LA DYNASTIE DES VANDERBILTS (2ème partie)


LES SUCCESSEURS ET LEURS PROPRIÉTÉS

L'image “https://i1.wp.com/www.vanderbiltmuseum.org/images/r1_c4.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Valeur nette de Cornélius Vanderbilt d’après le magasine

Forbes (février 2008): 167.4 milliards.

WILLIAM HENRY VANDERBILT (1821-1885)

2ème génération, 2ème PDG

Valeur nette : 231.6 Milliards (Magasine Forbes février 2008)

Il a été le président de la New York & Harlem Railroad de 1886-1899 et président du conseil d’administration de la New York Central and Hudson River Railroad Company. Il a aussi été président comme son père, de la Lake Shore and Michigan Southern Railway et la Canada Southern Railway après la mort du Commodore. Il prit le contrôle de la Staten Island Railroad en 1857. Il se retira comme président en 1883.

Il hérita de 95 millions de dollars du vivant de son père et d’un autre 194 millions à sa mort neuf ans plus tard. Il a fondé le YMCA, le Metropolitan Opera en 1883 et finança le College of Physicians and Surgeons, maintenant l’école de médecine de l’Université Columbia. Il s’est dévoué dans la philanthropie et les chevaux de courses. Il était un collectionneur assidu qui accumula plus de 200 peintures.

Le 8 décembre 1885, après une discussion sur les chemins de fer, William Henry Vanderbilt est décédé quelques minutes plus tard dans sa maison de la 5ème Avenue. William Henry a laissé comme héritage $200 millions de dollars, le double de la fortune de la famille après seulement huit ans, ce qui est l’équivalent aujourd’hui de plus de $3 milliards de dollars. Il était présumément l’homme le plus riche du monde au moment de sa mort. Il faut dire que dans les années 1890, il n’y avait aucune taxe, c’était une règle inconstitutionnelle. Son corps repose au Moravian Cemetery, de Staten Island, Richmond County, New York.

Il était marié à Maria Louisa (Louise) Kissam (1821-1896). Ils eurent huit enfants :

  1. Cornélius Vanderbilt II (1843–1899)
  2. Margaret Louisa Vanderbilt-Shepherp (1845–1924)
  3. William Kissam Vanderbilt (1849–1920)
  4. Émily Vanderbilt Sloane (1852–1946)
  5. Florence Adèle Vanderbilt-Twombly (1854–1952)
  6. Frédérick William Vanderbilt (1856–1938)
  7. Éliza Osgood Vanderbilt-Webb (1860–1936)
  8. George Washington Vanderbilt II (1862–1914)

SES HOLDINGS

640, 5ÈME AVENUE, MANHATTAN, NEW YORK

https://i2.wp.com/www.nyc-architecture.com/ARCH/WK_Vanderbilt_5th_Ave_Home.jpg

1ère maison à gauche, résidence de William Henry Vanderbilt, la seconde maison est également la résidence de William Henry, sauf qu’il l’a construit pour ses filles, la troisième maison est le château de marbre construit pour William Kissam et Alva Vanderbilt en 1883. Avec ses 59 chambres, sa maison construite en 1881 au 640, 5ème Avenue est la plus belle demeure de Manhattan sur le coin de la 54ème rue et de la 5ème Avenue. Son autre maison a été démolie pour bâtir le magasin à rayon Bergdorf Goodman.

CORNÉLIUS VANDERBILT II (1892-1895)

3ÈME GÉNÉRATION, 3ÈME PDG

Il était le petit-fils préféré de Cornélius Vanderbilt qui lui a laissé 500 000.00$ à sa mort. Il avait une réputation de workaholic jusqu’en 1896 ou il a réduit ses activités. Sa fabuleuse maison de la 5ème Avenue, son frère et ses enfants l’ont démolie pour construire une résidence de vacance The Breakers, pour garder en mémoire le style de vie de Cornélius Vanderbilt II.

