DYNASTIE DES VANDERBILTS (3ÈME PARTIE)


LES PROPRIÉTÉS DES VANDERBILTS.

LE CHÂTEAU VANDERBILT, 660, 5ÈME AVENUE, COIN DE LA 52ÈME RUE, NEW YORK.  RÉSIDENCE DE M. WILLIAM K. VANDERBILT ET SA FEMME ALVA. 

Cette maison fut la première à être vendue et ensuite celle de Cornélius et Alice.  Elle fut démolie seulement trente ans après avoir été bâtie.

https://i2.wp.com/www.nyc-architecture.com/GON/GON033-nypl-vanderbilt_house.jpgWilliam K Vanderbilt’s 660 Fifth Avenue Mansion Spanish Revival Architecture “Past an entrance vestibule lined in delicately carved stone drapery, the long main hall neatly bisected the house. Its walls of finely detailed Caen stone contrasted with the elaborate wood ceiling. Midway through the hall, ont he right, an ornate stone arch opened onto the grand staircase. Around the rest of the hall, the principal entertaining rooms were arranged. A French Renaissance library and a reception room with intricate inlaid paneling faced Fifth Avenue; within a few years, the latter room was redecorated using a set of carved 17th century Grinling gibbons limewood pendants. On the 52nd street side was a gold and white Regence salon with a ceiling painting by Paul Baudry and an ornate beamed-ceiling breakfast room that featured Rembrandt’s portrait The Noble Slav. Across the rear of the house, a two-story stone banquet hall had lower walls paneled in carved, quartered oak. During the day, the large stained-glass windows surrounding the room’s upper walls bathed the 35-by-50-foot space in soft colors. The last room on this level was the exotic Moorish billiard room tucked behind the staircase. All the rooms could be thrown open on gala nights to accommodate the large throngs the Vanderbilts entertained. Suites for Mr. and Mrs. Vanderbilt and for their three children occupied the next two floors. Mirrors, hand-painted with blossoming cherry trees, paneled Mrs. Vanderbilt’s bathroom. On the third floor above the great hall, a gymnasium was later converted into an Elizabethan-style supper room.”  1883 - 1926. What a waste of work. “In February 1926, wreckers leveled Richard Morris Hunt’s beautiful early French Renaissance chateau and carted the remains to an anonymous landfill. Today, a rather mundane office building stands on the site where Alva and William K. Vanderbilt once conquered society’s “400.”

RÉSIDENCE DE WILLIAM KISSAM VANDERBILT ET SA DEUXIÈME FEMME ANNE MORGAN HARRIMAN VANDERBILT (FILLE DE J.P. MORGAN (marié de 1903-1920).  1 SUTTON PLACE, 5ème AVENUE, COIN NORD DE LA 57 ET 58ÈME RUE, NEW YORK.


RÉSIDENCE DE CORNÉLIUS VANDERBILT II, ET SON ÉPOUSE ALICE CLAYPOOLE GWYNNE, 5ÈME AVENUE, COIN DE LA 57ÈME ET 58ÈME RUE À MANHATTAN, NEW YORK.

Bâtie de 1879-1883.  La maison a été élargie et redessinée en 1894 et démolie en 1927 pour laisser place au Bergdorf Goodman Department Store.

https://i2.wp.com/www.picturehistory.com/images/products/1/8/1/prod_18165.jpghttps://i1.wp.com/farm3.static.flickr.com/2597/3701076001_7f1ed4ae69.jpgClick to enlarge Floorplan to Cornelius Vanderbilt II’s Mansion. Who knew there was that much space in NYC? (12 bedrooms, not including the 2 nurseries and separate rooms for closets/bathrooms..) Originally uploaded by Chauncy.Primm

“Residence of Cornelius Vanderbilt II Architect:George                Browne Post Building date: 1879-1883 Photograph date: ca. 1883-ca.1895 Notes: Cornelius Vanderbilt II commissioned architect George B.                Post to build a massive, French Chateau-style mansion on Fifth Avenue,                between 57th and 58th Streets, in Manhattan. Post consulted with                Richard Morris Hunt, who built other mansions for the Vanderbilt                family. The building was enlarged and redesigned in 1894, and demolished                in 1927. It was replaced the following year with the Bergdorf Goodman                department store.” - A.D. White I hate it when buildings like that get demolished.

VANDERBILT MANSION, VALLÉE DE LA RIVIÈRE HUDSON, DUTCHESS COUNTY, NEW YORK. 

PROPRIÉTÉ DE FRÉDÉRICK WILLIAM VANDERBILT (1856-1938), DANS HYDE PARK AVEC UNE VUE SUR LA RIVIÈRE HUDSON ET LES MONTAGNES CATSKILL.  En 1878, il se marie avec Louise Holmes Anthony, fille de Charles L. Anthony, important financier de New York et de Newport, R.I. Il est un yachtman accomplit comme le reste de la famille, vivant sur de luxueux yachts  comme le : Vedette I, le Warrior, et le Vedette II.  Il a été le Directeur de la New York Central Railroad pendant  61 ans et le président du Holding.  À la différence de n’importe lequel de ses frères ou leurs enfants, il a réussi à augmenter la succession de 10 millions de dollars qu’il a reçue à 29 ans.  Il valait 78 millions de dollars au moment de sa mort.

https://i0.wp.com/www.nps.gov/history/nr/twhp/wwwlps/lessons/78vanderbilt/78images/78cover2bl.jpghttps://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bb/Louise_Holmes_Anthony.jpg

yacht

Le Vedette II, long de 158 pieds et fonctionnant au diesel avec un équipage de 23 hommes.

townhouse

La maison de ville de Frédérick Vanderbilt sur la 5ème Avenue et la 40ème Rue, New York, rasée en 1914.

ROUGH POINT, NEWPORT, RHODE ISLAND.

Résidence d’été « Rough Point », Newport, Rhode Island.  Rough Point est situé sur un promontoire de rochers avec vue sur l’océan Atlantique. Ce vaste manoir anglais a été construit en 1889 par Frederick W. Vanderbilt et vendus en 1922 à James B. Duke le père de Doris Duke, qui a construit sa fortune sur l’électricité et le tabac.

LANGDON HOUSE, HYDE PARK.

https://i0.wp.com/docs.fdrlibrary.marist.edu/images/langdonb.jpg Langdon House now. Vanderbilt Mansion. https://i0.wp.com/photos.igougo.com/images/p26721-Hudson_River_Valley-The_dining_room.jpghttps://i1.wp.com/www.apartmenttherapy.com/uimages/ny/12-19-gilded-holiday-1.jpgMansion

12-19-gilded-holiday-2.jpg

12-19-gilded-holiday-5.jpg

12-19-gilded-holiday-3.jpg

Le vieux Langdon House, bâtit en 1847 et démolit pour faire le domaine Vanderbilt.  Le domaine de Hyde Park, était la propriété de Walter Langdom Jr., n’a pas eu d’enfants qui lui ont survécus.  Il est décédé en 1894 à l’âge de 72 ans, et l’a offert à Frederick W. Vanderbilt qui l’acheta en 1895, avec 600 acres de terre qu’il a agrandi en 1905 en ajoutant 64 acres supplémentaires. Ce domaine comprend 600 acres  et la résidence de 54 chambres sur 4 étages a été bâtit en 1896 et compléter 26 mois après en 1898 au coût de 660 000$ meubles inclus.  Le coût est monté à 2 250 000$.  Elle possède également 14 salles de bain, 10 chambres d’invités et des commodités pour le personnel féminin et masculin.  D’habitude 40 personnes ou plus s’occupent de la ferme et des jardins, tandis que 17 à 23 serviteurs s’occupent de la maison.

Une fois il y avait plus de 60 salariés à plein temps, dirigés par le surveillant de la propriété. De ce nombre, 17 ont été employé dans la maison, 2 dans le pavillon et 44 sur les terres et la ferme, 13 hommes se sont souciés exclusivement des jardins et des pelouses.  Après que sa femme soit morte en 1926 à leur maison de Paris, il la vendit et retourna à Hyde Park ou il vécut les 12 dernières années de sa vie.  La propriété de Hyde Park a été léguée à Mme James Van Alen, une nièce de Mme Vanderbilt. Deux ans plus tard, Mme Van Alen a donné la propriété au Gouvernement Fédéral et le 18 décembre 1940, elle a été désigné comme Site Historique National.  Aujourd’hui le Vanderbilt Hyde Park Home est préservé par le Vanderbilt Mansion National Historic Site.  Depuis 1940, 211 acres que Marguerite Van Alen a donné au gouvernement fédéral ont été ouvertes au public. Les terres agricoles, qui ne font pas partit de la donation au Service des Parcs Nationaux demeurent des propriétés privées. Le domaine et son contenu sont restés pratiquement inchangés depuis le temps ou les Vanderbilts y vivaient.  Il a été prévu dans les dernières volontés de Fredérick W. Vanderbilt que les legs soient répartis entre l’Université Yale, l’Université Vanderbilt à Nashville, la Clinique Vanderbilt et ’l’Université de la Colombie.  La propriété est ouverte au public 7 jours par semaine exceptée à Noël et au Jour de l’An.

THE BREAKERS, OCHRE POINT, NEWPORT, RHODE ISLAND.

Résidence de Cornélius Vanderbilt II (1843-1899). Il était marié avec Alice Claypoole Gwynne (1845-1934).  Ils ont eu quatre fils William Henry Vanderbilt II (1870-1892) décédé quant il était étudiant à Yale

https://i1.wp.com/www.picturehistory.com/images/products/0/6/4/prod_6440.jpghttps://i2.wp.com/www.picturehistory.com/images/products/1/8/1/prod_18165.jpg

Alice Claypoole Gwynne et sa fille Gertrude.

THE BREAKERS, NEWPORT, RHODE ISLAND.

81537496, Getty Images /Hulton Archive

The Breakers à l’origine en 1900.


https://i0.wp.com/cache.virtualtourist.com/2987815-Gates_to_the_entrace_of_the_Breakers-Newport.jpg

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7f/The_Breakers_rear.jpghttps://i2.wp.com/media-2.web.britannica.com/eb-media/98/96298-004-49C80FAD.jpghttps://i1.wp.com/www.kenpapai.com/travels/images/breakers6603.jpghttps://i0.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/The_Breakers/The_Breakers-great_hall.jpghttps://i0.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/The_Breakers/The_breakers-morning_room.jpg

Après la mort de Cornélius Vanderbilt II, sa fabuleuse maison de la 5ème Avenue, son frère et ses enfants l’ont démolie pour construire une résidence de vacance The Breakers, pour garder en mémoire son style de vie.  A sa mort la direction de la famille passa à son frère William Kissam Vanderbilt.

Bâtie sur un terrain de 11 acres, la construction de The Breakers dura 2 ans et elle possède 70 chambres dont 33 réservées aux domestiques.  La Société de Préservation de Newport l’a acquis en 1972.

FILS DE CORNÉLIUS VANDERBILT II ET ALICE CLAYPOOLE GWYNNE

Cornélius Vanderbilt III (1873-1942) qu’il déshérita parce qu’il n’approuvait pas son mariage.  Il se maria en août 1896 avec Grace Graham Wilson (1870-1953) et eurent 2 enfants (Cornélius IV (Jr.) (1898-1974) et Grace né en 1900.  Il est mort en 1942 pendant ses vacances sur son yacht à Miami Beach en Floride d’une hémorragie cérébrale.

