GRACE KELLY, D’ACTRICE À PRINCESSE DE MONACO


En 2006 le chanteur MIKA a fait une chanson dont le titre est GRACE KELLY.

Version française de la chanson.

Grace Patricia Kelly, née le 12 novembre 1929 à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis, et morte le 14 septembre 1982 à Monaco, était une actrice américaine, devenue princesse de Monaco par son mariage avec Rainier III en 1956. Elle est la mère d’Albert II, actuel souverain de la principauté.

Elle débute dans des pièces de théâtre puis en 1950 en apparaissant dans plusieurs  séries télévisées et films, avant de rencontrer le succès avec Mogambo, Le crime était presque parfait d’Alfred Hitchcock lance définitivement sa carrière. Le « maitre du suspense » la dirige à deux autres reprises, dans Fenêtre sur cour et La main au collet. Elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice pour Une fille de la province en 1955.

En 1956, à 27 ans, elle met fin à sa carrière d’actrice pour épouser le prince Rainier III de Monaco avec qui elle a eu trois enfants : Caroline, Albert et Stéphanie.  En tant que princesse consort de Monaco, elle devient Son Altesse Sérénissime la princesse Grace de Monaco, plus familièrement appelée princesse Grace ou Grace de Monaco.

Durant son règne de princesse de Monaco, elle a un engagement important pour des causes humanitaires. Elle remplit parfaitement son rôle de mère et de première dame jusqu’à sa mort dans un accident de voiture, le 14 septembre 1982, sur la route de la Turbie, qui avait servi de décor au film La Main au collet.

Elle est entrée dans l’histoire du cinéma comme l’une de ses plus grandes actrices, modèle de beauté parfaite avec le blond cendré de ses cheveux et les traits fins de son visage. En 1999, l’American Film Institute la classe treizième plus grande actrice de tous les temps.

Naissance et enfance

Grace Patricia Kelly est issue d’une famille paternelle irlandaise et catholique. Son père, John B. Kelly Sr., a construit la fortune familiale ; aussi grand sportif qu’entrepreneur, il a remporté deux médailles d’or olympiques en 1920 à Anvers ainsi qu’une en 1924 à Paris en aviron. Sa mère Margaret Katherine Majer, ancienne championne de natation et mannequin de mode, est d’origine prussienne. Ses parents incarnent le rêve américain..

John B. Kelly avait une sœur Grace, morte en bas âge. Conformément au souhait de sa défunte mère Mary Costello Kelly, il donne à sa fille le prénom de sa sœur. Grace Patricia Kelly a deux sœurs, Margaret Katherine (13 juin 1925 – 23 novembre 1991), surnommée « Peggy », et Elizabeth Anne (25 juin 1933 – 24 novembre 2009), surnommée « Lizanne », et un frère, John B. Kelly Jr. (24 mai 1927 – 2 mai 1985), surnommé « Kell », médaillé de bronze en aviron aux Jeux olympiques d’été de 1956. Ils sont élevés « à la prussienne » dans l’austérité et le culte de l’effort.

Actrice

EXPOSITION DE PHILADELPHIE À MONACO : GRACE KELLY – AU DELÀ DE L’ICÔNE. Du 6 juin au 6 octobre 2013 au Musée McCord de Montréal.

Les billets (19 $ pour les adultes) sont déjà en vente sur le site admission.com ou sur place.   

ACHETEZ VOS BILLETS DÈS MAINTENANT!

Cette exposition est produite par le Grimaldi Forum Monaco en collaboration avec le Musée McCord. Elle est basée sur une exposition réalisée par le Victoria and Albert Museum à Londres.

Une grande avant-première VIP est prévue au Musée McCord le 5 juin, en présence de personnalités québécoises. Les organisateurs ont également invité les membres de la famille Grimaldi à Montréal, mais n’ont pas encore eu de réponse. Ils souhaitent qu’un des enfants de Grace Kelly, Albert, souverain actuel de la Principauté, Caroline ou Stéphanie, puisse se déplacer afin de voir l’hommage qu’ils réservent à leur mère.