Son père lui a légué un héritage de 67 millions de dollars. Il a été président du conseil d’administration avant d’être à la présidence de la New York Central Railroad en 1885 quand son père a réduit ses activités. Il a été à la tête de la direction de la New York Central & Hudson River et de la N.Y. & Harlem, Michigan Central.

Il a aidé à établir à New York la Vanderbilt Clinic et la Cathedral of St. John the Divine. Ses restes reposent au Moravian Cemetery, de Staten Island, Richmond County, New York. A sa mort la direction de la famille passa à son frère William Kissam Vanderbilt.

Il s’est marié en 1867 avec Alice Claypoole Gwynne (1852-1934). Ils eurent 6 enfants :

William Henry Vanderbilt II (1870-1892) décédé étant jeune à l’Université de Yale.Cornélius Vanderbilt III (1873-1942) qu’il déshérita pour s’être marié sans son accord.Alfred Gwynne Vanderbilt (1877-1915) est mort sur le RMS Lusitania.

Réginald Claypoole Vanderbilt (1880-1925).

Gertrude Vanderbilt Whitney (1875-1942).

Gladys Vanderbilt Széchenyi (1886-1965).

VANDERBILT MANSION, 5ÈME AVENUE ET 57ÈME MANHATTAN, NEW YORK

 

La vue de l’extérieur de la maison dont la salle à manger incluait des portraits des Vanderbilts. Le château de style français était une des trois maisons faisant face à la 5ème Avenue (les deux autres étant la résidence d’Andrew Carnegie (maintenant The Cooper Hewitt Museum of Design, coin sud de la 5ème Avenue et de la 91ème) et la résidence Frick).

Elle a été construite de 1879 à 1883 par l’architecte George B. Post et son professeur Richard Morris Hunt avec des décorations faites par John La Farge, Augustus St-Gaudens et William H. Low et a été agrandie en 1894. Elle a été démolie en 1927 pour faire place à la bijouterie Van Cleef and Arpels (744) et au magasin à rayon Bergdorf Goodman (754) en 1928. La monumentale grille de l’entrée de la résidence a été conservé et installé en 1939 à l’entrée du Conservatory Garden à Central Park sur la 103ème rue.

La maison de la 5ème Avenue et la Vanderbilt Gate (ci-dessous) maintenant installé à Central Park.

THE BREAKERS, NEWPORT, RHODE ISLAND

Bâtie sur un terrain de 11 acres, la construction de, The Breakers dura 2 ans et elle possède 70 chambres dont 33 réservées aux domestiques. Il a acheté le cottage pour 400 000$ et l’a appelé The Breakers en 1893. Richard Morris Hunt a fait de cette demeure un magnifique palais de la Renaissance Italienne. En août 1895, « The Breakers » a été nommé la plus belle résidence à avoir été construite pour la haute société (cercle exclusif de résidence d’été), avec un budget de 7 millions de dollars. La Société de Préservation de Newport l’a acquis en 1972.

https://i2.wp.com/www.erasofelegance.com/arts/architecture/breakers.jpghttps://i0.wp.com/www.robertanselmi.com/photos/architecture/the_breakers2.jpg

https://i2.wp.com/www.antiquesjournal.com/Pages04/Monthly_pages/july06/july06_images/breakers2.jpghttps://i1.wp.com/moonriver.sulekha.com/mstore/moonriver/albums/Brk_music.jpg

WILLIAM KISSAM VANDERBILT (1849-1920)

3ème Génération, 4ème PDG

William Kissam a travaillé dans les chemins de fer et était un philanthropisme. Il a été président du conseil d’administration et directeur du Lake Shore & Michigan Southern Railroad de 1883 à 1903 et président du New York, Chicago & St-Louis Railway de 1882 à 1887. Il reçut 60 millions à la mort de son père.

Il a été un grand yachtsman, qui a remporté des courses internationales en Angleterre en 1895. Il a été co-propriétaire du yacht Defender qui gagna le Coupe d’Amérique en 1895. Il était aussi propriétaire du Tarantula en 1902 et 1912.