Datei:Grace Graham Wilson.jpg

Leurs enfant Cornélius Jr. et Grace en 1912.

BEAULIEU, LEUR COTTAGE DE NEWPORT, RHODE ISLAND.

640, 5ÈME AVENUE, COIN 51 ET 52ÈME RUE, NEW YORK.

Photo du hall d’entrée avec un vase de 9 pieds en malachite ayant appartenu au Tsar Nicholas I de Russie, acquis par William Henry Vanderbilt en 1880.

neueg7.jpg Neue Gallerie image by peterwimsey

Dans les années 1940, la grande maison du 640, 5ème Avenue, a été vendu et Mrs Vanderbilt qui a déménagé dans ce qu’elle appelle « la maison du jardinier », un manoir de 28 chambres au 1048, 5ème Avenue et 86ème rue (maintenant la Neue Galerie).  Avec un personnel de 18 personnes, elle a continué à l’entretenir. Des hommes intéressants et attrayants étaient à son avis, la clé d’une partie gagnante. Elle a conservé une liste de 138 hommes admissibles divisé en catégories comme: « les hommes qui danse», «des hommes qui peuvent déjeuner», et «les hommes qui iront au théâtre, mais pas l’opéra. »

FILS DE CORNÉLIUS VANDERBILT III ET GRACE GRAHAM WILSON

Son fils Cornelius IV (Jr)., (1898-1974) un journaliste, devient un éminent auteur, un éditeur de journaux, et un producteur de film. Cornelius s’est marié sept fois; avec Rachel Littleton, Mary Weir Logan, Helen Varner Anderson (1934-1940), Maria Feliza Pablos, Patricia Murphy Wallace, Anna Bernadetta Needham et Mary Lou Bristol. Il n’a pas eu d’enfants de ces différents mariages.  Les restes de Cornelius Jr. sont au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York.

https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/75/Bundesarchiv_Bild_102-00023,_Cornelius_Vanderbilt_jr..jpghttps://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cb/Bundesarchiv_Bild_102-13848B,_Cornelius_Vanderbilt_jr._und_Hans_B%C3%BCttner.jpg

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/U290172ACME.jpg

Avec sa troisième femme Hélen Varner Anderson.

Le North Star.

FILS DE CORNÉLIUS VANDERBILT II ET D’ALICE CLAYPOOLE GWYNNE

Son troisième fils, Alfred Gwynne Vanderbilt (1877-1915) épousa en 1ère noce Ellen French (1901-1908) et divorça. Le divorce lui coûta 10 millions de dollars.  Il épousa en seconde noce en 1911, Margaret Emerson Smith Hollins McKim.  Il s’embarqua sur le RMS Lusitania le 1er mai 1915 et mourus avec lui quand il fut coulé par une torpille allemande, son corps ne fut jamais retrouvé même si sa femme offrit une récompense de 5000$ pour le retrouver. Ironiquement il devait embarqué sur le Titanic, mais il annula son passage au dernier moment. Il est enterré au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York.

https://i1.wp.com/rmslusitania.info/images/saloon_class/vanderbilt_ag6.jpg

Alfred Gwynne Vanderbilt a laissé 26 375 000.00$ de dollars, la plupart à ses fils mineurs, qui se partageraient aussi la fortune Emerson (ci-dessus) (Bromo-Seltzer). Son fils aîné était William Henry Vanderbilt III qu’il a eu avec Ellen French.

https://i0.wp.com/farm2.static.flickr.com/1142/1148352891_65c3dc14ea.jpghttps://i1.wp.com/www.corbisimages.com/images/U16504INP.jpg

William Henry Vanderbilt III (1901-1981) a hérité de Oakland Farm, avec ses chevaux Thoroughbred et de 5 millions de dollars dans un trust. Il épousa sa première femme Emily O’Niel Davies qui est morte en 1935. En décembre 1927, il se remarie avec Sigourney Thayer.

Sénateur William Henry Vanderbilt III en janvier 1930.

Emily O’Neil Davies sa première femme.

FILS D’ ALFRED GWYNNE VANDERBILT ET MARGARET EMERSON

Alfred Jr. (1912-1999) et George Washington III (1914-1961).  Georges se suicida le 24 juin 1961 en se jetant du 10ème étage de l’hôtel Mark Hopkins à San Francisco, apparemment d’une trop grande quantité d’alcool.  Il avait 47 ans.

https://i0.wp.com/www.famouswhy.com/pictures/people/alfred_vanderbilt_jr_.jpg

Alfred Gwynne Vanderbilt Jr.

https://i0.wp.com/www.newyorksocialdiary.com/i/acrosstheworld/12_28_07/socialhistory/MargaretEmersonMimiBAker.jpg

Sur la deuxième photo la débutante Mimi Baker avec sa mère, l’héritière du Bromo-Seltzer Margaret Emerson (qui est aussi la mère d’Alfred Gwynne Vanderbilt Jr.) à ses début.

LE CAMP SACAMORE DANS LES ADIRONDACKS.

Bâtiment principal du Camp Sacamore dans les Adirondack.

Salle à dîner

L’allée de bowling.

LE CAMP SACAMORE

En 1901, William West Durant qui l’a fait construire en 1897, a été forcé de vendre Sagamore, car la procédure légale par sa soeur sur sa mauvaise gestion de la succession de leur mère l’avait poussé au bord de la faillite. Il a été acheté par Alfred Gwynne Vanderbilt, qui a élargi et amélioré la propriété pour y inclure des toilettes à chasse d’eau, un système d’égout et d’eau froide et chaude en état de marche. Il a ensuite ajouté une usine hydroélectrique et une allée de quilles en plein air avec un système ingénieux pour récupérer les balles. Les autres commodités inclus un court de tennis, un terrain de croquet, un réservoir de 100.000 gallons, et une ferme en activité. Vanderbilt est mort en 1915, victime du naufrage du Lusitania, laissant Sagamore à sa veuve, Margaret Emerson, une avide sportive qui a continué d’occuper le camp pendant plusieurs années.
https://i2.wp.com/www.oldforgeny.com/_images/playhouse.jpg

Mme Emerson a transféré la propriété à l’Université de Syracuse, qui exploitait à cet endroit un centre de conférence jusqu’à ce que l’État de New York propose de l’acheter. L’acquisition par l’Etat dans le cadre de la préservation de nos forêts, aurait exigé la démolition des bâtiments historiques, en raison des «Forever Wild » , disposition de la Constitution de l’État de New York. Pour éviter cela, la Ligue de préservation de New York s’est engagé avec l’État à prendre les titres, et le transfert de la propriété avec des restrictions sur le titre, comme institution à but non lucratif, qui lui donnerait une occupation convenable. Le Camp Sagamore continue de fonctionner comme un centre de conférence.

FILS D’ALFRED GWYNNE VANDERBILT ET DE MARGARET EMERSON

Alfred Gwynne Vanderbilt Jr. (1912-1999) est décédé le 12 novembre 1999 à 87 ans.  Quand il avait 21 ans, sa mère lui a donné 600 acres de Sagamore Farm au Maryland.  Il a été Président de la Westchester Racing Association, été chef exécutif du Belmont, Aqueduct et du Saratoga Racetracks et il a été membre du Jockey Club. En 1994, les générations de Vanderbilt réunis à New York, ont célébrés le 200 ème anniversaire du Commodore Cornelius Vanderbilt, qui fonda la fortune des Vanderbilts, arrière-arrière grand-père d’Alfred Vanderbilt. Fort de ses fameuses relations avec sa tante Gertrude Vanderbilt Whitney, artiste et fondatrice du Museum of Modern Art, de son oncle Cornelius Vanderbilt III, brigadier général, et de son autre tante Gladys Moore Vanderbilt, qui hérita de The Breakers, la résidence d’été de la famille à Newport, Rhode Island.

Alfred Gwynne Vanderbilt Jr. et son épouse.

Mr. Vanderbilt avec ses voyages et ses mariages a fait régulièrement la une des pages à potins de la haute société.  En 1938 il a épousé Manuela Hudson. En 1946 il a épousé Jeanne Murray et en 1957  Jean Harvey, l’héritière de la chaîne de restaurant Harvey’s et de l’empire de viande emballée Cudahy. Ces mariages se sont tous terminés par des divorces. Ses enfants de ses trois mariages sont : Wendy, Heidi, Alfred Jr., Victoria et Michael et un autre fils Nicholas Harvey Vanderbilt décédé en 1984. Ses autres enfants survivants lui ont donnés sept petits-enfants, incluant d’autres membres de la famille dont : son demi-frère William Henry Vanderbilt III,, gouverneur du Rhode Island de 1938 à 1940; son jeune frère George Washington Vanderbilt III un yachtsman et un explorateur; sa première cousine Gloria Vanderbilt, la fille de son autre oncle Reginald Claypool Vanderbilt qui est une célèbre dessinatrice de vêtements.  Mr. Vanderbilt avait un large éventail d’intérêts artistique acquis du côté de sa mère et venant de sa mère également un cercle d’amis dans la colonie artistique et théâtrale. Ses amis en autres étaient George Abbot, Hal Prince et Fred Astaire.

https://i2.wp.com/cache2.asset-cache.net/xc/50552476.jpg

Avec sa troisième femme Jean Harvey, l’héritière des Harvey’s.

FILS DE CORNÉLIUS VANDERBILT II ET D’ ALICE CLAYPOOLE GWYNNE

Son fils restant était Réginald « Reggie » Claypoole Vanderbilt (1880-1925) qui se maria en 1ère noce à Cathleen Gebhard Neilson (1903-1919) et divorça.

http://vanderbiltfamily.files.wordpress.com/2008/11/nielsencatherine.jpg

Sa première femme Cathleen Gebhard Neilson (ci-dessus).

Ils eurent une fille Cathleen Neilson (1903-1944) qui plus tard deviendra Mrs Henry Cooke Cushing III.

https://i0.wp.com/www.newyorksocialdiary.com/i/socialdiary/05_11_07/7CushingSitersfamily.jpg

Les soeurs Cushing et leurs famille au mariage de Bill et Babe Paley, Juillet 1947, au Greentree, la propriété des Whitney à Manhasset. De gauche à droite debout : Mr. et Mrs. Henry Cushing, Minnie et Vincent Astor, Bill et Babe Paley, Jock et Betsey Whitney. Devant en bas: Sarah Roosevelt, Tony Mortimer, Mrs. Harvey Cushing, Amanda Mortimer, et Kate Roosevelt.

Il se remaria à Gloria Laura Mercedes Morgan (1904-1965) le 6 mars 1923.

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/BE032689.jpgPicture 12https://i1.wp.com/www.corbisimages.com/images/VV6220.jpg

Elle a été impliquée dans une bataille juridique pour la garde et la gestion des avoirs de sa fille (Gloria Vanderbilt) après la mort de son mari et qu’elle a perdue. Elle est enterrée avec sa soeur jumelle Thelma, la Vicomtesse Furness, au Holy Cross Cemetery, à Culver City, Comté de Los Angeles, Californie. Les restes de Réginald sont au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York.

https://i0.wp.com/www.edwardnjackson.com/Personalities/Reginald_Vanderbilt.jpg

Ils eurent une fille :

http://vanderbiltfamily.files.wordpress.com/2009/02/vanderbiltgloria.jpghttps://i0.wp.com/www.corbisimages.com/images/U1272749INP.jpg

Gloria Laura Madeleine Sophie Vanderbilt (1924- ) dessinatrice de vêtements.  Elle est née le 20 février 1924 à New York.  Gloria a plus tard acquis une certaine notoriété avec ses quatre mariages et un respect considérable pour son travail de peintre, ses rôles au théâtre et dans des films et en tant qu’auteure, et après les années 1960 comme dessinatrice de mode.  Gloria Vanderbilt reçu une éducation au Art Students League à New York, étudiant l’anatomie et la peinture.  Elle fit sa première exposition de peinture à l’huile au Bertha Schaeffer Gallery à Manhattan en 1952. Rétrospective de ses peintures, collages et pastels ont été exposés au Monterey Peninsula Museum of Art, the Reading Museum and Art Gallery et au Tennessee Museum of Fine Arts.

