


LA STANDARD OIL – RAFFINERIE #1


LE STANDARD OIL BUILDING – 26 BROADWAY

La Standard prospère et en 1882, vante les mérites de ses propriétés qui ont été fusionné dans la Standard Oil Trust, qui était en réalité une seule grosse compagnie. Ils avaient un capital initial de 70 millions de dollars. Il y avait à l’origine 42 détenteurs de certificat, ou de propriétaires, dans le Trust.

Après dix ans le trust est dissout par une décision de la court d’Ohio. Les sociétés qui avaient composé le Trust ont joint plus tard la formation de la Compagnie Standard Oil (New Jersey). Depuis, le New Jersey a adopté une loi qui a permis à une société mère de posséder la réserve d’autres compagnies. Il est évalué que la Standard Oil a possédé les trois quarts de l’industrie du pétrole au États-Unis dans les années 1890.

En plus d’être le chef de la Standard, Rockefeller a possédé des mines de fer, des terres à bois et a investi dans de nombreuses sociétés de fabrication, dans le transport et d’autres industries. Bien qu’il ait tenu le titre de président de la Standard Oil jusqu’à 1911, Rockefeller s’est retiré de la direction de la société en 1896. En 1911 la Cour suprême américaine a constaté que le Standard Oil Trust était en violation des lois anti-monopoles et a ordonné la dissolution de la société du New Jersey. Les trente-huit sociétés qu’il contrôlait alors ont été divisées dans des sociétés individuelles. Dans sa biographie, Study in Power, John D. Rockefeller, l’Industriel et le Philanthrope, l’historien Allan Nevins annonce que Rockefeller à ce moment-là possédait 244,500 actions des 983,383 actions totales en circulation.

PHILANTHROPIE

Rockefeller a 57 ans en 1896 quant il décide que d’autres devraient reprendre la direction quotidienne de la Standard Oil. Il dirige maintenant ses efforts sur la philanthropie, donnant la plus grande partie de sa fortune conçue pour faire le plus de bien possible et décidé par de prudentes études, l’expérience et l’aide d’experts avisés.

Du temps ou il avait commencé à gagner de l’argent étant enfant, il avait donné une part de son revenu à son église. Sa philanthropie a grandi dès son plus jeune âge comme ses parents le lui ont appris, d’après ses convictions religieuses et ses habitudes financières. « Je crois que c’est le devoir religieux de chaque homme d’obtenir tout ce qu’il peut honnêtement et donner tout ce qu’il peut, » a-t-il une fois écrit. Durant les années 1850, il donne de régulières contributions à l’Église Baptiste et quant il eu 21 ans, il donnait non seulement à son église, mais à d’autres causes, aussi bien à une École du dimanche étrangère qu’à une Église Afro-américaine. L’appui d’institutions religieuses et d’enseignement Afro-américaine est resté parmi ses intérêts philanthropiques principaux durant toute sa vie.

L’UNIVERSITÉ DE CHICAGO


Comme sa richesse a grossit dans les années 1870 et 1880, Rockefeller en est venu à favoriser un système coopératif et conditionnel d’octroi, dans lequel il consentirait à fournir la partie de la somme nécessaire pour un projet particulier, si les autres intéressés par ce projet fourniraient aussi un appui financier substantiel. C’était une condition de base pour Rockefeller pour participer à la Fondation de l’Université de Chicago. La Société américaine d’éducation Baptiste l’avait résout en 1889 en établissant « une université bien équipé » dans Chicago. À la forte envie du directeur de la société, le Rév. Frederick T. Gates, Rockefeller offrit de donner 600,000$ sur le premier million de dollars versé pour l’endossement, et les 400,000$ restants à versés dans les 90 jours. Ainsi a commencé, l’Université de Chicago qui s’est incorporée en 1890 et les vingt années suivantes, Rockefeller contribua à construire cette institution, toujours à condition que d’autres se joignent à son appui. En 1910 il a fait comme cadeau d’adieu 10 millions de dollars, qu’il a versé comme contribution à l’Université sur une somme totale de 35 millions de dollars. Dans le retrait de cette nouvelle activité, il écrit : « Je joue et j’agis selon mes convictions pour cette grande institution, qui est la propriété du peuple, et qui devrais être contrôlé, conduit et supporté par le peuple. »