Il a fondé et a été président du New Theatre. Il a aussi été fondateur du Jockey Club et a été président du Sheepshead Bay Race Track à Brooklyn, New York. Il a aidé à l’établissement de la clinique Vanderbilt. .

Il est décédé à Paris, France en 1920. Ses restes sont au Moravian Cemetery, à Staten Island, Richmond County, New York.

Il s’est marié avec Alva Erskine Smith (1853-1933). Ils eurent trois enfants :

Consuelo Vanderbilt (1877-1964) marié au 9ème Duc de Malborough (le duc a reçu 2.5 millions de dollars de dot en 1895 ce qui était une somme faramineuse qui équivaut à 75 millions en 2008).

William Kissam Vanderbilt II (1878-1944)

Harold Stirling Vanderbilt (1884-1970)

Après son divorce d’avec Alva, il est déménagé en France ou il se fit construire un château ou il établit le Haras du Quesnay horse racing stable and breeding farm à côté de Deauville en France, fameuse région pour les chevaux du Lower Normandy. Avec ses chevaux il gagna la U.S. Racing Hall of Fame et acheta la Castleton Farm à Lexington Kentucky.

Son deuxième mariage avec : Anne Harriman Sands Rutherfurd (1903-1920) fille du magnat du chemin de fer Oliver Harriman. Elle n’a pas eu d’enfant avec Vanderbilt. Après la mort de Vanderbilt, elle s’est ensuite remariée avec Samuel Stevens Sands (mort en Suisse en 1901) et à Lewis Morris Rutherfurd Jr.

Les chevaux des Vanderbilts ont gagné d’importantes courses en France incluant :

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, le United States Liberty Ship SS William K. Vanderbilt a été nommé en son honneur.

Leur yacht « The Alva » nommé en l’honneur de sa femme mesure 385 pieds de long et 252 pieds de haut à la ligne de flottaison

MARBLE HOUSE NEWPORT, RHODE ISLAND

Sa construction (1888-1892) a demandée 300 personnes et 11 millions de dollars. Ils ont dépensés 7 millions seulement pour les 500 000 pieds carrés de marbre qu’il a fallut pour sa construction. Cette maison fut le cadeau d’Alva de la part de son mari pour son 39ème anniversaire. William Kissam est mort en 1920 et a laissé une propriété valant environ 54.5 millions de dollars.

Après que les Vanderbilts eurent divorcés en 1895, Alva s’est remariée avec Oliver Hazard Perry Belmont (1858-1908) en 1896, et déménagea plus bas sur la rue à Belcourt Castle. Après sa mort elle rouvrit Marble House et y ajouta la maison de thé chinoise pour les invités de la Ligue des suffragettes. Elle vendit la maison à Frederick H. Prince en 1932 pour 100 000.00$ dollars (récession oblige). Prince en a fait cadeau ainsi que les meubles à la Société de Préservation de Newport en 1963.

 https://i1.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/Marble_House/Marble_House_Front.jpgL'image “https://i0.wp.com/pics4.city-data.com/cpicc/cfiles28934.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. https://i2.wp.com/www.kenpapai.com/travels/images/marble6626.jpghttps://i1.wp.com/moonriver.sulekha.com/mstore/moonriver/albums/MH3_dining.jpgL'image “https://i2.wp.com/moonriver.sulekha.com/mstore/moonriver/albums/MH6_gothic.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “https://i2.wp.com/www.newenglandtravelplanner.com/assets/ri_images/newport/marble_hse_xmas8570.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 IDLE HOUR, OAKDALE, SUFFOLK COUNTY, NEW YORK

Le 12 avril 1899, Idle Hour fut rasé par le feu. Sur le même emplacement, il construisit un domaine de 862 acres de terre. La construction commença en 1900 avec 110 chambres, du marbre importé d’Italie, des boiseries importées et sculptés d’or 24 carat dans le salon, des panneaux incurvés élaborés installés dans la salle à manger et la salle de lecture, et des ornements de plâtre sur les plafonds et les murs. La propriété possède 7 000 acres. Elle fait aujourd’hui partie du campus de l’Université Dowling qui l’a acheté en 1963. Harold Stirling Vanderbilt a vendu Idle Hour pour 460 000$ pour acheter le 660 5ème Avenue à New York.