PRIX ET RÉCOMPENSES

En 1969, elle reçu le Neiman Marcus Fashion Award et fut élu au Fashion Hall of Fame.  Dans les années 1970, Hallmark introduisit son travail dans son marché commercial et produisit la Gloria Vanderbilt Collections sur papier, produits et créé pour ses peintures et collages.  Miss Vanderbilt a reçue la médaille d’or du mérite de la National Society of Arts and Letters et de la Talbot Perkins Children’s Services Mother of the Year Award. En 1979 elle reçue un prix de la Brandeis University’s National Women’s Committee “Major Book Collection” Award. Elle a été nommé Docteur honoraire of Fine Arts degrees du Moore College of Art à Philadelphie et du International Fine Arts College à Miami. En 1979 elle reçue le prix Silver Spirit of Life Award pour son mérite du City of Hope en Californie. Elle reçue le Anti-Defamation League’s Woman of Achievement Award en 1981 et le National Arts Club Citation of Merit en 1982.

Mademoiselle Vanderbilt a été collaboratrice pour beaucoup de magazines, incluant le Woman’s Day et le Cosmopolitan.  Elle a été plusieurs fois auteure et en 1994 a créé l’évènement du Graphic design pour le Northwood University 25th annual Distinguished Women’s celebration. Le motif de rose figure encore une fois dans son édition biographique pour son 30ème anniversaire.

Gloria se maria une première fois à (Pasquale Di Ciccio en 1941 pour divorcé en 1945) une deuxième fois à (Léopold Stokowski (21-04-1945), 2 fils sont nés de ce mariage, Léopold Stokowski Stanislas né en 1950 et Christopher Stokowski né en 1955, ils divorcèrent en octobre 1955, une troisième fois à (Sidney Lumet et divorça en août 1963) et une quatrième fois à (Emory Wyatt Cooper (mort en 1978) en 1964, 2 fils, Carter Vanderbilt Cooper (1965-1988) et Anderson Cooper né en 1967.

Gloria divorce de son premier mari DiCicco en 1945 et une journée plus tard elle épouse Léopold Stokowski chef d’orchestre de 63 ans, qui était de 42 ans son aîné. Elle a aussi coupé les vivres à sa mère mais a continué à contribuée à une rente annuelle à sa grand-mère Morgan. Gloria n’a pas bien géré son héritage au début mais elle a vite appris. La situation financière de Gloria est certainement meilleurs que son second mariage.

Cinq ans avec Stokowski et même avec deux enfants, les choses n’allaient pas très bien. En 1955, après 10 ans de mariage, Gloria et Leopold Stokowski divorcent, dans un procès amer et acrimonique, solution rivalisant avec l’épreuve de garde de 1934. En 1956, Gloria se remaria encore, cette fois avec le directeur de film Sidney Lumet. Elle hésitait encore à se faire un nom par elle-même, loin de l’albatros de son passé, elle a agi. Gloria fait ses débuts à la télévision dans « Ce soir, Noel Coward, à 8h30. Durant ses mariages et divorces, Gloria et sa mère tentent de se réconcilier, en quelque sorte. Gloria, sa mère et sa soeur jumelle, vivent ensemble à New York et Los Angeles. Mère et fille se parlent par téléphone et mange parfois ensemble mais ont une relation un peu tendues. Toutefois, en 1965, Morgan, Gloria Vanderbilt décède.  Gloria n’était pas là, elle fut de retour à son domicile de New York juste après avoir donné naissance à son fils, Carter Vanderbilt Cooper. Des années auparavant, Lumets divorce et Gloria, âgée de 40 ans, se remarie avec l’écrivain et éditeur Wyatt Emory Cooper. Gentilhomme du Mississippi, Cooper supporta complètement sa femme dans ses ambitions. Il encouragea sa femme à poursuivre son art. Après avoir étudié à l’Art Student League de New York, Gloria obtint du succès dans plusieurs de ses émissions et avec ses peintures à l’huile. Heureuse dans son rôle de femme, de mère et d’artiste, Gloria vit en paix dans une maison aimante, elle a finalement réussie.

En 1969, elle fait partie du Hall of Fame de la mode. Sa peinture et la décoration ont fait jaillir le sens de l’individualité. Elle entra dans le commerce, ce qui pourrait faire pâlir ses ancêtres Vanderbilt, qui souvent, se considéraient comme un rang au-dessus de la classe ouvrière. Adoptant le cygne comme symbole professionnelle (logo), le sens des affaires de Gloria Vanderbilt déboucha sur une ligne entière de produit, ayant pour résultat, 3 millions de dollars de vente pour l’année 1976. De ses lunettes de soleil au parfums, son nom apparait sur une myriade de marchandises en provenance de sociétés telles qu’Hallmark. Elle remarque: «Parfois je me demande, si à cinquante-deux ans, le succès arrive trop tard? J’avais besoin de plus, dans la vingtaine et la trentaine.  Vers 1979, la Société Murjani, qui possédait une de ses licences de vêtements, approcha Gloria pour dessiner une ligne de jeans. Surveillant attentivement le bon ajustement et la conception, Gloria Vanderbilt Jeans a provoqué un engouement tel sur les concepteurs de jeans, que celles-ci firent fureur à la fin des années 1970. Mme Vanderbilt, déjà riche, a gagné une fortune dans cette entreprise. Un accord légal de cette époque montre qu’elle a été payée 225,000 $ pour l’accord de licence, plus un pourcentage sur les bénéfices nets. Un blitz de la campagne de publicité et ses apparitions personnelles, ont assuré le nom doré de « Vanderbilt » apparaissant sur les fesses des femmes à travers le pays. Bien que cette période fut excitante pour Gloria, en 1978, une autre tragédie arriva dans sa vie. Son mari bien-aimé Wyatt Cooper, meurt d’une crise cardiaque. Son bon travail comme dessinatrice et comme mère de deux enfants, a été reconnu, quant elle a reçue la médaille d’or du Mérite National de la Société des arts et des lettres, et du Prix de la mère de l’année par les services à l’enfance Talbot Perkins.

En 1988 son fils de 23 ans Carter Cooper va visiter Gloria à sa maison de New York quand, subitement, le jeune homme se réveilla de sa sieste agité, et couru à la terrasse. Il s’est accrochés à la rambarde, puis soudain, s’est laisser-aller, tombant de quatorze étages. Elle est revenue à l’écriture pour raconter son histoire dans « histoire d’une mère », acclamé par la critique. En plein milieu de turbulences personnelles, elle s’est retrouvée devant les tribunaux, cette fois en tant que victime de fraude. Son psychiatre et son avocat, deux personnes en qui elle avait implicitement confiance, l’ont escroqué de 1,7 million de dollars dans différents abris fiscaux bidon. Elle s’est retrouvée à devoir des millions de dollars en arriérés d’impôts et a été forcé de vendre, à la fois son hôtel à Southampton, ainsi que son domicile dans l’Upper East Side de New York. Actuellement, elle vit avec son fils, Anderson Cooper animateur de nouvelles, dans son appartement de New York.  A 78 ans, Gloria Vanderbilt triomphe, et garde le sourire en toute circonstances.

Réginald a laissé 4 million dans un trust pour sa fille, administré par sa mère, ce qui causa un procès retentissant en 1934 entre sa fille et sa soeur Gertrude Vanderbilt Whitney. Gloria Vanderbilt est surtout connu comme concepteure de Jeans.

http://cache4.asset-cache.net/xc/50619059.jpg?v=1&c=IWSAsset&k=2&d=4996399091E8318606593447096AAF87C6E7E4E2CE924510

Pasquale di Ciccio, son premier mari.

https://i1.wp.com/www.stokowski.org/images/leopold_stokowski_c1920.jpg

Léopold Stokowski, son deuxième mari.

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/DM342.jpg

Sidney Lumet, son troisième mari.

https://i0.wp.com/lh4.ggpht.com/_6oxx_tG-VHQ/SSx1M3QApvI/AAAAAAAABqk/i2jw6FaKsEw/3_thumb%5B3%5D.jpg

Gloria et Emory Wyatt Cooper, son quatrième mari.

https://i2.wp.com/www.panacheprivee.com/Web/BeSeen/KipsBayShowhouse09/KipsBayD3.jpghttps://i0.wp.com/www.janetcharltonshollywood.com/images/2009/07/daf039e0-8b76-40anders.jpeghttps://i1.wp.com/images.quickblogcast.com/3/9/5/4/1/122758-114593/gloria_vanderbilt.jpg

Anderson Cooper et sa mère Gloria Vanderbilt.

Son fils Anderson Cooper.

FILLE DE CORNÉLIUS VANDERBILT II ET ALICE CLAYPOOLE GWYNNE

Gertrude Vanderbilt Whitney (1875-1942).  Elle s’est mariée à 21 ns, le 25 août 1896 à Harry Payne Whitney (1872-1930).  Ils ont eus trois enfants Flora Whitney Miller (qui a eu une fille nommée Flora Miller Biddle), Barbara et Cornélius (1899-1992).  Gertrude est décédée le 18 avril 1942.

https://i2.wp.com/www.lauracaseyinteriors.com/blog/wp-content/uploads2/2009/04/picture-48.jpghttps://i1.wp.com/farm4.static.flickr.com/3263/3246665043_66f3007234.jpghttps://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/U105650P-A.jpg

Mrs. H.P. Whitney (LOC) par The Library of Congress

CORNÉLIUS VANDERBILT WHITNEY (1899-1992).

https://i1.wp.com/www.corbisimages.com/images/U171287INP.jpghttps://i2.wp.com/www.tbgreats.com/regret/pics/whitney.jpg

Son premier mariage avec Mary Norton de 1923 à 1929, deux enfant Harry Whitney II et Nancy Marie Whitney.

Sa deuxième épouse Gladys Hopkins Whitney (marié de 1931-1940).

https://i0.wp.com/online.wsj.com/media/metopen21006_D_20091006120450.jpg

Sa troisième épouse Eléonor Searle (1941-1957). (marié de 1941-1957). (1908-2002).   Un seul enfant Cornelius Searle Whitney.

https://i1.wp.com/farm4.static.flickr.com/3240/2715308825_9a4e0dae2d.jpg

Sa quatrième épouse Marie-Louise Shroeder (marié de 1958 à sa mort). Une fille Cornélia Whitney. A la mort de son mari, elle hérita de 100 millions de dollars. 2ème photo avec son deuxième mari John Hendrickson.

Il eut quatre enfants dont Harry Whitney IIet Nancy Marie de son premier mariage, Cornélius Searle Whitney (2ème mariage) et Cornelia Whitney (quatrième mariage).