CORPORATION DE PHILANTHROPIE

Rockefeller a reconnu les difficultés de se servir de grandes fondations au bien-être de l’être humain et il a aidé à définir la méthode scientifique et efficace de philanthropie corporative. La méthode était celle-ci : Pour créer des fondations charitables et leur donner leurs titres de grandes fondations, la gestion et l’utilisation serait dirigée par des administrateurs et surveillée par des officiers ayant une formation spécialisée et l’expérience, tant des administrateurs que des officiers sera consacrés à l’étude continue des opportunités pour la meilleure utilisation des fonds placés entre leurs mains. Pour aider à gérer ses œuvres philanthropiques, Rockefeller a embauché le Rév. Frédérick T. Gates, dont le travail avec la Société d’Éducation américaine Baptiste et l’Université de Chicago lui a inspiré confiance Avec les conseils de Gates et, après 1897, son fils, John D. Rockefeller Jr., a établi une série d’institutions qui sont importantes dans l’histoire de la philanthropie américaine, la science, la médecine et la santé publique.

L’INSTITUT ROCKEFELLER POUR LA RECHERCHE MÉDICALE

En 1901 il a fondé l’Institut Rockefeller pour la Recherche Médicale (maintenant l’Université Rockefeller) dans le but de découvrir les causes, la façon de prévenir et de trouver un remède pour les maladies. De ses laboratoires sont venu des remèdes pour des maladies et une nouvelle connaissance des techniques scientifiques qui ont aidé à révolutionner la médecine, la biologie, la biochimie, la biophysique et d’autres disciplines scientifiques. Quelques-uns des accomplissements célèbres de ses scientifiques sont le traitement du sérum de la méningite spinale, de la pneumonie, la connaissance de la cause de l’infection de la paralysie infantile; la nature du virus causant la grippe épidémique; la chirurgie des vaisseaux sanguins; le traitement de la maladie du sommeil; la première démonstration de la conservation du sang pour transfusion, la première démonstration de comment les cellules nerveuses vont du cerveau vers d’autres partie du corps, la découverte d’un virus qui peut causer le cancer de la volaille; la synthèse de peptide et l’identification de l’ADN comme matériel génétique crucial.

LE CONSEIL GÉNÉRAL SUR L’ÉDUCATION (1902-1965)

En 1902 Rockefeller a établi le Conseil d’Enseignement Général (GEB) pour « la promotion de l’éducation aux États-unis sans distinction de race, sexe ou religion. » Entre 1902 et sa dissolution en 1965, le GEB a distribué 325 millions de dollars pour l’amélioration de l’éducation à tous les niveaux, avec l’accent sur l’enseignement supérieur, y compris des facultés de médecine. Au Sud, où il y avait un besoin spécial, le GEB a aidé des écoles pour des étudiants tant blancs qu’Afro-américains.

LA COMMISSION SANITAIRE ROCKEFELLER (1909-1915)

En Rockefeller se combine son intérêt spécial pour le Sud et son intérêt pour la santé publique avec la création de la Commission Sanitaire Rockefeller pour l’Extermination de la maladie d’Hookworm. Son but devait « provoquer un mouvement coopératif de la profession médicale, des fonctionnaires de la santé publique, des chambres de commerce, des églises, des écoles, de la presse et d’autres agences pour le remède et la prévention de la maladie d’Hookworm, » qui était particulièrement dévastatrice dans le Sud. De son siège social à Washington, D.C. la Commission Sanitaire a commencé une campagne massive d’éducation publique et de médicaments dans onze états du Sud. Il a payé les salaires du personnel de terrain, qui ont été nommés conjointement par les états et la Commission et patronnés des campagnes d’éducation publiques et le traitement des personnes infectées. Une partie de ce programme, plus de 25 000 réunions publiques ont été suivies par plus de 2 millions de personnes à qui l’on a données des faits à propos de la maladie d’Hookworm et sa prévention. Son travail fut couronné de succès et une nouvelle agence a été créée comme le début d’une nouvelle philanthropie Rockefeller pour étendre ce travail à d’autres pays et attaquer d’autres maladies tant au Sud qu’à l’étranger.