L'image “https://i0.wp.com/www.dowling.edu/about/idlehour/images/firsthom.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.https://i0.wp.com/www.goldcoastmansions.com/images/gold%20coast%20mansion%20images/Wm.%20K.%20Vanderbilt%20estate,%20built%201901%20-%20Now%20Dowling%20College%20or%20Idle%20Hour.jpgIdle HourIdle Hour

LE CHÂTEAU VANDERBILT, 660, 5ÈME AVENUE, AU COIN DE LA 52ÈME, NEW YORK.
Cette maison fut la première à être vendue à cause d’un revers de fortune et des taxes astronomiques et ensuite ce fut celle de Cornélius II et Alice. Elle fut démolie seulement trente ans après avoir été bâtie en 1883.

FRÉDÉRICK WILLIAM VANDERBILT (1856-1938)

3ème génération 5ème PDG

Frederick W. Vanderbilt

Frédérick a gradué de l’Université de Yale en 1878 avant d’entrer à l’emploi de son père. Il a été sur le conseil d’administration de 22 chemins de fer et a été le directeur du New York Central Railroad pendant 61 ans et le président des Holdings. À la différence de n’importe lequel de ses frères ou leurs enfants, il a réussi à augmenter la succession de 10 millions de dollars qu’il a reçue à 29 ans. Il valait 78 millions de dollars au moment de sa mort. Il a investit son argent dans les chemins de fer, les mines, le pétrole, l’acier et le tabac. Il n’est resté de sa fortune que moins de la moitié après que ses héritiers aient payés les droits de succession au gouvernement fédéral de l’état.

Il est un yachtman accomplit comme le reste de la famille, vivant sur de luxueux yachts comme le : Vedette I, le Warrior, et le Vedette II. Il a été membre du Hudson River Yacht Club. Il passait habituellement les mois de mars et avril à Palm Beach en Floride et une partie de l’été en croisière sur leur yacht en Europe et en Méditerrané. Frédérick et sa femme revenait dans leur maison de New York pour la saison de théâtre l’hiver.

En 1878, il se marie avec Louise Holmes Anthony Torrance, fille de Charles L. Anthony, important financier de New York et de Newport, Rhode Island. Quoiqu’ils soient incapables d’avoir des enfants, ils avaient une relation proche avec leurs neveux et nièces.

LE VEDETTE II, LONG DE 158 PIEDS ET FONCTIONNANT AU DIESEL AVEC UN ÉQUIPAGE DE 23 HOMMES.
L'image “https://i1.wp.com/www.nps.gov/history/history/online_books/hh/32/images/hh32f1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

450, 5ÈME AVENUE ET 40ÈME, NEW YORK, RASÉ EN 1914.
townhouse

ROUGH POINT, NEWPORT, RHODE ISLAND

Rough Point est situé sur un promontoire de rochers avec vue sur l’océan Atlantique. Ce vaste manoir anglais a été construit en 1889 par Frédérik W. Vanderbilt et vendu en 1922 à James B. Duke le père de Doris Duke qui a construit sa fortune sur l’électricité et le tabac.

Doris Duke Mansion Rough Point Newport

VANDERBILT MANSION, VALLÉE DE LA RIVIÈRE HUDSON, DUTCHESS COUNTY, NEW YORK.
SITUÉ DANS HYDE PARK AVEC UNE VUE SUR LA RIVIÈRE HUDSON ET LES MONTAGNES CATSKILL.


