JUDY GARLAND L’ENFANT VEDETTE.


LE MUSÉE JUDY GARLAND

LE FAN CLUB INTERNATIONAL JUDY GARLAND

LA CHAMBRE DE JUDY

JUDY GARLAND

LA PAGE DE JUDY GARLAND

Judy Garland (née Frances Ethel Gumm, 10 juin 1922 – 22 juin 1969) est une actrice américaine chanteuse de vaudeville. Décrite par Fred Astaire comme « la plus grande artiste qui ait jamais vécu » et réputée pour sa voix unique, elle a atteint la célébrité internationale tout au long d’une carrière qui s’étend sur plus de 40 ans, en tant que comédienne dans des rôles musicaux et dramatiques, comme chanteuse en studio et sur des scènes de concert. Respectée pour sa polyvalence, elle a reçu un prix de l’Académie Jeunesse et a remporté un trophée Golden Globe ainsi qu’un Grammy Awards et un Tony Award spécial.

Elle a été sélectionnée pour le Prix de la meilleure actrice pour son rôle dans une nouvelle adaptation de A Star Is Born (Une étoile est née) et de la meilleure actrice pour sa performance dans le film de 1961, Jugement à Nuremberg. Elle reste la plus jeune récipiendaire (à 39 ans) du trophée Cecil B. DeMille pour sa carrière dans l’industrie cinématographique.

Après être apparue dans le vaudeville avec ses deux sœurs ainées, Judy Garland a été engagée à la Métro-Goldwyn-Mayer quand elle était adolescente. Là, elle a fait plus de deux douzaines de films, dont neuf avec Mickey Rooney (mort le 6 avril 2014), et le film de 1939 dans lequel elle serait la plus identifiée, Le Magicien d’Oz. Après 15 ans, elle a été libérée de son contrat, mais elle a renoué avec le succès grâce à des apparitions dans des concerts, y compris un retour au cinéma, avec des performances saluées par la critique.

Malgré ses triomphes professionnels, Judy Garland a lutté énormément dans sa vie personnelle, quand elle était enfant. Son image de soi a été fortement influencée par les dirigeants de films, qui ont dit qu’elle était attrayante et qui ont constamment manipulé son apparence physique à l’écran. Elle a été en proie à l’instabilité financière souvent, en raison des centaines de milliers de dollars en arriérés d’impôts. Elle s’est mariée cinq fois, ses quatre premiers mariages se terminant par un divorce. Elle a également eu une longue bataille avec la drogue et l’alcool, qui a finalement conduit à sa mort à l’âge de 47 ans.

Medley de chansons de Judy Garland interprété par Ginette Reno et René Simard en mars 1994.

En 1997, Judy Garland a été nommée à titre posthume au Grammy Lifetime Achievement Award. Plusieurs de ses enregistrements ont été intronisés au Grammy Hall of Fame. En 1999, l’Institut du Film américain l’a placée parmi les dix plus grandes vedettes féminines de l’histoire du cinéma américain.
Début de sa vie

Le lieu de naissance de Judy Garland à Grand Rapids au Minnesota.

Née Frances Ethel Gumm à Grand Rapids, Minnesota, Judy Garland était la plus jeune enfant d’Ethel Marion (née Milne, 17 novembre 1893 – 5 janvier 1953) et Francis Avent « Frank » Gumm (20 mars 1886 – 17 novembre 1935). Ses parents étaient des artistes de vaudeville et se sont installés à Grand Rapids pour gérer une salle de cinéma qui présentait du vaudeville.

Apparaissent sur la photo : Éthel, Frank, Jimmie et Susie, en 1919, avant que Judy ne vienne au monde.

En 1920.

Nommé par ses deux parents et baptisé à l’église épiscopale, « Baby » (comme l’appelaient ses parents et ses sœurs) a partagé le talent de sa famille, pour le chant et la danse. Sa première apparition est survenue à l’âge de deux ans et demi quand elle a rejoint ses deux sœurs ainées, Mary Jane « Suzy / Suzanne » Gumm (1915-1964) et Dorothy Virginia « Jimmie » Gumm (1917-1977), sur la scène de la salle de cinéma de son père lors d’un spectacle de Noël ou elles chantaient en chœur  » Jingle Bells « . Accompagnées de leur mère au piano, Les Sœurs Gumm ont performé ensemble pendant de nombreuses années.

Judy  »Baby » Gumm en 1929.

Après des rumeurs selon laquelle Frank Gumm avait fait des avances sexuelles à un huissier, la famille s’installa à Lancaster en Californie en juin 1926. Frank a acheté et utilisé un autre théâtre à Lancaster et Ethel, agissant à titre de gestionnaire, a commencé à travailler pour obtenir des contrats pour ses filles au cinéma. Judy Garland a fait ses études au lycée d’Hollywood et plus tard a été diplômée de l’école secondaire Université de Los Angeles en Californie.
Début de sa carrière.