LA FONDATION ROCKEFELLER

En 1913 Rockefeller a établi la Fondation Rockefeller (RF) pour « promouvoir le bien-être de l’humanité dans le monde entier. » Conformément à ce large engagement, la Fondation pendant des années a donné une aide importante à la santé publique, l’éducation médical, la production alimentaire croissante, l’avancement scientifique, la recherche sociale, les arts et d’autres domaines dans le monde entier.

La division de la santé internationale de la Fondation a étendu le travail de la Commission Sanitaire dans le monde entier, travaillant contre des maladies diverses dans cinquante-deux pays sur six continents et vingt-neuf îles, apportant la reconnaissance internationale du besoin de la santé publique et l’assainissement environnemental. Sa première recherche de terrain sur la maladie d’Hookworm, la malaria et la fièvre jaune a fourni les techniques de base pour contrôler ces maladies et a établi le modèle de services de santé publique modernes. La RF a construit et doté la première école du monde, d’hygiène et de santé publique, à l’Université Johns Hopkins et a ensuite dépensé plus de 25 millions de dollars dans le développement d’écoles de santé publique aux États-unis et à vingt et un pays étrangers. Son programme de développement agricole au Mexique a mené à ce qui a été appelé la Révolution Verte dans l’avancement de production alimentaire dans le monde entier; et la RF a fourni le financement significatif pour l’Institut de recherches de Riz International au Philippines. Des milliers de scientifiques et des savants de la RF ont reçu des félicitations et des bourses pour l’avancement de leurs études. La fondation a aidé à fondé le Conseil de Recherche de Sciences humaines et a fourni l’appui significatif pour de telles organisations comme le Bureau national de Recherche Économique, l’Institution de tolérance, le Conseil de Relations avec l’étranger et l’Institut Russe de l’Université de Colombia. Dans les arts la RF a aidé à établir ou supporter le Festival Shakespearien de Stratford en Ontario, Canada et le Festival Shakespearien américain de Stratford au Connecticut, le Stage Aréna à Washington D.C., la Maison Karamu à Cleveland et le Centre Lincoln pour les arts du spectacle à New York.

AUTRES SUPPORTS PHILANTHROPIQUE DE ROCKEFELLER

En plus de la création de ces entreprises philanthropiques, Rockefeller a continué à faire des donations personnelles. Parmi celles dont les activités ont reçu son appui financier des collèges et universités diverses, y compris Yale, Harvard, Colombia, Brown, Spelman, Bryn Mawr, Wellesley et Vassar; écoles théologiques; la Commission des parcs de l’état, les victimes de tremblements de terre de San Francisco; la Ligue anti-salloon; le Parc Rockefeller et autres parcs à Cleveland; organisations de missionnaires baptiste et plusieurs YMCA et YWCA.

VIE DE FAMILLE

John D. Rockefeller et Laura Célestia Spelman (1839-1915), un professeur, se sont mariés le 8 septembre 1864, à Cleveland. Les Rockefellers ont eus cinq enfants — quatre filles et un fils, John D., Jr. (1874-1960), qui héritèrent de la fortune familiale et continuèrent l’oeuvre philanthropique de leur père. Leur fille, Bessie (1866-1906), se maria avec Charles Strong. Leur seconde fille, Alice (1869-1870), est décédée étant enfant. Alta (1871-1962) se maria avec E. Parmalee Prentice, et leur plus jeune fille, Edith (1872-1932), se maria avec Harold Fowler McCormick.

En 1870, Rockefeller a commencé à faire des voyages d’affaires de Cleveland à New York. Après quelque temps il a commencé à amener sa famille pour de longs séjours et, en 1884, il a acheté une grande maison de grès brun au 4, 54ème Rue Ouest, dont la terre fait maintenant partie du jardin du Musée d’Art Moderne.