Le vieux Langdon House, bâtit en 1847 a été démolit pour faire le domaine Vanderbilt. Le domaine de Hyde Park, était la propriété de Walter Langdom Jr., qui n’a pas eu d’enfants qui lui ont survécus. Il est décédé en 1894 à l’âge de 72 ans et l’a offert à Frédérick W. Vanderbilt qui l’acheta en 1895, avec 600 acres de terre qu’il a agrandi en 1905 en ajoutant 64 acres supplémentaires.

Ce domaine comprend 600 acres et la résidence de 54 chambres sur 4 étages a été bâtie en 1896 et compléter 26 mois après en 1898 au coût de 660 000$ meubles inclus. Le coût est monté à 2 250 000$ à la fin. Elle possède également 14 salles de bain, 10 chambres d’invités et des commodités pour le personnel féminin et masculin. D’habitude 40 personnes ou plus s’occupent de la ferme et des jardins, tandis que 17 à 23 serviteurs s’occupent de la maison.

Une fois il y avait plus de 60 salariés à plein temps, dirigés par le surveillant de la propriété. De ce nombre, 17 ont été employés dans la maison, 2 dans le pavillon et 44 sur les terres et la ferme, 13 hommes se sont occupés exclusivement des jardins et des pelouses.

Après que sa femme soit morte en 1926 à leur maison de Paris, il la vendit et retourna à Hyde Park ou il vécut les 12 dernières années de sa vie.

La propriété de Hyde Park a été léguée à Mme James Van Alen, une nièce de Mme Vanderbilt. Deux ans plus tard, Mme Van Alen a donné la propriété au Gouvernement Fédéral et le 18 décembre 1940, elle a été désigné comme Site Historique National.

Aujourd’hui le Vanderbilt Hyde Park Home est préservé par le Vanderbilt Mansion National Historic Site. Depuis 1940, 211 acres que Marguerite Van Alen a données au Gouvernement Fédéral ont été ouvertes au public. Les terres agricoles qui ne font pas partit de la donation au Service des Parcs Nationaux, demeurent des propriétés privées. Le domaine et son contenu sont restés pratiquement inchangés depuis le temps ou les Vanderbilts y vivaient. Il a été prévu dans les dernières volontés de Frédérick W. Vanderbilt que les legs soient répartis entre l’Université Yale, l’Université Vanderbilt à Nashville, la Clinique Vanderbilt et l’Université de Columbia. La propriété est ouverte au public 7 jours par semaine exceptée à Noël et au Jour de l’An.

SONOGEE, BAR HARBOR, MAINE

SON « CAMP JAPONAIS » à PINE TREE POINT, UPPER ST-RÉGIS LAKE, ADIRONDACKS

HAROLD STIRLING VANDERBILT (1884-1970)

4ème génération, 6ème et dernier PDG


Harold Stirling “Mike” Vanderbilt (1884-1970 (86ans)) son surnom (Professor). Il a épousé Gertrude « Getie » Lewis Conway et n’ont pas eu d’enfant.

Après être gradué en 1910, il est entré au New York Central Railroad. Quant il a commencé a travaillé au NYC3 en 1928, le New York Central comprenait 11 500 milles de chemin de fer servant le Nord Ouest, les États de l’Atlantique, les Grands Lacs et le Canada. Il a été le dernier de la célèbre famille Vanderbilt à diriger le New York Central Railroad jusqu’à ce qu’il ait été défait du contrôle de la société en 1954. Après la mort de son frère William Kissam Vanderbilt II en 1944, il est resté le seul représentant actif de la famille Vanderbilt au New York Central, travaillant au poste de directeur et de membre du comité exécutif jusqu’en 1954.

Les chemins de fer dont il a hérité de son père :

Son père William Kissam est mort en 1920 et lui a légué Idle Hour, vu le temps de récession qui régnait, il a donc reconnu qu’il était temps de vendre la propriété pour 400 000$. Il acheta à la place la maison de son frère William Kissam II, le 660 5ème Avenue et 52ème.