FILLE DE CORNÉLIUS VANDERBILT II ET ALICE CLAYPOOLE GWYNNE

Gladys Moore Vanderbilt (1886-1965).  Gladys s’est marié le 27 janvier 1908, au hongrois Comte Laszlo Széchenyi.  Ils ont eus cinq filles dont Cornélia, Gladys, Alice, Fernandine et Sylvia.  Elle a hérité de la propriété The Breakers, quand sa mère est morte en 1934.  En 1948 elle a loué la propriété « The Breakers » à la Société de Conservation à du Comté de Newport. En 1973, la Société de Conservation a acheté la maison, de ses héritiers.  Aujourd’hui, la maison est désignée comme site historique national.  La comtesse est morte en 1965, sa fille la comtesse Sylvia Szapary, s’occupait de la résidence d’été de ses grands-parents The Breakers, avant de mourir le 1er mars 1998. Les enfant de la comtesse Sylvia Szapary en héritèrent, Gladys et Paul Szapary, y passèrent leurs étés. Ils demeuraient au troisième étage.  Maintenant 300,000 touristes visitent The Breakers chaque année.

http://pics.livejournal.com/gogm/pic/002b94eq/s640x480

Gladys Moore Vanderbilt et son mari le Comte Laszlo Széchenyi.

LE JOUR DE LEUR MARIAGE.

 

New York 1908.

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51MC88zPSWL.jpghttps://i1.wp.com/www.corbisimages.com/images/IH171061.jpg

MARBLE HOUSE, NEWPORT, RHODE ISLAND

https://i1.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/Marble_House/Marble_House_Front.jpghttps://i2.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/Marble_House/marble_house-gold_ballroom.jpghttps://i0.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/Marble_House/Marble_House_Dining_Room.jpghttps://i0.wp.com/www.nypost.com/pagesixmag/issues/20080831/images/Lifestyle/SLNewport/2.gifhttps://i1.wp.com/www.carlsprague.com/projectImg/buccaneers%20-%20marble%20house.jpghttps://i2.wp.com/www.uptake.com/blog/wp-content/uploads/2008/11/marble-house.jpghttps://i2.wp.com/www.kenpapai.com/travels/images/marble6626.jpg

MARBLE HOUSE À NEWPORT, RHODE ISLAND, Résidence de William Kissam Vanderbilt (1878-1944) et de sa femme Alva Erskine Smith (1853-1933).  Sa construction (1888-1892) a demandée 300 personnes et 11 millions de dollars.  Ils ont dépensés 7 millions seulement, pour les 500 000 pieds carrés de marbre qu’il a fallut pour sa construction.  Cette maison fut le cadeau d’Alva de la part de son mari, pour son 39ème anniversaire. En 1903, William K. s’est remarié avec Mrs. Ann Harriman Rutherford Sands.  Il a reçu 60 millions de dollars à la mort de son père.  Il est décédé à Paris, France.  William Kissam est mort en 1920 et a laissé une propriété valant environ 54.5 millions de dollars. Ses restes sont au Moravian Cemetery, à Staten Island, Richmond County, New York.

Ils ont eus trois enfants, Consuelo (marié au 9ème Duc de Malborough, (le duc a reçu 2.5 millions de dollars de dot en 1895 ce qui était une somme faramineuse), William Kissam II et Harold Stirling Vanderbilt (1884-1970).    Après que les Vanderbilts eurent divorcés en 1895, Alva s’est remariée avec Oliver Hazard Perry Belmont (1858-1908) en 1896, et déménagea plus bas sur la rue, à Belcourt Castle.  Après sa mort elle rouvrit Marble House, et y ajouta la maison de thé chinoise pour les invités de la Ligue des suffragettes.  Elle vendit la maison à Frederick H. Prince en 1932, pour 100 000.00 dollars (récession oblige).  Prince en a fait cadeau ainsi que les meubles à la Société de Préservation de Newport en 1963.

FILS DE WILLIAM KISSAM VANDERBILT ET ALVA ERSKINE SMITH – HAROLD STIRLING VANDERBILT

Harold Stirling “Mike” Vanderbilt (1884-1970 (86ans)) son surnom (Professeur).  Il a épousé Gertrude « Getie » Lewis Conway. Il était le dernier de la célèbre famille Vanderbilt à diriger le New York Central Railroad,  jusqu’à ce qu’il ait été défait du contrôle de la société en 1954.  Son père William Kissam est mort en 1920 et lui a légué la propriété d’Idle Hour. Il l’a vendu pour 400 000$.  En 1930, H. S. Vanderbilt  monta sur le devant de la scène du Buttrick Hall, défendit avec succès la compétition de yachting de la Coupe International d’Amérique avec son yacht « Enterprise », le « Rainbow » en 1934 et le « Ranger » en 1937.  Sa femme a été la première femme à participer à une course de yachting pour la coupe des Amériques.  Comme un mémorial à sa mère, Harold a acheté la propriété de Marble House en 1963, de la société fiduciaire qui la possédait. Ses restes sont au Saint Marys Cemetery, Portsmouth, Newport County, Rhode Island.

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/U812051INP.jpghttps://i1.wp.com/www.corbisimages.com/images/U202628ACME.jpghttps://i0.wp.com/www.corbisimages.com/images/U812045INP.jpg

https://i0.wp.com/www.corbisimages.com/images/U698800INP.jpghttps://i2.wp.com/www.sail-world.com/photos/Alt_J-sail-onboard.jpg

Son bateau Le Rainbow avec lequel il participa à la coupe des Amériques.

Elegance of bygone era for honeymoon vacation and family celebrationsOriginal corporate travel experience on a private traincarOriginal corporate travel experience on a private rail car

Le New York Central 3 ou NYC3 le train d’Harold Stirling Vanderbilt quand il était président de la New York Central Railroad.  Il en fut le dernier président.  Les photos ont été prises en 1928 à sa construction.  Aujourd’hui il a été complètement rénové et on peut y faire des escursions.  Il se rend même de la gare de Montréal à la gare de la ville de Québec.

NYC-3 private railcar on Amtrak train traveling in New England

Family vacations and family celebrations aboard nyc-3 private rail car

Family vacations, family celebrations and special events on the NYC-3 private railcar Luxury adventure rail travel in the United States

Ses voitures l’attendaient à la descente de son train (Packard 1936) (Buick 1933).

BILTMORE, ASHVILLE, CAROLINE DU NORD.


https://i0.wp.com/www.smartdestinations.com/design/images/blueridge/attractions/Biltmore.jpghttps://i1.wp.com/www.linvillefalls.com/images/newBiltmoreHouse_550.jpghttps://i2.wp.com/farm1.static.flickr.com/89/248248081_ea13061acc_b.jpghttps://i2.wp.com/z.about.com/d/gosoutheast/1/0/5/P/-/-/biltmore_christmas_400.jpghttps://i2.wp.com/a.abcnews.com/images/GMA/ht_mrs_vanderbilt_room_090627_ssv.jpghttps://i1.wp.com/static.jasongraphix.com/uploads/biltmore-winter-garden.jpghttps://i0.wp.com/z.about.com/d/gosoutheast/1/0/J/0/-/-/libraryCMYK.jpgGeorge Vanderbilt's bedroom enjoys spectacular views of the estate and 22k gold leaf on the walls.The Walled Garden below Biltmore House features more than 40,000 Dutch tulips.

BILTMORE, ASHVILLE, CAROLINE DU NORD. RÉSIDENCE DE GEORGE WASHINGTON VANDERBILT II (1862-1914).  Bâtit en 1888 et complété en 1895 avec ses 250 chambres (dont 90 ouvertes au public), et 125 000 acres (506 km2), Biltmore est la plus grande maison privée des États-unis.  On l’a inauguré à Noël 1895 pour les fêtes de famille.  Il a construit Biltmore au coût de 3 millions de dollars avec 225 chambres sur 10 000 acres de terre.  Georges avait une place sur le Titanic, mais l’annula à cause d’une prémonition de sa mère.  Il hérita de 15 millions de dollars.  Il reçut 2 millions de son grand-père en 1877, 1 million en cadeau de William Henry à l’âge de 21 ans en 1883, dix millions de William Henry et sa maison de la 5ème Avenue quant il décède en 1885, et 2 autres millions quand sa mère meurt la même année. Il estima qu’il avait mit 4 à 5 millions dans Biltmore, sans compter les meubles, plus 1 million seulement pour les jardins.  A sa mort, la maison, les meubles et les terres ont été estimé pour des raisons fiscales à environ 2.5 millions. La maison n’a pas entamer ses finances, autant que l’aménagement paysager et il a du laissé tomber certains investissements. Il a subi de mauvaises années en 1902 et 1907. Il a investi dans une affaire de construction navale, avec un parent du côté de la femme de son frère en 1901, qui a fait banqueroute. Toute la famille connaissait George qui « dilapidait » son argent. Ce sont toujours les Cecils qui possèdent Biltmore, et tout va très bien aujourd’hui. Le petit-fils de George Vanderbilt, William Cecil, vit toujours à Asheville, Caroline du Nord.  Ses restes sont au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York.

Quand George Vanderbilt meurt, sa succession nette est de $929, 740.98, y compris les stocks de chemin de fer et d’obligations totalisant
$11, 125 000 millions. Sa femme a fini par vendre beaucoup des 146.000 hectares d’origine, jusqu’à ce que seulement 12.000 acres subsistent.

647, 5ÈME AVENUE, NEW YORK MAINTENANT LE MAGASIN VERSACE PROPRIÉTÉ DE GEORGES WASHINGTON VANDERBILT II.

Versace-5th avenue par serdir (I am back)

FILS DE WILLAM HENRY VANDERBILT (1862-1914) – GEORGES WASHINGTON VANDERBILT II ET SA FEMME EDITH STUYVESANT DRESSER (1873-1958).

https://i0.wp.com/www.biltmore.com/images/podcasts/img_episode_0019.jpghttp://www.rootsweb.ancestry.com/~vtcgroto/2574b.jpg

Georges Washington Vanderbilt II (1862-1914) était marié avec Édith Stuyvesant Dresser (1873-1958). Il ont eu une fille Cornélia.

Édith Dresser Vanderbilt s’est remariée plus tard à Peter Goelet Gerry (1879-1957) le sénateur du Rhode Island aux États-Unis.

Cornélia Stuyvesant Vanderbilt:

https://i2.wp.com/www.biltmore.com/images/int/story_edith.jpghttps://i1.wp.com/www.corbisimages.com/images/IH179186.jpghttps://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/BE077828.jpg

Cornélia Stuyvesant Vanderbilt Cecil (1900-1976) qui se maria à 24 ans avec l’Hon. Sir John Francis Amherst Cecil (1900-1954) un aristocrate britannique avec qui elle divorça dix ans après, pour aller vivre en Europe.  Elle eu deux enfants, Georges Henry Vanderbilt Cecil (27-02-1925) et william Amherst Vanderbilt Cecil (17-08-1928).  À la mort de son père en 1914, elle hérita de Biltmore.  Les Cecils ont une grande histoire dans l’aristocratie anglaise.  Leur histoire se déroula durant le règne de la Reine Élisabeth I (1558-1603).  Leurs arrières petits-fils George et William préservent leurs héritages car la maison est maintenant ouverte au public.