Les Soeurs Gumm.

Sa dernière interview le 26 mars 1969.

Les soeurs Gumm, ou Les Soeurs Garland autour de 1935. De gauche à droite: Mary Jane, Frances Ethel (Judy Garland) et Dorothy Virginia Gumm.

En 1928, les soeurs Gumm étaient inscrites dans une école de danse dirigée par Ethel Meglin qui était propriétaire de la troupe de danse Meglin Kiddies. Elles sont apparues avec la troupe à son spectacle annuel de Noël. C’est avec le Meglin Kiddies qu’elles ont fait leurs débuts au cinéma dans un court-métrage de 1929 appelé The Big Revue, où elles ont fait un certain nombre de chanson et de danse dont : That’s the Good Old sunny south. Cela a été suivi par des apparitions dans deux courts vitaphone* l’année suivante dont : A Holliday in Storyland (comportant d’abord sur l’écran un solo de Judy Garland) et The Wedding of Jack et Jill. Elles sont ensuite apparues ensemble dans The Bubbles. Leurs dernières apparitions à l’écran sont en 1935, dans un autre court-métrage intitulé La Fiesta de Santa Barbara.

* Le Vitaphone était un procédé de cinéma parlant utilisé pour les longs métrages, et pour près de 2 000 courts métrages produits par la Warner Brothers de 1926 à 1930.

En 1934, le trio, qui avait alors fait le circuit de tournée de vaudeville en tant que « Les sœurs Gumm » depuis de nombreuses années, effectuées à Chicago au Théâtre Oriental avec George Jessel. Il a encouragé le groupe à choisir un nom plus attrayant que « Gumm » qui a été accueillie par des rires par l’auditoire. Selon la légende théâtrale, leur spectacle a été une fois à tort, présenté à un théâtre de Chicago comme «Les Sœurs Glum».

Plusieurs histoires persistent quant à l’origine du nom «Garland». La première, est qu’il a été lancé par George Jessel après que Carole Lombard ait interprété le personnage de Lily Garland dans le film Twentieth Century (20ème Siècle), qui jouait alors à l’Oriental, une autre, est que les filles ont choisi le nom de famille après le drame de Robert Garland. La fille de Judy Garland, Lorna Luft, a déclaré que sa mère avait choisi le nom quand George Jessel a annoncé que le trio « semblait plus beau qu’une guirlande de fleurs. » Une autre variante fit surface quand elle a été l’invitée de l’émission de télévision de Robert Garland en 1963. Il a affirmé qu’il avait envoyé à l’actrice Judith Anderson, un télégramme contenant le mot «guirlande» et il est resté coincé dans son esprit.

À la fin de 1934, les Sœurs Gumm avaient changé leur nom pour les Sœurs Garland. Frances a changé son nom pour « Judy » peu de temps après, inspiré par une chanson populaire de Hoagy Carmichael. En aout 1935, elles se sont séparées quand Suzanne (sœur ainée de Mary Jane) Garland a convolé à Reno, Nevada, avec un musicien Lee Kahn, un membre de l’orchestre de Jimmy Davis jouant au Cal-Neva Lodge à Lake Tahoe.

Engagé à la Metro-Goldwyn-Mayer.

Judy Garland avec Michey Rooney dans Love Finds Andy Hardy (1938).

Judy et Michey dans Our Love Affair.

Busby Berkeley, à qui Louis B. Mayer avait demandé d’aller au centre-ville à l’Orpheum Theater, pour regarder le spectacle de vaudeville des Sœurs Gumm, et de lui faire son rapport. Ensuite, Judy et sa mère ont été introduites au studio pour une entrevue avec Louis B. Mayer et Busby Berkeley. En 1935, Judy Garland a été engagée par contrat avec la Métro-Goldwyn-Mayer, soi-disant sans test à l’écran (screen test), même si elle avait fait un test pour le studio, quelques mois plus tôt. Le studio ne savait pas quoi faire avec elle, étant donné qu’à 13 ans, elle était plus âgée que les enfants vedettes traditionnels, mais trop jeune pour des rôles d’adultes.

Son apparence physique a créé un dilemme pour la MGM. À seulement 4 pieds et 11,5 pouces (151,1 cm), son «mignon» regard de la fille d’à côté ne pouvait rivaliser avec les personnages plus glamour des grandes dames de l’époque. Elle était consciente et soucieuse de son apparence. « Judy est allée à l’école à la Métro avec Ava Gardner, Lana Turner et Élisabeth Taylor, de vraies beautés », a déclaré Charles Walters, qui l’a dirigée dans un certain nombre de films. « Judy a été la grande rapporteuse d’argent de l’époque, un grand succès, mais elle a été un vilain petit canard. Je pense que sa carrière a eu un effet très néfaste sur son psychisme émotionnel pendant longtemps. Je pense vraiment que ça a duré toute sa vie.  » Son insécurité a été exacerbée par l’attitude du chef du studio Louis B. Mayer, qui disait d’elle qu’elle était son «petit bossu».