En 1930, H. S. Vanderbilt monta sur le devant de la scène du Buttrick Hall et défendit avec succès la compétition de yachting de la Coupe International d’Amérique avec son yacht « Enterprise » 1930, le « Rainbow » 1934 et le « Ranger » en 1937. Sa statue est d’ailleurs devant le Buttrick Hall pour commémorer ses succès.

Le yachting n’était pas sa seule passion, il aimait aussi le bridge. Il a révisé les règles de ce jeu et l’a modernisé. Il a écrit les livres suivants: Contract Bridge Bidding and the Club Convention, The New Contract Bridge, Contract by Hand Analysis et le The Club Convention Modernized. Il a été membre du Laws Committee of the Whist Club of New York et a fondé The American laws of contract bridge en 1927 jusqu’en 1931 et le premier code international en 1932. En 1969, le World Bridge Federation fit de Vanderbilt son premier membre honoraire. Quand le Bridge Hall of Fame fut inauguré en 1964, il fut une des trois première personnes à y entrés et sa femme Gertrude a été élue au America’s Cup Hall of Fame. Sa femme a été la première femme à participer à une course de yachting pour l’America’s Cup.

IDLE HOUR QU’IL A HÉRITÉ DE SON PÈRE

WILLIAM K. VANDERBILT ESTATE
MAINTENANT LE COLLEGE DOWLING
OAKDALE,
SUFFOLD COUNTY, LI, NY
L'image “https://i0.wp.com/www.goldcoastmansions.com/images/gold%20coast%20mansion%20images/Wm.%20K.%20Vanderbilt%20estate,%20built%201901%20-%20Now%20Dowling%20College%20or%20Idle%20Hour.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

MARBLE HOUSE QU’IL A RACHETÉ EN HOMMAGE À SA MÈRE

Comme un mémorial à sa mère, Harold a racheté Marble House en 1963 de la Société de Préservation de Newport qui la possédait. Ses restes sont au Saint Marys Cemetery, à Portsmouth, Newport County, Rhode Island.

BELCOURT CASTLE HÉRITÉDE SON BEAU-PÈRE OLIVER HAZARD PERRY BELMONT.

Construit en 1891, complété en 1894 et ayant une valeur 3.2 millions de dollars (65 millions de dollars en 2005). Elle a une superficie de 50 000 pieds carrés.

The Vanderbilt Cup (course automobile).

La Coupe d’Amérique (yachting).

L’Enterprise battit le Shamrock V

Le New York Central 3 ou NYC3 était un wagon privé construit en 1928 pour Harold Sterling Vanderbilt.  Il a servit durant la campagne du Président Eisenhower en 1956.

https://i1.wp.com/www.nyc-3.com/download/nyc3_4x6.jpg

Octobre 1967.

En 1979 on l’a renommé le Conrail I

Maintenant après sa restauration

Pour un voyage à bord du NYC3 contacter:

VarChandra, Inc.

50 Obtuse Road North, Brookfield, CT 06804, U. S. A.

(Phone 203-775-2509 or 203-775-9433; Fax 203-775-9433)

Pour voir les derniers voyages effectués voir au:

http://www.nyc-3.com/past.html

La Compagnie de charter offre plusieurs voyages dont les villes de Montréal et de Québec.

Il peut être trompeur quant on s’inscrit de se dire que c’est un voyage hors de notre portée mais se dire seulement que c’est un voyage luxueux de 1ère classe parce que nous avons fait plus de 25 voyages dans les Adirondack entre New York et Montréal et environ 10 à destination de la ville de Québec, mais chacun est spécial et comme un groupe, rien ne les bats : le paysage est de classe internationale tant le long de la Rivière Hudson, le long du Lac Champlain que le long du Fleuve St-Laurent que le train longe vers Montréal. Les deux villes offrent le romantisme, l’histoire, la culture et bien sûr, une gastronomie remarquable. Ils ont aussi de splendides festivals d’été, de grands points d’intérêts tout près (château Frontenac, la Citadelle, le parlement Québécois etc) et le stationnement de la gare est le meilleur en Amérique du Nord. Malheureusement, avec l’apparition des voitures de chemin de fer britanniques « incompatibles » sur l’itinéraire du Québec, cette belle ville est devenue une destination beaucoup plus chère et difficile d’accès.