William Amherst Vanderbilt Cecil, Sr. (1928- ) (ci-dessous) (un fils (William A.V. Jr.) et une fille (Diana Cecil Pickering) s’est retiré des affaires en 1995.

https://i2.wp.com/www.biltmore.com/images/content/biltmore_img_Paintings_WAVCecilFamily.jpg

https://i2.wp.com/www.biltmore.com/images/content/prodev_bill_cecil_jr.jpg

et son fils William (Bill) A.V. Cecil Jr. (ci-dessus) qui est le président de la compagnie Biltmore depuis ce temps, et sa sœur Diana Cecil Pickering (ci-dessous) vice-présidente, possède un siège sur le conseil d’administration).

https://i1.wp.com/www.biltmore.com/images/content/prodev_dini_pickering.jpg

BELCOURT CASTLE, NEWPORT, RHODE ISLAND.

https://i1.wp.com/www.dupontcastle.com/castles/belcourt.jpghttps://i2.wp.com/www.blogcdn.com/www.luxist.com/media/2009/06/belcourt3.jpg

https://i2.wp.com/hauntedsandiego.com/wp/wp-content/uploads/2009/04/belcourt.jpghttps://i0.wp.com/farm4.static.flickr.com/3099/2926451702_c1b742d7be.jpg

BELCOURT CASTLE À NEWPORT, RHODE ISLAND, RÉSIDENCE D’OLIVER H. P. BELMONT (1858-1908), 2ÈME MARI D’ALVA ERSKINE SMITH VANDERBILT BELMONT.  Construit en 1891 et complété en 1894, Belcourt Castle a coûté 3.2 millions de dollars (58 millions de 2002) s’étend sur 50 000 pieds carrés (4600 m2) et possède 60 chambres.  Oliver Belmont est mort en 1908 et l’Hon. Perry Belmont le frère d’Oliver, a vendu ses parts dans Belcourt Castle en 1940.  Belcourt s’est détérioré et a été en grande partie inhabité sous plusieurs propriétaires pendant 16 ans, jusqu’à ce que la famille Tinney (Ruth et Harold Tinney et leur fils Donald qui s’est marié à Harle Hanson en 1960) ne l’achète en 1956 pour 25,000$ (161 556$ de 2002 une aubaine). En plus du changement de nom de Belcourt Castle en Château Belcourt, les Tinneys ont rempli leurs missions de rassembler leur propre collection d’antiquités et de reproductions.  Oliver Belmont est mort en 1908 d’une crise d’appendicite.   Il est enterré avec sa femme dans le mausolée familial au Woodlawn Cemetery dans le Bronx à New York.  Alva est morte à 80 ans des suites d’un accident de carriole survenu quelques jours plus tôt.

Alva et H.P. Belmont (2ème et troisième à partir de la gauche).

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/BE055998.jpghttps://i1.wp.com/www.nycago.org/Organs/NYC/img/BelmontA1919.jpghttps://i2.wp.com/www.nycago.org/Organs/NYC/img/BelmontA1911.jpg

Belcourt Castle est maintenant le Newport Museum House et Mrs Donald Tinney y réside.  Il est ouvert au public depuis 1957.  En 1972, Nellie Fuller, la tante de Ruth est morte. Harold Tinney a suivi en 1989 et il ne resta que Mme Ruth Tinney, qui a adopté l’homme à tout faire du château, Kevin Koellisch, (qui prit le nom de Tinney) comme son fils, et fit de lui un partenaire à part égale de Belcourt. Après sa mort en 1995, une bataille juridique s’est ensuivie,, sur qui devait hériter de l’hôtel particulier. Harle et Donald Tinney ont gagné, mais à partir de ce jugement (novembre 2003), les disputes légales continuent.  Le juge a sommé Kevin de quitter après 30 jours, mais Kevin fit appel jusqu’en court suprême.  Pendant ce temps il peut demeurer au château mais est restreint à certaines sections de la maison seulement.  Donald et Harle ont déjà dépensé plus de 100 000.00$ en frais judiciaires jusqu’à maintenant.

IDLE HOUR, OAKDALE, COMTÉ DE SUFFOLK.

IDLE HOUR, OAKDALE, SUFFOLK COUNTY, NEW YORK, RÉSIDENCE DE WILLIAM KISSAM VANDERBILT I.  Le 12 avril 1899, Idle Hour fut rasé par le feu.  Sur le même emplacement, il construisit un domaine sur 862 acres de terre.  La construction commença en 1900 avec 110 chambres, du marbre importé d’Italie, des boiseries importées et sculptés d’or 24 carat dans le salon, des panneaux incurvés élaborés, installés dans la salle à manger et la salle de lecture, et des ornements de plâtre sur les plafonds et les murs.  Harold Stirling Vanderbilt a vendu Idle Hour pour 460 000$ pour acheter le 660 5ème Avenue à New York.  La propriété possède 7000 acres.  Elle fait aujourd’hui partie du campus de l’Université Dowling qui l’a acheté en 1963.

https://i0.wp.com/www.goldcoastmansions.com/images/gold%20coast%20mansion%20images/Wm.%20K.%20Vanderbilt%20estate,%20built%201901%20-%20Now%20Dowling%20College%20or%20Idle%20Hour.jpghttps://i2.wp.com/farm2.static.flickr.com/1338/1150509142_2cbf900ded.jpghttps://i2.wp.com/farm4.static.flickr.com/3634/3294708945_f9734c2494.jpg

BLENHEIM PALACE, ANGLETERRE.


https://i0.wp.com/www.mstecker.com/images/Europe/UK/BlenhiemPalace/ib67pbp.jpghttps://i2.wp.com/www.bellhotel-charlbury.com/images/Blenheim_aerial.jpghttps://i2.wp.com/globusjourneys.ca/Common/Images/Destinations/blenheim-palace.jpghttps://i0.wp.com/www.cotswolds.info/images/woodstock/blenheim2.jpghttps://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d1/Blenheim_Palace_6-2008_3.jpg

https://i2.wp.com/www.timetravel-britain.com/articles/1photos/houses/Blenheim1-BOV.jpghttps://i2.wp.com/www.bbc.co.uk/oxford/content/images/2007/03/14/blenheim_007_284x420.jpghttps://i0.wp.com/www.timetravel-britain.com/articles/1photos/Christmas/blenheim1.jpg

BLENHEIM PALACE, ANGLETERRE, RÉSIDENCE DE CHARLES SPENCER-CHURCHILL, 9ÈME DUC DE MALBOROUGH ET DE CONSUELO VANDERBILT (1871-1934) . Ils se marièrent le 6 novembre 1895.  Ils eurent 2 fils.

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/BE033740.jpg

https://i2.wp.com/www.franceonyourown.com/BalsanFamily.jpg

File:Consuelo Vanderbilt mit Winston Churchill.jpg
Ici avec Winston Churchill.

https://i2.wp.com/thepeerage.com/101844_001.jpg

Consuelo Vanderbilt

File:Consuelo Vanderbilt3.jpg

Consuelo est décédée le 6 décembre 1964 à New York et a écrit son autobiographie «The Glitter and The Gold ».Ils divorcèrent en 1921 et le mariage fut annulé 5 ans plus tard.  Consuelo s’est remariée le 4 juillet 1921 à l’aviateur, le Lt. Col. Jacques Balsan, qui est mort en 1956.  La Duchesse a versé des millions de dollars dans la restauration du Palais de Blenheim. Elle a été enterrée en 1964 dans le Cimetière Blandon à Blenheim. Le duc s’est remarié le 25 juin 1921 avec une américaine Gladys Marie Deacon en 1921, le couple se sépara mais ne divorça jamais.

Gladys Marie Deacon

FILS DU 9ÈME DUC DE MALBOROUGH ET DE CONSUELO VANDERBILT

John Albert William, Spencer-Churchill 10e Duc de Malborough et Marquis de Blandford (1897 au 11-03-1972) (marié à Alexandra Mary Hilda Cadogan 1920-1961)(ci-dessous) et Lord Ivor Charles Spencer-Churchill (1898-1956) :

Alexandra Mary Cadogan, Duchess of Marlborough, by Bassano, 30 November 1934 - NPG x81223 - © National Portrait Gallery, London

John Spencer-Churchill, 11th Duke of Marlborough; Alexandra Cadogan, Duchess of Marlborough; Lady Rosemary Muir; Lady Caroline Waterhouse; Lady Sarah Roubanis, by Bassano, 10 March 1937 - NPG x81370 - © National Portrait Gallery, London

et à (Frances Laura Charteris en janvier 1972 ci-dessous)(1915-1990)

https://i1.wp.com/thepeerage.com/106404_001.jpg

2ÈME FILS DU 9 ÈME DUC DE MALBOROUGH – Lord Ivor Charles Spencer Churchill (ci-dessous) (1898-1956).

 

Lord Ivor Charles Spencer.

De son 1er mariage le 10ème Duc de Malborough a eu deux fils et trois filles (Lady Sarah Consuelo Spencer Churchill (1921-2000),

Lady Sarah Consuelo Roubanis (née Spencer-Churchill), by Bassano, 10 August 1937 - NPG x80985 - © National Portrait Gallery, London

Lady Sarah Consuelo Roubanis (née Spencer-Churchill), by Bassano, 10 August 1937 - NPG x80986 - © National Portrait Gallery, London

Sarah sharing a joke with Michel, Hydra Sept.99

Lady Caroline Spencer Churchill (1923-1992),

Lady Caroline Waterhouse (née Spencer-Churchill), by Bassano, 10 August 1937 - NPG x80984 - © National Portrait Gallery, London

et Rosemary Mildred Spencer-Churchill (1929- )

https://i0.wp.com/thepeerage.com/106390_001.jpg

Lady Rosemary Mildred Muir (née Spencer-Churchill), by Bassano, 10 August 1937 - NPG x80996 - © National Portrait Gallery, London

et John Georges Vanderbilt Henry Spencer-Churchill, 11è duc de Malborough ((13-04-1926), Lord Charles Georges William Colin Spencer-Churchill (13-07-1940).

Le Duc est mort le 11 mars 1972, six semaines après son deuxième mariage et son successeur est son fils John George Vanderbilt Henry Spencer-Churchill, 11ème Duc de Malborough. Il est enterré dans la chapelle du château ancestral de Blenheim Palace.

FILS DU 10ÈME DUC DE MALBOROUGH

John George Vanderbilt Henry Spencer Churchill, 11e Duc de Malborough (b. 1926) a épousé Susan Mary Hornby le 19 octobre 1951 et divorcèrent en 1961.  Ils eurent trois enfants (John David Ivor Spencer Churchill, Comte de Sunderland (1952-1955), Charles James Spencer Churchill, Marquis de Blandford (né en 1955), et Lady Henrietta Mary Spencer Churchill (né en 1958).

https://i2.wp.com/thepeerage.com/106348_001.jpg

Le 11ème Duc de Malborough et son épouse Susan Mary Hornby.

https://i1.wp.com/thepeerage.com/106411_001.jpg

2ème fils du 11ème duc de Malborough, et Susan Hornby,  Charles Spencer-Churchill, Marquis de Blandford et Rebecca Mary Few Brown.
Mariage, 24 Feb 1990 et divorcé en 1998.