Home on 54th Street in New York City

En commençant dans les années 1890, la famille a passé une partie de leur temps à Pocantico Hills, à environ 25 milles au nord de New York. Pendant un certain nombre d’années les Rockefellers retournèrent durant l’été à Forest Hills, leur maison à l’Est de Cleveland. Quant il est devenu plus vieux, Rockefeller a passé plusieurs mois chaque année à ses maisons de campagne de Lakewood, New Jersey et d’Ormond Beach, Floride.

One of many gardens.View from entryway.
Kykuit (prononcé Ki cut) (3400 acres – 14 km2) elle possède 40 chambres et est située dans le comté de Westchester à Pocantico Hills, New York avec vue sur la rivière Hudson et les Catskills.

https://i1.wp.com/www.abbeville.com/images-catalog/full-size/0789202220.jpg

Rockefeller est mort le matin du 23 mai 1937, à The Casements, dans sa maison d’Ormond Beach. Il avait 97 ans. Il est enterré au cimetière de Lakeview à Cleveland.

https://i1.wp.com/www.taxelimagegroup.com/photos/art/Lakeview-3.jpg

Monument funéraire de la famille Rockefeller
Les résidences de la famille Rockefeller sont:

Hudson Pines : Résidences de la famille de David Rockefeller (177 acres) juste au nord du parc (Central Park).

Abeyton Lodge : La résidence de John D. Rockefeller Jr. démolie quand il a prit la résidence de son père KyKuit après sa mort.

Fieldwood Farm : La résidence de John D. Rockefeller 3 à l’extérieur du parc.

Hawes House : La résidence de Nelson Rockefeller à l’intérieur du parc (Central Park).

Hunting Lodge : Résidence de Nelson Rockefeller à l’extérieur du parc.

Kent House : La résidence de Laurance Rockefeller dans le parc.

Hillcrest : Propriété de l’Université Rockefeller à l’extérieur du parc.

Forest Hills


Forest Hills Home outside Cleveland, Ohio

L'image “https://i0.wp.com/www.westchestertrack.org/newsletter/images/wtc_sep03m28.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Rockefeller State Park Preserve
Rockwood Hall : Résidence de Laurance Rockefeller (1000 acres) originellement propriété de son frère William. En 1970 il a vendu 80 acres à la compagnie IBM pour son siège social maintenant occupé par la New York Life Insurance. Plus tard Laurance vendit le reste de la propriété à la ville de New York pour 1.00$ par année pour en faire un parc public. Une partie s’appelle la Rockefeller State Preserve.

PHOTOS DE FAMILLE

L'image “https://i2.wp.com/insidetheusa.net/images/blogs/nyc05/rockfeller.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Le Rockefeller Center

Les frères Rockefeller, héritiers d’une fortune colossale, ont usés de leurs immense force, pouvoir et prestige pour créer un nouvel ordre mondial qu’il ont appelé « New World Order. » De gauche à droite David, Président du Nouvel Ordre Mondial et du Conseil de la Chase Manhattan Bank; Winthrop (maintenant décédé); John D. avocat du contrôle du peuple; Nelson, le politicien et Laurance. Après plusieurs années de planification et de campagne, un brillant coup d’etat a finalement installé Nelson à la Maison Blanche, sans le risque d’une élection.

https://i1.wp.com/www.bjorns-story.se/private/Sinsheimhtm/imgsinsheim/imgveteran/snhb009.jpg

Voiture de la famille Rockefeller


John and family members departing train in Cleveland, Ohio


William Avery Rockefeller


John Davison Rockefeller, Sr.


JDR, Sr., JDR, Jr., Nelson and Rodman


John and young Mr. David Rockefeller


John Davison Rockefeller in 1922

L'image “https://i0.wp.com/learningtogive.org/lessons/9-12/Nash,Evelyn/Unit10/Lesson1/attach4_clip_image002.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rockefeller

www.chelationtherapyonline.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s