Exposition Grace Kelly à Paris le 9 juin 2008.

S.A.S. le Prince Albert II a inauguré l’exposition « Les années Grace Kelly, Princesse de Monaco » à l’Hôtel de Ville de Paris aux côtés de Bertrand Delanoë.

D

Lundi 9 juin 2008,  S.A.S. le Prince Albert II a inauguré l’exposition « Les années Grace Kelly, Princesse de Monaco » à l’Hôtel de Ville de Paris aux côtés de Bertrand Delanoë, Maire de Paris, Frédéric Mitterrand, Commissaire de l’exposition et Nathalie Crinière, Scénographe.

__________________________________________________________________________________________________________________

Éduquée à la Ravenhill Academy, couvent des dames de l’Assomption de Philadelphie, elle fait ses débuts sur scène à 12 ans dans Don’t Feed the Animals puis dans The Torch-Bearers, pièce de son oncle George Kelly. En raison de mauvaises notes en mathématiques, elle est rejetée du Bennington College en juillet 1947.

Malgré l’opposition de ses parents, elle souhaite devenir comédienne. En 1947, elle passe avec succès l’audition à l’American Academy of Dramatic Arts en jouant un extrait de The Torch-Bearers et grâce à l’appui de George Kelly. Grace Kelly devient mannequin de mode et pose pour  Coca-Cola, Colgate afin de payer ses cours d’art dramatique à New York et sa chambre au Barbizon Hotel for Women. Elle joue dans diverses pièces de théâtre et dans sa première série télévisée, Bethel Merriday, en 1950. Elle apparait dans son premier film, 14 heures, en 1951, à 22 ans. La critique ne la repère pas, aussi continue-t-elle de jouer dans des pièces de théâtre et téléfilms. Remarquée par Gary Cooper lors d’une visite sur le studio de tournage, ce dernier la fait engager comme premier rôle à ses côtés l’année suivante dans le western Le train sifflera trois fois, film qui la révèle à la critique et au public.

En 1953, elle joue dans Mogambo, un drame amoureux dont l’action se déroule dans la jungle kenyane. Donnant la réplique à Clark Gable et Ava Gardner, elle est mise en nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle féminin. Elle joue ensuite dans trois films d’Alfred Hitchcock : Le crime était presque parfait, Fenêtre sur cour et La main au collet.

En 1954, elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice pour Une fille de la province. Pendant le tournage de ce film, elle a une relation amoureuse avec Bing Crosby. Elle a également une liaison avec le comte Oleg Cassini, le couturier de Jackie Kennedy qu’elle veut épouser, mais, celui-ci étant plus âgé qu’elle et plusieurs fois divorcé, les parents de Grace s’opposent à cette union.

Il a souvent été dit que les succès rencontrés par Grace lorsqu’elle était dirigée par Hitchcock provenaient de l’intelligence qu’avait celui-ci de l’opposition entre la froideur apparente de Grace et sa sensualité exacerbée : la scène du premier baiser dans La Main au Collet représenterait le sommet de cet art…

On relèvera à cet égard qu’à l’exception du Train sifflera trois fois, et dans une moindre mesure de haute Société, ses films vraiment passés à la postérité ont tous été mis en scène par le « maitre du suspense ».

Princesse de Monaco

Haute Société (1956).

La chanson True Love du film Haute Société avec Grace Kelly et Bing Crosby.

À l’instigation du reporter de Paris Match Pierre Galante et de son directeur Gaston Bonheur, le prince Rainier et l’actrice se rencontrent pour une séance de photos au palais princier le 6 mai 1955 en plein festival de Cannes où elle est venue présenter le film Le crime était presque parfait. Par le biais du père Tucker, un Irlandais de Philadelphie, confesseur du prince, Rainier est invité dans la famille Kelly pour les fêtes de Noël de fin d’année. C’est durant ce séjour que Grace et Rainier s’éprennent l’un de l’autre et annoncent leurs fiançailles le 6 janvier 1956 au cours d’un bal de charité au Waldorf-Astoria. Elle accepte de renoncer à sa carrière cinématographique après la comédie musicale haute Société (1956), comédie chantée avec Bing Crosby et Frank Sinatra, qui deviendra l’ami de la famille Grimaldi et sera le parrain de Stéphanie de Monaco.