Il s’est marié avec Athina Onassis (11ème duc de Malborough), née Livanos, femme d’Aristote Onassis, et fille de Stavros G. Livanos. Ils se sont mariés de (1961-1971). Aucun enfant n’est issu de ce mariage.

https://i1.wp.com/www.geneall.net/img/pessoas/pes_104565.jpg

Il s’est marié une troisième fois avec la Comtesse Dagmar Rosita Astri Libertas Douglas, fille de Carl Louis Douglas, Conte Douglas et d’Ottora Haas-Heye le 20 mai 1972 et divorcèrent le 15 mai 2008. Ils ont eu trois enfants : Lord Richard Spencer Churchill (né et mort en 1973), Lord Edward Albert Charles Spencer Churchill (né en 1974), Lady Alexandra Elizabeth Spencer Churchill (né en 1977).

https://i2.wp.com/thepeerage.com/106422_001.jpg

Comtesse Dagmar Rosita Astri Libertas Douglas.

John George Vanderbilt Spencer-Churchill, 11th Duke of Marlborough and Rosita Spencer-Churchill, Duchess of Marlborough, by Bernard Lee ('Bern') Schwartz, 19 June 1978 - NPG P1205 - © National Portrait Gallery, London

John George Vanderbilt Spencer-Churchill, 11ème Duc de Marlborough et Rosita Spencer-Churchill, Duchesse de Marlborough

Il se maria une quatrième fois avec Lillian (lily) Mahtani (1954-) en novembre 2008.

https://i2.wp.com/www.newyorksocialdiary.com/i/partypictures/03_10_09/preservation/_154.jpghttps://i2.wp.com/i.dailymail.co.uk/i/pix/2008/08/16/article-1045983-024B692600000578-645_468x665.jpg

EAGLES’ NEST, CENTERPORT, SUFFOLK


https://i0.wp.com/farm4.static.flickr.com/3263/2626284876_547533fda7.jpghttps://i2.wp.com/farm4.static.flickr.com/3175/2636190979_97dfdefd9e.jpg

EAGLE’S NEST, CENTERPORT, SUFFOLK, LONG ISLAND, NEW YORK.  RÉSIDENCE D’ÉTÉ DE WILLIAM K. VANDERBILT II (1878-1944) (WILLIE K.) ET DE SA 2ÈME FEMME ROSAMUND LANCASTER WARBURTON (1897-1947).  Résidence espagnole de 24 chambres construit sur trois étages de 1910 à 1936 sur 43 acres.  Willie K. est mort d’un problème cardiaque et sa femme est décédée trois ans plus tard.  Elle a laissé en héritage une fondation de 2 millions de dollars pour perpétuer sa mémoire au comté de Suffolk, Long Island.  En 1917, il a été nommé Directeur de la New York Central Railroad.

https://lmathieu.files.wordpress.com/2009/11/williamkvanderbilt.jpg?w=225

Willie K. adorait les voitures rapides.

https://i1.wp.com/www.newyorksocialdiary.com/i/socialhistory/newportbalblanc/virginiabirdiefair.jpgVirginia “Birdie” Vanderbilt Attends the Race

Virginia Fair, sa 1ère femme. Au centre sur la deuxième photo.

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/HU058613.jpghttps://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/PG9764.jpgAvec Consuelo sa soeur.

Avec sa deuxième femme Rosamund Lancaster.

William Kissam Vanderbilt II et sa femme Virginia (Birdie) Graham Fair Vanderbilt (1875-1935) (fille de James Graham Fair, immigrant irlandais valant 200 millions de dollars ayant fait fortune dans la mine de Comstock à Virginia City, Névada.

Ils ont eu un fils, William Kissam Vanderbilt III (1914-1961):

et deux filles:

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8f/Oelrichs_Vanderbilts.jpg

Fillettes avec le même chapeau.

Muriel et Consuelo (nommée en l’honneur de sa tante).

Vanderbilt s’est séparé après dix ans de mariage mais sans avoir formellement demandé le divorce.  Il l’a demandé en 1927, quand il a voulu se remarier. Une fois les procédures de divorce enclenchées par ses avocats new-yorkais, lui et Rosamund Lancaster Warburton (1897-1947), attendirent discrètement pour les médias à leurs maison parisienne, comté de Passy, France.  Quand le divorce fut complété, le couple se maria à l’Hôtel de Ville de Paris.

En 1933, deux tragédie dans la famille Vanderbilt, la première, son père l’a déshérité de 21 millions de dollars quant il est mort en 1921 suite à son mariage avec Rosamund en 1927, et l’autre quant à 26 ans (1933) son fils, William Kissam III, se tue dans un accident d’automobile en Caroline du Sud, en conduisant de sa maison de New York vers la propriété de son père en Floride.  Il avait hérité de son père l’amour des voitures rapides et des voyages exotiques qu’il avait gardés en mémoire.  Willie K. Vanderbilt ajouta une nouvelle aile à sa maison de Long Island, Eagle’s Nest, qu’il nomma Memorial Wing pour exposer ses trophées et ses souvenirs incluant ceux des safaris africains de son fils.  La maison est ouverte au public plusieurs jours par semaine et des visites y sont organisées.  Après sa mort sa propriété Eagle’s Nest valant 2 millions de dollars, a été donnée au comté de Suffolk, New York pour servir de musée public, Le Suffolk County Vanderbilt Museum.

Memorial Wing

Willie K. a possédé un pavillon de chasse qu’il a préservé au Canada, une ferme dans le Tennessee, un endroit à Fisher’s Island en Floride (complet avec le hangar d’hydravion, amarrant des équipements, un terrain de golf de onze trous, chaque trous étant nommé d’après un de ses yachts, terrains de tennis, piscine, etc.) et la propriété d’été à Centerport, « Eagle’s Nest ».  Willie K. est mort au début de 1944 d’une maladie du coeur et ses restes ont été déposés au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York. Rosamund est morte trois ans plus tard et Eagle’s Nest a été légué avec un fonds de 2,000,000$ pour sa préservation, au Suffolk County, Long Island.

https://i2.wp.com/activerain.com/image_store/uploads/3/3/3/4/6/ar122383117564333.jpghttp://fisherisland.files.wordpress.com/2008/06/fisher-island.jpghttps://i0.wp.com/activerain.com/image_store/uploads/5/0/8/7/5/ar122383127457805.jpg

RÉSIDENCE DE WILLIAM KISSAM VANDERBILT II ET ROSAMUND, 1 FISHER ISLAND DRIVE, FISHER ISLAND, FLORIDE.  Elle a été bâtie dans les années 1920 sur une propriété de 216 acres, et est situé à un mille au sud de Miami Beach.

RÉSIDENCE DE WILLIAM HENRY VANDERBILT (1821-1885)

https://i2.wp.com/www.nyc-architecture.com/ARCH/WK_Vanderbilt_5th_Ave_Home.jpg

640, 5ÈME AVENUE, NEW YORK.  Il était marié à Maria Louisa (Louise) Kissam (1821-1896).  Ils eurent huits enfants :

Cornelius II (1843-1899).  Son père lui a légué un héritage de 67 millions de dollars.  Il s’est marié en 1867 avec Alice Clypoole Gwynne (1852-1934).  Il a été Président de la New York Central Railroad en 1885.  Il a fait construire la maison de la 5ème Avenue et de la 57ème rue à New York, et il a acheté un cottage pour 400 000$ appelé The Breakers en 1893.  Richard Morris Hunt a fait de cette demeure de 70 chambres en deux ans un magnifique palais de la Renaissance Italienne.  En août 1895, « The Breakers, » Newport, Rhode Island, a été nommé la plus belle résidence à avoir été construit pour la haute société (cercle exclusif de résidences d’été), avec un budget de 7 millions de dollars. Il a aidé à établir à New York la Vanderbilt Clinic, et la Cathedral of St. John the Divine. Il a eu 6 enfants: Gertrude (1875-1942), Gladys Moore Szechenyi (1890), Cornelius III (1873-1942), Alfred Gwynne (1877-1915), Réginald Claypoole (1880-1925) et William Henry II (1870-1892) mort de la fièvre typhoïde. Ses restes reposent au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York.

MARGARET LOUISA VANDERBLT SHEPHERD (1845-1924)

Margaret Louisa Vanderbilt (1845-1924).  Elle s’est mariée avec Elliott Fitch Shepard (1833-1893) en 1868. Ils ont vécu dans la deuxième maison de la 5ème Avenue sur le coin de la 52ème Ouest, construit par son père pour elle, sa sœur Émily et leurs familles et dans le magnifique domaine de Scarborough, New York. L’intérieur de Shepherd House sur la 5ème Avenue est prédominé par l’époque Renaissance avec ses superbes boiseries.

Portrait of Mrs. Elliott Fitch  Shepard (or Margaret Louisa Vanderbilt) - John Singer Sargent

Sa fille Alice Vanderbilt Shepard (1874-1950) a épousé en 1895, Dave Hennan Morris (1872-1944).  Dave Morris était un étudiant en médecine de Harvard. Son père était le chef de la loterie de la Louisiane et était impliqué dans des courses de chevaux, il était devenu le Vice-président de la St Louis Southwestern Railway, Ambassadeur américain en Belgique et Officier de la Légion d’honneur.

Édith Vanderbilt Shepard Fabbri (1872-1954) qui a épousé Ernesto G. Fabbri, un banquier (ci-dessous).

http://freepages.genealogy.rootsweb.ancestry.com/~knower/ernestandedith.jpg

Sa mère lui donna Fabbri House (11, 62ème rue Est, New York) en cadeau de mariage (ci-dessous).

ÉMILY VANDERBILT SLOANE (1852-1956)

https://i1.wp.com/www.ruscon.org/images/RusCon.jpg

La résidence John Henry Hammond, maintenant le Consulat Général de la Fédération Russe construit pour Emily Vanderbilt Sloane et son mari (ci-dessus).

ELM COURT, LENOX, MASSACHUSETTS

https://i1.wp.com/images.forbes.com/media/lifestyle/2005/08/22/1_0822how_420x288.jpghttps://i1.wp.com/cache.boston.com/bonzai-fba/Third_Party_Photo/2005/10/30/1130675956_7680.jpg

Elm Court, CIRCA 1905 – Une fête à la maison à la maison comme illustré dans « The Cottages Berkshire: Une ère de fuite ».

En 1886, l’héritière Émily Vanderbilt Sloane et son mari, William Douglas Sloane, se sont fait construire une résidence d’été « Elm Court », Lenox, Massachusetts, de 110 chambres, 78,000 pieds carrés, le plus grand cottage du Berkshire du 19ème siècle.  Il a fallu au Sloanes plus de 14 ans pour terminés complètement Elm Court, un domaine de la Nouvelle Angleterre avec dépendances, terrasses, jardins, solarium, foyers en pierres et une spectaculaire fontaine dans la cour.  Le domaine s’est étendu en 1902 pour devenir le plus grand domaine privé de la région.  Cette résidence a été dessinée par la compagnie anglaise Lord & Burnham, chef de file du 19ème siècle dans le domaine des maisons de campagne.  La maison de campagne possède un bâtiment principal et 17 dépendances avec de massives fondations en brique, mille pieds de tuyaux d’acier pour le chauffage et des cyprès de la Louisiane.  Émily Vanderbilt Sloane se remaria après la mort de son mari en 1915, au Col. Henry White  en 1920, attendu qu’il dirigerait le domaine et la maison d’invités.  Après plus de 45 ans, Elm Court est resté vide.  Lila Berle, l’arrière petite fille d’Émily, a déménagée le jour de l’Action de Grâce en 2001 et a commencé à le nettoyer, le restaurer et le rebâtir.  Les Berles ont fait des travaux de rénovations sur Elm Court pour en faire une auberge.  Elm Court est placé dans le Registre National des Places Historique depuis le 30 décembre 1986.