Voici où le train fait escale dans la ville de Québec. « La Station du Palais », à proximité du vieux Québec et du funiculaire (quartier du petit Champlain) menant au château Frontenac.

LES AUTOS D’HAROLD STIRLING VANDERBILT

Une Packard et une Buick 1933 vont très bien avec son train privé avec des voitures Pullman.

LE VERSATILE, LONG DE 88.69 PIEDS AVEC MOTEUR

EL SOLANO, PALM BEACH (Résidence d’été)

Aucun hôtel particulier de Palm Beach ne représente mieux le legs lumineux de la ville que le Style espagnol de cette maison construit par Addison Mizner comme sa résidence en 1925. Mizner a vendu plus tard El Solano à Harold Stirling Vanderbilt et la propriété était parmis les favorites des hommes du monde pour des fêtes. Vanderbilt, comme beaucoup de gens socialement en vue, ouvrait sa maison à ses pairs de la haute société pour accommoder des causes dignes. L’ancien Beatle John Lennon et sa femme Yoko Ono lui ont acheté moins d’une année avant la mort de Lennon. C’est toujours privé et n’est pas ouvert au public.

1930 VILLA LANTANA, FLORIDE (Résidence d’été) construit par Treanor & Fatio, Architects

Le Commodore Harold Stirling Vanderbilt a ensuite acheté 500 pieds de terrain en bord de mer sur l’île de Hypoluxo, la construction d’une demeure extravagante appelé Eastover, qui est maintenant inscrite sur le registre national des lieux historiques comme la Villa Venezia. Sa sœur, Consuelo Vanderbilt Balsan, a aussi acheté une maison sur la pointe sud de l’île de Hypoluxo, qui est maintenant connu en tant que Manalapan Point. La charte de la ville de Manalapan (un nom indien qui signifie «bon pain»), nommé soi-disant après que le New Jersey a intégré le canton de Manalapan en 1931.

Eastover Villa Vénézia à Manalapan, Floride.  Construit en 1929 pour Harold Stirling Vanderbilt d’après les dessins de Maurice Fatio. Plus tard, elle a appartenu à Véronica Hearst, veuve de Randolph Apperson Hearst.

Manalapan Point ayant appartenu à Harold Stirling Vanderbilt et sa soeur Consuelo. Valeur 7, 9 million de dollars.

Prix​​: 7, 900.000 $
Taille: 9,741 pieds
Chambres à coucher: 6
Salles de bains: 8 grandes, 1 petite
Articles inclus : Piscine, 29.000 pieds carrés, bord de mer, terrasses couvertes,, plafond tonneau, cuisine gastronomique, déclaration officielle.
Adresse: Manalapan, Floride, États-Unis

LES ANNÉES VANDERBILT DE 1867 à 1954

APRÈS LES VANDERBILTS, LE NEW YORK CENTRAL RAILROAD EST PASSÉ À :

ROBERT RALPH YOUNG (1897-1958) : 1954-1958

Dans les années 1950, Young a tourné son attention vers la New York Central Railroad (NYC). En 1954, après une lutte longue et difficile à l’aide de Clint Murchison, Sr. et Sid Williams Richardson, Young a pris le contrôle du CNJ et est devenu le président de son conseil d’administration.

Il a maintenus ses bureaux et un appartement à New York. Cependant, il a préféré faire la plupart de son travail de bureau dans l’intimité de la tanière de son hôtel à Newport, Rhode Island. Parmi son cercle d’amis était le duc et la duchesse de Windsor.