La relation entre Grace et Rainier provoque de nombreuses rumeurs. La presse à sensation prétend que non seulement le prince aime les belles actrices (comme la Française Gisèle Pascal avant Grace), mais qu’il s’assure en plus de leur fertilité pour assurer un héritier à la principauté.

Le mariage de Grace Kelly et le prince Rainier III de Monaco.

Le 12 avril 1956, elle arrive à Monaco à bord du paquebot SS Constitution : le canon tire une salve d’honneur.  Aristote Onassis fait pleuvoir des oeillets rouges et blancs depuis son hydravion. Des promenades sur la corniche ont lieu, sous les regards des paparazzis.

Après le mariage civil célébré le 18 avril 1956, le mariage religieux se déroule en la cathédrale de Monaco le 19 avril 1956, le « mariage du siècle » retransmis en direct dans le monde entier, est suivi par trois millions de téléspectateurs et reste notamment marquant par la robe de mariée portée par la princesse, l’une des plus célèbres et des plus admirées au monde, ayant été prise pour modèle pour de nombreux mariages princiers. Comme il est d’usage pour les vedettes de cinéma, sa robe est offerte par son studio avec lequel elle est sous contrat, la Métro-Goldwyn-Mayer, qui fait appel à sa costumière Helen Rose pour la dessiner. Elle est constituée d’une jupe de faille de soie ivoire soutenue par trois jupons, d’un corsage au col rond ras de cou en dentelle rose de Bruxelles entièrement rebrodé et agrémenté de perles de culture, les perles et dentelle couvrant également le missel, les chaussures et le voile. Par ce mariage, elle reçoit quatre fois le titre de duchesse, quatre fois celui de marquise, sept fois celui de comtesse et neuf fois celui de baronne.

De ce mariage naissent trois enfants :

1 – CAROLINE LOUISE MARGUERITE GRIMALDI DE HANOVRE, née le 23 janvier 1957.

1ER MARI : PHILIPPE JUNOT (19 avril 1940). Mariage (29 juin 1978 à 9 octobre 1980).  Elle épouse en premières noces Philippe Junot (né dans le 17ème arrondissement de Paris le 19 avril 1940) à Monaco, civilement le 28 juin 1978 et religieusement le 29 juin 1978. Le divorce est prononcé par un tribunal monégasque le 9 octobre 1980. Une demande d’annulation du mariage religieux est introduite par Caroline de Monaco en cour de Rome en 1981, et suite à une longue procédure, le pape Jean-Paul II constate officiellement la nullité du mariage religieux le 1er juillet 1992.

2ÈME MARI : STÉFANO CASIRAGHI (8 septembre 1960 au 3 octobre 1990). Elle se marie une seconde fois civilement avec Stéfano Casiraghi le 29 décembre 1983 au Palais de Monaco. Il décède le 3 octobre 1990 dans un accident de motonotisme.

Ils ont trois enfants :

  • ANDRÉA CASIRAGHI (né le 8 juin 1984), deuxième dans l’ordre de succession au trône. En juillet 2012, il célèbre ses fiançailles avec sa compagne de longue date, Tatiana Santo Domingo. Le 21 mars 2013, on annonce la naissance de leur fils, Sacha.

Andréa Casiraghi avec son fils Sacha de trois mois.

Charlotte Casiraghi, fille de la princesse Caroline de Monaco, et le comédien Gad Elmaleh ont eu un fils, Raphaël, annonce mercredi 18 décembre 2013  le quotidien Monaco Matin. C’est le premier enfant de Charlotte Casiraghi, 27 ans, la fille aînée de la princesse Caroline de Monaco.