Florence Vanderbilt Twombly (1854-1952)(ci-dessous)

https://i0.wp.com/fduinfo.com/album/5x3/1055.jpg1930

Hamilton McKown Twombly et Florence Vanderbilt Twombly

2009-05-13-Picture883.jpged.jpg18781898

2009-05-13-Picture880.jpged.jpg

Hamilton McKown Twombly, Jr., (1886-1906), 1898

2009-05-13-Picture884.jpged.jpg

Ruth Vanderbilt Twombly, (1885-1954) la plus jeune des filles de Florence.

Ruth Vanderbilt Twombly, fille de Florence. Elle ne fut pas la dernière à mourir. Alice, l’aînée, est morte à 16 ans en 1896. Hamilton s’est noyé en 1906 à l’âge de 18 ans (photo du haut). Ruth, ne s’est jamais marié, elle est décédé à Paris en 1954. Florence Vanderbilt Twombly, fille de William A. Burden, a été la dernière des enfants Twombly à mourir, en 1969.

Son domaine du 684, 5ème Avenue, New York et sa maison de campagne « Florham », Convent Station, New Jersey, résidence d’été, acheté en 1896, maintenant McAuley Hall, Salve Regina University, « Vinland », Newport, Rhode Island.

La maison de ville Twombly à l’angle nord-est de la 71ème rue Est et la 5ème Avenue, New York. Conçu par l’architecte Whitney Warren, Sr., 1926-1927 (bon de travail # 1744). Ce fut la dernière grande maison privée jamais construite sur la Cinquième Avenue, démolie en 1958.

VINLAND, NEWPORT, RHODE ISLAND.

FLORHAM, NEW JERSEY

L’histoire de « Florham, » maintenant le College at Florham Campus of Fairleigh Dickinson University, a plus de 100 ans. L’héritière Florence Vanderbilt, petite-fille du Commodore Cornelius Vanderbilt, l’homme le plus riche d’Amérique, et son mari le financier Hamilton McKown Twombly, ont acheté ce domaine de campagne. En 1887 dans la tranquille localité de Morris County, ou plus de 100 autres millionnaires ont des domaines de campagnes.  Les alentours avec son atmosphère exclusive et son charme rural appellent les Twomblys. En 1890 le couple acquit 1 200 acres, dans ce qu’on appelle la « Rue des Millionnaires, » sur Madison Avenue et demande à Frederick Law Olmsted, le designer de Central Park à New York, le contrat de transformer 150 acres de parcs et pelouse en terrasses et jardins.  En 1894 les notes de ses architectes Charles McKim et William Mead avec leur partenaire, le flamboyant Stanford White, ont dessiné pour les Twomblys, un domaine de 100 chambres avec une pièce centrale dans le parc.  Elle fut complétée en 1897. Le Grand Hall est long de 150 pieds, avec des planchers en marbre de Carrare. Les bustes de douze empereurs romains sur des piédestals longent le mur, devant des tapisseries du 17ème siècle, originellement donné par le Cardinal Barberini pour Louis XIII. Les bâtiments extérieurs inclus une orangeraie, 10 maisons de campagnes, une maison pour le gardien et un bâtiment pour ranger les carrioles. Le dernier bâtiment abrite 40 chevaux, de nombreux attelages et depuis plusieurs années une flotte de 15 voitures incluant six Rolls Royce marron. Le nouveau domaine appelé « Florham, » est une combinaison de leurs premiers noms, Florence et Hamilton. Leurs personnels incluant les ouvriers se chiffrent à 125. Gardiens, serviteurs et chauffeurs ont des livrés marrons, au couleur de la Maison des Vanderbilts. L’hiver ils déménagent au 684 Fifth Avenue, leurs maison de ville de New York, et l’été à Newport, Rhode Island, pour la belle saison ou à leurs « cottage d’été » Vinland. La grande part de leurs domaine plus de 900 acres se trouvant derrière la maison, a été développé pour en faire une ferme de travail par Hamilton Twombly.  Le château s’est rendu célèbre à travers le monde pour son troupeau de vaches laitière Guernsey. Malheureusement les tragédies ont éclipsés ces réalisations.

La plus vieille des filles du couple, Alice, âgée de 16 ans est morte d’une pneumonie en 1896. Hamilton Jr., leurs seul fils, est mort dans un accident de camping à l’âge de 18 ans en 1906. Dépourvu et inconsolable, Hamilton Twombly, Sr., meurt en 1910. La première Guerre Mondiale mit fin, aux excès de l’âge d’or. Plus jamais, Florence Vanderbilt Twombly ne porterait son titre royal de reine de la société américaine. En 1952 elle meurt à l’âge de 99 ans. Silencieusement, elle vécut dans un style impérial à Florham, accroché à une époque où de vaste fortune ont été impitoyablement faite et richement gaspillé. En 1953 l’existence du domaine de Twombly continua pour la moitié du siècle et se termina quand la fille des Twomblys non mariée, Ruth, mourut. Sa fille survivante, Florence Twombly Burden, vendit le domaine et le convertit en actions publiques en 1955. La splendeur de Florham, et le mystère des Vanderbilts se termina. Seulement des bâtiments vide et des champs demeurent.

Florham Back Yard par Dan Beards

En 1896, Vinland a été vendu au magnat du chemin de fer Hamilton McKnown Twombly et sa femme, Florence Vanderbilt Twombly, qui est le frère de Cornelius Vanderbilt II, et qui a comme voisin The Breakers. Grande dame, Florence devient la maîtresse de maison de Vinland, un somptueux et élégant centre d’aspiration sociale durant la dernière Âge Dorée et la première moitié du 20ème siècle. Étendant ses membres, aux membres de la prestigieuse famille des Vanderbilt, Mme Twombly, hautement formelle, était connu pour ses divertissements aristocratiques comme ses serviteurs en livrée marron et sa flotte de Rolls-Royce. Les Twomblys agrandissent leur maison considérablement entre 1907 et 1910. L’intérieur de ce temps a été recréé par Ogden Codman. La fille de Mme Twombly », Florence Burden, donna le domaine de Vinland au Salve Regina College en 1955. La Maison a été renommée en l’honneur de Catherine McAuley, fondatrice des Soeurs de la Merci. Elle sert maintenant de résidence et de bibliothèque et aussi de salles de classe, bureaux, et salles de conférences.

https://i1.wp.com/farm2.static.flickr.com/1271/1226129381_70514d3b52.jpg

Beechbound Castle, sur Harrison Avenue, Rhode Island, a été dessiné par Peabody & Stearns pour William Burden en 1895. Burden était conseiller financier, marié à Florence Twombly, fille de Hamilton & Florence Vanderbilt Twombly qui ont appelé leur maison Vinland à Newport, maintenant devenue le Salve Regina College. Le château est maintenant une communauté de condo.

ÉLIZA VANDERBILT WEBB (1860-1936)

Lila, ou Éliza s’est marié avec le Dr William Seward Webb (1851-1926). Le couple a été l’un des plus riches de la nation, grâce à l’héritage du père d’Éliza, William Henry Vanderbilt, au montant de 10 $ millions de dollars. Alors que Lila et ses sept frères et sœurs ont été à l’origine de la construction d’immenses propriétés dans le pays, elle achèta Shelburne House vers la fin des années 1880, pour créer un domaine servant à l’agriculture.  La suite de la propriété de style renaissance, a été à l’origine utilisé  par le père de Lila, William Henry Vanderbilt. Les membres de la famille sont: Aileen Osborn Webb, la femme de Vanderbilt Webb, qui est le plus jeune fils de Lila et Seward.  William Seward et Lila ont un autre fils James Watson.  William Seward et Lila ont eu seulement une fille, Frédérica.
https://lmathieu.files.wordpress.com/2009/11/elizavanderbiltwebbcenterwswebbrt.jpg?w=288https://i2.wp.com/www.imagesfromthepast.com/Books/Miradero.jpgImage From 'Lila Vanderbilt Webb's Miradero: Window on an Era' Eliza 'Lila' Vanderbilt Webb with husband, Dr. Seward Webb, in 1881. After he died, she designed her own dream house in Gulf Stream.

Shelburne Farms a été fondé vers la fin des années 1880 par le Dr William Seward Webb (à droite) et sa femme, Eliza Vanderbilt Webb (au centre). Le domaine dédié à l’agriculture est passé de Vanderbilt Webb (devant, à gauche) à son fils, Derick, avant que ça ne devienne un organisme sans but lucratif comme ça l’est aujourd’hui. Notre objectif est pour Shelburne Farms, de l’utiliser comme une ressource pour inspirer un sens de l’intendance autour de l’environnement », a déclarer le président Alec Webb, arrière petit-fils d’Eliza et William Webb.

Vers la fin des années 1880, la propriété possède une collection de plus de 30 petites fermes de 3800 hectares. La passion de Seward pour les chevaux, lui qui avait l’intention d’en faire la reproduction à Shelburne, projetait de créer une nouvelle race croisée de Hackney anglais avec des races américaines. Ce fut un échec, et l’avènement de l’automobile n’a pas aidé son plan. En 1913, James Watson Webb, l’aîné de Seward et Lila, s’est marié avec Electra Havemeyer et ils ont eu quatre enfants, qui reçurent la partie sud du domaine (maintenant le Musée de Shelburne), comme cadeau de mariage. Quand Seward meurt en 1926, suivie par Lila une décennie plus tard, c’est le grand-père d’Alec Vanderbilt Webb, qui hérita de la partie nord. En 1956 Van, comme il était connu, le transmet au père d’Alec, Derick. Vers la fin des années 60, Alec et ses cinq frères et sœurs se sentait sous pression pour vendre. En 1970, les descendants des Webb, n’étaient plus en mesure de maintenir le domaine. Deux arrière petit-fils de Lila et Seward, Alec et Marshall Webb, ont ouvert et transformé Shelburne dans un centre d’éducation environnemental de classe mondiale, à but non lucratif.

https://i1.wp.com/www.jssgallery.org/Other_Artists/Richard_Morris_Hunt/WK_Vanderbilt_5th_Ave_Home.jpg

1ère maison à gauche, résidence de William Henry Vanderbilt (le père de William Kissam; et le beau-père d’Alva); la seconde maison est la résidence de William Henry également, mais construit pour ses filles; la troisième maison est le château de marbre construit pour William Kissam et Alva Vanderbilt en 1883.

https://i1.wp.com/marchese.info/Vanderweb/momdad.gif

Avec ses 59 chambres, sa maison construite en 1881 au 640, 5ème Avenue, est la plus belle demeure de Manhattan sur le coin de la 54ème rue et de la 5ème.  Son autre maison de New York est maintenant occupée par le magasin Bergdorf Goodman, qui est le plus grand magasin au détail des États-Unis.  Il a été directeur de la New York and Harlem Railroad (1886-1899) et il hérita de 95 millions de dollars de son père ainsi que le contrôle de la New York Central Railroad.  Il a fondé le Metropolitan Opera en 1883 et finança le College of Physicians and Surgeons, maintenant l’école de médecine de l’Université Columbia.  Le 8 décembre 1885, après une discussion sur les chemins de fer, William Henry Vanderbilt est décédé quelques minutes plus tard dans sa maison de la 5ème Avenue.  William Henry a laissé comme héritage $200 millions de dollars, le double de la fortune de la famille après seulement huit ans, ce qui est l’équivalent aujourd’hui de plus de $3 milliards de dollars. Il était présumément l’homme le plus riche du monde au moment de sa mort.  Dans les années 1890 il n’y avait aucune taxe, c’était une règle inconstitutionnelle. Ses restes sont au Moravian Cemetery, Staten Island, Richmond County, New York.