Les rêves du jeune et innovant Alfred E. Perlman, de devenir président du NYC, dans le but de former une véritable ligne transcontinentale ont été frustrés par un procès antitrust et par le manque d’intérêt de la part des lignes de l’Ouest de fusionner avec la société New York Central sur le bord de la faillite.

En juin 1954, la direction du New York Central a perdu le combat qu’il a mené par procuration, contre Robert Ralph Young et la Société Alleghany.

Beaucoup de jeunes amis et des petits investisseurs ont perdu de l’argent parce que les cours des actions de la NYC a chuté. Le 25 janvier 1958, Young, qui avait souffert de dépression pendant plus de quinze ans, s’est suicidé dans son manoir d’hiver à Palm Beach, en Floride. Il est enterré à Newport, Rhode Island. Curieusement, Young avait contribué à restaurer un vieux cimetière canadien, qui a été rebaptisé en l’honneur de sa tante, Edith Ford, qui avait aidé à l’élever après la mort prématurée de sa mère. Ce cimetière est aujourd’hui connu comme les cimetières Édith Ford.

Young a donné des papiers rares à l’Université du Texas à Austin. Pour le reste de sa vie, il entretint une correspondance permanente avec des amis qu’il s’était fait dans son enfance.

ALFRED EDWARD PERLMAN (1902-1983) : 1958-1968 PRÉSIDENT DU NYC RAILROAD ET DU PENN CENTRAL TRANSPORTATION.  IL A ÉTÉ LE PLUS PROÉMINENT DES PRÉSIDENTS DU 20ÈME SIÈCLE.

Après son suicide, le rôle de Young dans la direction du New York Central a été assumé par Alfred E. Perlman, qui avait travaillé au NYC avec Young depuis 1954. Bien qu’il ait beaucoup accomplit pour rationaliser les opérations du NYC, on voyait bien qu’avec des temps économiques durs, des fusions avec d’autres chemins de fer étaient perçus comme la seule route possible à la stabilité financière.

PENN CENTRAL, CONRAIL, CSX: 1968 À AUJOURD’HUI

Le NYC est devenu un drapeau en berne le 1 février 1968, quant il s’est joint à son vieil ennemi, le Chemin de fer de Pennsylvanie dans l’infortunée fusion qui a produit le Penn Central, bientôt surchargé par l’ICC avec le fardeau supplémentaire de la perte d’argent du New York, New Haven and Hartford Railroad, mieux connu comme « Le New Haven. »Légèrement plus de deux ans plus tard le 21 juin 1970, le Penn Central Transportation Company a déposé le bilan. Les unités de transport du PC ont été exploitées dans la faillite pendant plus de 5 ans. Amtrak et les instances gouvernementales locales ont repris les liaisons de passagers régionaux et longue distance pendant cette période, assumant finalement la propriété du Couloir du Nord-est, un itinéraire surtout électrisé entre Boston et Washington D.C qui a hérité principalement du PRR et du New Haven.

Conrail officiellement la Société Consolidée du Rail, a été créée par le Gouvernement américain pour sauver Penn Central et plusieurs autres chemins de fer en faillite. Le 1 avril 1976, elle a commencé ses opérations. Conrail a acquis la rentabilité réalisée avant les années 1990, et a été cherché plusieurs autres grands chemins de fer dans une tendance ininterrompue de fusions.

Le 6 juin 1998, Conrail a été divisé entre la Norfolk Southern et CSX. New York Central Lines LLC a été formé comme une filiale de Conrail contenant les lignes à être exploité par CSX, cela inclus le vieil itinéraire de niveau d’eau et beaucoup d’autres lignes du New York Central, aussi bien que diverses autres sociétés. CSX a aussi assumé la marque NYC.

RÉFÉRENCES :

http://fribourg.com.ar/genealogy/Vanderbilt/genealogie/001.genealogie.Vanderbilt.html

http://www.vanderbiltmuseum.org/flash.html

http://www.nps.gov/vama/

http://en.wikipedia.org

http://en.wikipedia.org/wiki/New_York_Central_Railroad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s