Ces enfants issus de ce deuxième mariage sont reconnus légitimes en regard de l’Église par le pape Jean-Paul II le 25 février 1993, décision rendue publique début avril 1993 et confirmée le 5 avril 1994 bien qu’issus d’un mariage purement civil : le constat de nullité du premier mariage de Caroline étant postérieur au décès de Stefano Casiraghi, décès qui a seul empêché tout mariage religieux ; Caroline avait fait une demande au pape en ce sens le 2 juillet 1992 dès le constat de nullité de son premier mariage. Ces enfants issus de ce second mariage étaient du reste déjà légitimes selon le droit monégasque du fait du mariage civil de leurs parents.

3ÈME MARI : PRINCE ERNEST-AUGUSTE DE HANOVRE (26 février 1954). Son troisième mari est le prince Ernst August de Hanovre, chef de la maison de Hanovre, duc de Brunswick et de Lunebourg. Le mariage civil eut lieu à Monaco le 23 janvier 1999.

Une fille est issue de cette union :

_________________________________________________________________

2 – ALBERT ALEXANDRE LOUIS PIERRE GRIMALDI « PRINCE HÉRÉDITAIRE » ET MARQUIS DES BAUX,, né le 14 mars 1958, devenu prince régnant de Monaco le 6 avril 2005, sous le nom d’Albert II. 

À partir de 2006, il fréquente l’ancienne nageuse sud-africaine Charlène Wittstock. Leurs fiançailles sont annoncées par le palais princier le 23 juin 2010. Le mariage civil a lieu le 1er juillet 2011, le mariage religieux le lendemain.

Albert II a reconnu officiellement la paternité de deux enfants nés hors du mariage :

  • JAZMIN GRACE ROTOLO GRIMALDI, née en 1992 à Palm Springs (Californie) aux États-Unis, d’une relation l’été 1991 avec Tamara Rotolo, serveuse californienne en vacances sur la Côte d’Azur ;

  • ALEXANDRE COSTE GRIMALDI, né le 24 août 2003 à Paris d’une relation avec Nicole Coste, hôtesse de l’air d’origine togolaise, et reconnu par ses parents auprès de la justice française comme un enfant légitime ipso facto. L’État monégasque le considère cependant comme non dynaste à l’heure actuelle.

__________________________________________________________________________________________________________________

3 – STÉPHANIE DE MONACO (STÉPHANIE MARIE ÉLISABETH GRIMALDI), née le 1er février 1965 à Monaco, est un membre de la famille princière monégasque.

1ER MARI : DANIEL DUCRUET (27 novembre 1964). Elle se marie civilement à Monaco le 1er juillet 1995 avec Daniel Ducruet, son ancien garde du corps, et en divorce le 4 octobre 1996.

Leurs enfants sont :

  • LOUIS ROBERT PAUL DUCRUET  né le 26 novembre 1992.

  • PAULINE GRACE MAGUY DUCRUET née le 4 mai 1994.

Elle donne plus tard naissance à un enfant hors mariage :

  • CAMILLE GOTTLIEB, née le 15 juillet 1998 à l’hôpital Princesse-Grace-de-Monaco, et reconnue à sa naissance par son père Jean-Raymond Gottlieb, l’ancien garde du corps de la princesse Stéphanie. L’enfant fut baptisée le 5 avril 1999 en l’église Sainte-Dévote de Monaco en présence de ses deux parents et de la famille princière.

2ÈME MARI : ADANS LOPEZ PEREZ (1974). Elle se marie le 12 septembre 2003 à Vandoeuvres, en Suisse avec Adans Lopez Perez, un acrobate portugais, et en divorce le 24 novembre 2004 (10 mois de mariage).

La princesse Stéphanie, aujourd’hui sixième dans l’ordre de succession à la couronne de Monaco, aurait perdu tout rang successoral tout comme sa descendance légitime sans la réforme de 2002 de la constitution de Monaco de 1962 et de son article 10, réforme initiée par Rainier III de Monaco quelques années avant sa mort et qui ouvre la succession aux frères et sœurs du prince souverain défunt, ainsi qu’aux descendants légitimes de ces derniers.