  • Cornélius Vanderbilt (1794–1877)
    • William Henry Vanderbilt (1821–1885)
      • Cornélius Vanderbilt II (1843–1899)
        • William Henry Vanderbilt II (1870–1892)
        • Cornélius Vanderbilt III (1873–1942)
          • Cornélius Vanderbilt IV (1898–1974)
        • Gertrude Vanderbilt Whitney (1875–1942)
          • Flora Whitney-Miller
          • Cornélius Vanderbilt Whitney (1899–1992)
          • Barbara Whitney
        • Alfred Gwynne Vanderbilt (1877–1915)
          • Gouverneur William Henry Vanderbilt III (1901–1981)
          • Alfred G. Vanderbilt II (1912–1999)
            • Heidi Vanderbilt (1948–)
            • Wendy Vanderbilt Lehmen (1940–)
            • Alfred Gwynne Vanderbilt III (1949–)
            • Nicolas Harvey Vanderbilt (1958–1984)
            • Victoria Emerson Vanderbilt (1959–)
              • Caitlin Ginn Weiss (1983–)
              • Sasha Virginia Weiss (1985–)
            • Michael Dagget Vanderbilt (1967–)
          • George Washington Vanderbilt III (1914–1961)
        • Reginald Claypoole Vanderbilt (1880–1925)
          • Cathleen Vanderbilt (1904–1944)
            • Harry Cushing IV
              • Harry Cushing V
          • Gloria Vanderbilt (née en 1924)
            • Leopold Stanislaus Stokowski (né en1950)
            • Christopher Stokowski (né en 1955)
            • Carter Vanderbilt Cooper (1965–1988)
            • Anderson Hays Cooper (né en1967)
        • Contesse Gladys Vanderbilt Széchenyi (1886–1965)
      • Margaret Louisa Vanderbilt-Shepherd (1845-1924)
      • William Kissam Vanderbilt (1849–1920)
        • Consuelo Vanderbilt (1877–1964)
        • William Kissam (Willie K) Vanderbilt II (1878–1944)
        • Harold Stirling Vanderbilt (1884–1970)
      • Émily Thorn Vanderbilt (1852-1946)
      • Florence Adèle Vanderbilt -Twombly (1854-1952)
      • Frédérick William Vanderbilt (1856–1938)
      • Éliza Osgood Vanderbilt-Webb (1860-1936)
      • George Washington Vanderbilt II (1862–1914)
        • Cornélia Stuyvesant Vanderbilt (1900–1976)
          • George Henry Vanderbilt Cecil (né en 1925)
          • William Amherst Vanderbilt Cecil (né en 1928)
    • George Washington Vanderbilt (1839–1864)
  • Cornélius Vanderbilt (1794–1877)
  • William Henry Vanderbilt (1821–1885)
  • George Washington Vanderbilt (1839–1864)
  • Cornélius Vanderbilt II (1843–1899)
  • William Kissam Vanderbilt (1849–1920)
  • Florence Vanderbilt (1854–1952)
  • Frédérick William Vanderbilt (1856–1938)
  • George Washington Vanderbilt II (1862–1914)
  • William Henry Vanderbilt II (1870–1892)
  • Cornélius Vanderbilt III (1873–1942)
  • Gertrude Vanderbilt Whitney (1875–1942)
  • Alfred Gwynne Vanderbilt (1877–1915)
  • Consuelo Vanderbilt (1877–1964)
  • William Kissam (Willie K) Vanderbilt II (1878–1944)
  • Réginald Claypoole Vanderbilt (1880–1925)
  • Contesse Gladys Vanderbilt Széchenyi (1886–1965)
  • Harold Stirling Vanderbilt (1884–1970)
  • Cornélius Vanderbilt IV (1898–1974)
  • William Henry Vanderbilt III (1901–1981)
  • Amy Vanderbilt (1908–1974)
  • Alfred Michaïl Vanderbilt II (1912–1999)
  • George Washington Vanderbilt III (1914–1961)
  • Gloria Vanderbilt (1924–)
  • George Henry Vanderbilt Cecil (1925–)
  • William Horatio Amherst Vanderbilt Cecil (1928–)
  • Victoria Emerson Vanderbilt (1959–)
  • Carter Cooper (1965–1988)
  • Anderson Cooper (1967–)
  • Caitlin Ginn Weiss (1983–)
  • Sasha Virginia Weiss (1985–)
1878-1879 William Kissam Vanderbilt, I [1849-1920]
Résidence d’été [détruite par le feu en 1899]
« Idle Hour », Oakdale, Long Island, NY
Richard Morris Hunt, Architecte
1879-1882 William Kissam Vanderbilt, I [1849-1920]
Maison de ville [démolie en 1926]
660, 5ème Avenue, New York, NY
Richard Morris Hunt, Architecte
1879-1882 William Henry Vanderbilt, I [1821-1885]
Margaret Vanderbilt [Mrs. Elliott Fitch] Shepard [1845-1925]
Emily Vanderbilt [Mrs. William Douglas] Sloane [1852-1946]
3 maisons de ville [« Le Palace Triple »]
640 et 642, 5ème Avenue et 2, 52ème rue ouest, New York, NY
John Butler Snook, Architect
1879 Eliza Vanderbilt [Mrs. William Seward] Webb [1860-1936]
Maison de ville
680, 5ème Avenue, New York, NY
John Butler Snook, Architecte
1879 Florence Vanderbilt [Mrs. Hamilton] Twombly [1854-1952]
Maison de ville
684, 5ème Avenue, New York, NY
John Butler Snook, Architecte
1882-1883 Florence Vanderbilt [Mrs. Hamilton] Twombly [1854-1952]
Résidence d’été [acheté en 1896; maintenant McAuley Hall, Université Salve Regina]
« Vinland », Newport, RI
Peabody & Stearns, Architectes
www.salve.edu
1882-1894 Cornelius Vanderbilt, II [1843-1899]
Maison de ville [démolie en 1927]
1, 57ème rue ouest, New York, NY
George B. Post, Architecte
1886-1887 George Washington Vanderbilt, II [1862-1914]
Maison de ville
9, 53ème rue ouest, New York, NY
Richard Morris Hunt, Architecte
1886-1901 Emily Vanderbilt [Mrs. William Douglas] Sloane [1852-1946]
Résidence d’été [maintenant privée]
« Elm Court », Lenox, MA
Peabody & Stearns, Architectes
1888-1892 William Kissam Vanderbilt, I [1849-1920]
Résidence d’été
« Marble House », Newport, RI
Richard Morris Hunt, Architecte
www.newportmansions.org
1888-1895 George Washington Vanderbilt, II [1862-1914]
Maison de campagne
« Biltmore », Asheville, NC
Richard Morris Hunt, Architecte
www.biltmoreestate.com
1888-1899 Eliza Vanderbilt [Mrs.William Seward] Webb [1860-1936]
Maison de campagne
« Shelburne House », Shelburne, VT
Robert H. Robertson, Architecte
www.shelburnefarms.org
1891 Frederick William Vanderbilt [1856-1938]
Résidence d’été
« Rough Point », Newport, RI
Peabody & Stearns, Architectes
[Rénovée par Horace Trumbauer, Architecte, pour James B. Duke, père de Doris Duke]
www.newportrestoration.com
1892-1895 Cornelius Vanderbilt, II [1843-1899]
Résidence d’été
« The Breakers », Newport, RI
Richard Morris Hunt, Architecte
www.newportmansions.org
1894-1895 Margaret Vanderbilt [Mrs.Elliott Fitch] Shepard [1845-1925]
Résidence d’été [maintenant Sleepy Hollow Country Club]
« Woodlea », Scarborough, NJ
McKim, Mead & White, Architectes
1896-1899 Frederick William Vanderbilt [1856-1938]
Maison de campagne [maintenant Vanderbilt Mansion National Historic Site]
« Hyde Park », Hyde Park, NY
McKim, Mead & White, Architectes
www.nps.gov/vama/vamahome.html
1894-1897 Florence Vanderbilt [Mrs. Hamilton] Twombly [1854-1952]
Maison de campagne [maintenant Building Administratif, Campus Madison, Université Fairleigh Dickinson]
« Florham », Convent Station, NJ
McKim, Mead & White, Architectes
www.fdu.edu/visitorcenter/florham.html
1899-1903 William Kissam Vanderbilt, I [1849-1920]
Maison de campagne [maintenant le Collège Dowling]
« Idle Hour » [2], Oakdale, Long Island, NY
Richard Howland Hunt, Architecte
Warren & Wetmore, Architectes
www.lihistory.com
1902-1904 William Kissam Vanderbilt, II [1878-1944]
Résidence d’été
« Deepdale », Great Neck, Long Island, NY
Horace Trumbauer and Carrere & Hastings, Architectes
1905 William Kissam Vanderbilt, II [1878-1944]
Maison de ville
666, 5ème Avenue, New York, NY
McKim, Mead & White, Architectes
1910-1936 William Kissam Vanderbilt, II [1878-1944]
Résidence d’été
« Eagle’s Nest », Centerport, Long Island, NY
Warren & Wetmore, Architectes
Ronald H. Pearce, Architecte
1915 Virginia Fair Vanderbilt [1878-1935]
Maison de campagne
Jericho, Long Island, NY
John Russell Pope, Architecte
1920s William Kissam Vanderbilt, II [1878-1944]
Maison d’hiver
Fisher Island, FL
www.fisherisland-florida.com
1925 Harold Stirling Vanderbilt [1884-1970]
Résidence d’été
« El Solano », Palm Beach, FL
Addison Mizner, Architecte
1930 Harold Stirling Vanderbilt [1884-1970]
Résidence d’été
« Villa Lantana », FL
Treanor & Fatio, Architectes

Liens pour la famille Vanderbilt (liste alphabétique) :

Par anniversaire:

Par mariage :

PORTRAIT DE FAMILLE

https://i1.wp.com/graphics8.nytimes.com/images/2006/02/19/books/dupl583.jpg

ALVA BELMONT (CENTRE)

https://lmathieu.files.wordpress.com/2009/11/amyvanderbilt.jpg?w=241https://i1.wp.com/www.tvparty.com/bgifs18/amyvanderbilt.jpg

Amy Vanderbilt (1908-1974)  Elle s’est suicidé en se jetant du second étage de son appartement de la 87ème rue à New York.

http://vanderbiltfamily.files.wordpress.com/2008/06/field_williamojr.jpg

William Osgood Field (1904-1994) descendans de Élisa Vanderbilt Sloane Field.

https://i2.wp.com/www.corbisimages.com/images/U240426P-A.jpg

M. et Mme William H. Vanderbilt et leur fille Emily.

Mausolé de la famille Vanderbilt.

Références :

http://www.vanderbiltmuseum.org/home.php?section=mansion&sub=timeline

fribourg.com.ar/genealogy/Vanderbilt/genealog….

Le site web de Wikipedia anglais et français.

Le site web de Gettyimages.

Le site web de Corbisimages.

http://www.biltmore.com/



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s