Louis et Pauline Ducruet sont donc dynastes (septième et huitième dans l’ordre de succession) parce que légitimés, du fait du mariage de leurs parents, mais il n’en va pas de même pour leur demi-sœur Camille.

RELATION AVEC FRANK BRASSEUR.

Selon un article paru dans BILD Stéphanie a déjà un nouvel amant. Son nom est Frank Brasseur. Il a 26 ans, marié depuis environ 3 ans, a un enfant avec une femme de Cuba et travaille comme croupier au casino de Monte Carlo.   Le couple a été vu à la plage de Cap d’Ail, Sud de la France, et aussi baiser au balcon de l’appartement de Stéphanie à Fontvieille.

__________________________________________________________________________________________________________________

Supportrice de l’AS Monaco, la princesse imagine le maillot de l’ASM en 1960, et, cette même année, l’équipe remporte la Coupe de France de football, malgré les banderoles des partisans adverses proclamant : « Monaco a fini de régner » et « Pas de grâce pour Monaco ».

En 1963, elle crée l’Association mondiale des amis de l’enfance puis en 1964 la Fondation Princesse Grace de Monaco, œuvre internationale de bienfaisance. Elle est présidente de la Croix-Rouge monégasque jusqu’à sa mort. Hollywood lui propose des rôles pour retourner dans différents films, mais les Monégasques et le prince Rainier refusent. Nostalgique de son art, elle s’est tournée dans la lecture de poésies, le collage de fleurs séchées et joue parfaitement son rôle de mère de famille et de première dame.

Décès

Tombe de Grace de Monaco.

Le 13 septembre 1982, la princesse Grace quitte Roc Agel, propriété de la famille princière sur les hauteurs de Monaco, au volant de sa Rover 3500S V8 pour conduire sa fille Stéphanie, 17 ans, à un stage artistique dans le monde de la haute couture à Paris. Le chauffeur aurait normalement dû conduire Stéphanie, mais les sièges arrières sont encombrés des housses contenant les robes de haute couture, aussi, par manque de place, la princesse prend elle-même le volant. La voiture quitte la route CD 37 dans un lacet à Cap d’Ail, enfonce le rail de sécurité, dévale une pente à pic et s’immobilisent sur le stationnement d’une villa 6 mètres plus bas. Un voisin de la propriété de Roc Agel, alerté par le bruit et la fumée, intervient. Stéphanie a le visage ensanglanté (les premiers constats rapportent de simples ecchymoses, mais elle a en fait une fracture cervicale) et crie que sa maman est morte. D’après ce voisin, Grace avait été projetée sur la banquette arrière, la jambe horriblement tordue et le visage absolument livide. Opéré par le docteur Jean Duplay, ce dernier constate que l’hémorragie cérébrale est importante et que son coma s’aggrave. Elle décède le lendemain au Centre Hospitalier Princesse Grace le 14 septembre 1982.

La voiture a été tout de suite rapatriée au Palais, avant toute enquête de Police. Mais les enquêteurs du constructeur automobile Rover qui examinèrent la voiture conclurent qu’elle n’était pas en cause. Une rumeur apparut selon laquelle c’était Stéphanie qui conduisait la Rover, mais il semble certain que c’était la princesse Grace qui était au volant. Stéphanie confirme que sa mère n’aurait jamais laissé un de ses enfants conduire avant qu’il n’ait obtenu son permis, la rumeur étant née du fait que les pompiers ont fait sortir Stéphanie de la voiture par le côté conducteur, car le côté passager était enfoncé et bloqué.

En fait, la mort de Grace Kelly a sans doute été consécutive à une hémorragie méningée comme le laisse supposer les céphalées dont s’est plainte la Princesse les deux jours précédent l’accident ainsi que la découverte d’une lésion antérieure à celle du traumatisme crânien sur son scanner post-mortem. Un chauffeur de camion qui suivait la voiture racontera que la Rover avait continué tout droit, sans freiner, ce qui est confirmé par l’absence de traces de freinage sur la route.

Ses obsèques célébrées à la cathédrale de Monaco rassemblèrent les membres de la famille princière et celle des Kelly, mais aussi de nombreuses personnalités, dont la Princesse Diana, le président d’Irlande Patrick Hillery, les premières dames française et américaine Danielle Mitterand et Nancy Reagan, et nombre de ses amis comme l’acteur Cary Grant.

La princesse Grace est enterrée le 21 septembre 1982 dans l’abside de la cathédrale de Monaco, à Monaco-Ville.

Le journaliste Bernard Langlois a été limogé de son poste de présentateur de journal télévisé pour avoir voulu relativiser cet évènement par rapport à l’assassinat, survenu le même jour, du président libanais Bashir Gemayel.

En juillet 2007, la principauté a émis une pièce commémorative de 2 euros pour célébrer le 25e anniversaire de son décès.

Filmographie

FILM D’OLIVIER DAHAN SUR LA VIE DE GRACE KELLY AVEC NICOLE KIDMAN, TOURNÉ À PARIS EN JANVIER 2013.

Cinéma

Le crime était presque parfait (1954)

La main au collet avec Cary Grant en 1955.

 

Années

Titre de film

Réalisateur

Rôle

1951

14 heures (Fourteen Hours)

Henry Hathaway

Louise Ann Fuller

1952

Le train sifflera trois fois (High Noon)

Fred Zinnemann

Amy Fowler Kane

1953

Mogambo (Mogambo)

John Ford

Linda Nordley

1954

Le Crime était presque parfait (Dial M for Murder)

Alfred Hitchcock

Margot Mary Wendice

Fenêtre sur cour (Rear Window)

Alfred Hitchcock

Lisa Carol Fremont

Une fille de la province (The Country Girl)

George Seaton

Georgie Elgin

L’Émeraude tragique (Green Fire)

Andrew Marton

Catherine Knowland

Les Ponts du Toko-Ri (The Bridges at Toko-Ri)

Mark Robson

Nancy Brubaker

1955

La Main au collet (To Catch a Thief)

Alfred Hitchcock

Frances Stevens

1956

Le Cygne (The Swan)

Charles Vidor

Princesse Alexandra

Haute Société (High Society)

Charles Walters

Tracy Samantha Lord

Distinctions

 L’étoile de Grace Kelly est située au 6239 Hollywood Blvd.

Récompenses

Années

Cérémonies

Récompenses

Films

1954

National Board of Review

Meilleure Actrice

Une fille de la province également pour Fenêtre sur cour et Le Crime était presque parfait.

New York Film Critics Circle Awards

Meilleure Actrice

1955

Oscar du cinéma

Meilleure Actrice

Une fille de la province

Golden Globes

Meilleure Actrice dans un film dramatique

Golden Globes

Meilleure Actrice dans un second rôle

Mogambo

1956

Golden Globes

Henrietta Award

 

Nominations

Années

Cérémonies

Nominations

Films

1954

Oscar du cinéma

Meilleure Actrice

Mogambo

1955

BAFTA Awards

Meilleure Actrice étrangère

Le Crime était presque parfait

1956

BAFTA Awards

Meilleure Actrice étrangère

Une fille de la province

Voix françaises au cinéma

RÉFÉRENCES :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grace_Kelly

2 réflexions sur “GRACE KELLY, D’ACTRICE À PRINCESSE DE MONACO

  1. Merci pour cet article, j’aime beaucoup Grace Kelly et c’est ma 2e actrice préférée. C’était quelqu’un de mystérieux et fascinant. J’ai vu tous ses films excepté Green Fire. L’exposition sur elle au musée McCord était mémorable bien qu’il ne faisait aucunement allusion à sa mort tragique. Je t’invite à lire mon texte en hommage à cette grande dame que j’ai écrit en Novembre dernier à l’occasion de son anniversaire.
    https://thewonderfulworldofcinema.wordpress.com/2014/11/12/enchanting-grace-kelly/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s