Au cours de ses premières années au studio, elle a été photographiée et habillée dans des vêtements simples ou à froufrous, robes et costumes juvéniles pour correspondre à l’image « de la fille d’à côté » qui a été créée pour elle. Elle a été refaite à l’usure avec des bouchons amovibles sur ses dents et des disques caoutchoutés pour remodeler son nez.

Elle a joué dans diverses fonctions de studio et a finalement été mise face à Deanna Durbin dans la courte comédie musicale  »Chaque dimanche (Every Sunday) ». Le film oppose son style de gamme et de swing vocal avec le soprano lyrique de Deanna Durbin qui a servi comme test à l’écran pour le duo, mais les cadres du studio se sont interrogé sur la sagesse d’avoir deux chanteuses sur la liste de paie. Louis B. Mayer a finalement décidé de garder les deux actrices, mais à ce moment-là le contrat de Deanna Durbin avait expiré et elle a été engagée par Universal Studios.

Le 16 novembre 1935, en pleine préparation pour un spectacle de radio sur le Shell Castle Hour, Judy Garland a appris que son père, qui avait été hospitalisé avec une méningite, était au plus mal. Frank Gumm est mort le lendemain matin, le 17 novembre, la laissant dévastée. Sa chanson pour le Shell Castle Hour était sa première interprétation professionnelle de « Zing! Went the Strings of my heart », une chanson qui allait devenir un standard dans plusieurs de ses concerts.

Judy Garland a été la prochaine qui attira l’attention des responsables du studio en chantant une chanson spéciale  » You Made Me Love You (I didn’t want to do it) « de Clark Gable à une fête d’anniversaire tenue par le studio, pour l’acteur. Son interprétation a été si bien appréciée qu’elle a interprété la chanson dans le spectacle  »Broadway Melody » de 1938 (1937), en chantant à une photographie de Gable.

La MGM a trouvé une formule gagnante quand ils ont jumelé Judy avec Mickey Rooney dans une chaine de « courtes comédies musicales. » Le duo est apparu la première fois ensemble en 1937 dans un film de série B,  »Thoroughbreads don’t cry » interprétant les personnages. Judy a ensuite été engagée dans la production du quatrième des films de la famille Hardy comme la fille d’à côté du personnage de Michey Rooney, Andy Hardy dans  »Love Finds Andy Hardy », bien que l’intérêt amoureux d’Hardy ait été joué par Lana Turner. Ils se sont associés en tant que duo pour la première fois dans  »Babes in Arms ». Ils ont joué ensemble dans cinq films supplémentaires, y compris deux des films Hardy.

Pour suivre le rythme effréné, de faire un film après l’autre, Garland et Rooney, et d’autres jeunes artistes ont été constamment bourrés d’amphétamines ainsi que de barbituriques qu’ils devaient prendre avant d’aller au lit. Pour Judy, cette dose régulière de médicaments a conduit à sa dépendance et une lutte permanente, ce qui a contribué à sa disparition précoce. Elle en voudrait plus tard au studio, à cause du calendrier trop chargé et elle a estimé que sa jeunesse avait été volée par la MGM. Malgré les films et les enregistrements, une carrière réussie, des prix, des critiques élogieuses et une capacité à remplir les salles de concert du monde entier, elle a été en proie toute sa vie à un manque de confiance en elle et devait être constamment rassurés qu’elle avait du talent et était attrayante.

Le Magicien d’Oz.


Judy Garland dans le rôle de Dorothy Gale dans Le Magicien d’Oz (1939).

En 1938, âgée de 16 ans, elle a été engagée dans le rôle principal de Dorothy Gale dans Le Magicien d’Oz (1939), un film basé sur le livre pour enfants de L. Frank Baum. Dans ce film, elle a chanté la chanson avec laquelle elle serait à jamais identifiée,  » Over the Rainbow « . Bien que les producteurs Arthur Freed et Mervyn Leroy l’avaient voulu dès le départ, le chef du studio Louis B. Mayer a d’abord essayé d’emprunter Shirley Temple à la 20th Century Fox, mais ils ont refusé. Deanna Durbin a ensuite été demandée, mais n’était pas disponible, ce qui a mené à l’engagement de Judy Garland.

Judy a été initialement coiffée d’une perruque blonde pour le film, mais Arthur Freed et Mervyn Leroy en ont décidé autrement peu de temps avant le tournage. Sa robe bleu vichy a été choisie pour son effet de flou sur sa figure.

Le tournage a commencé le 13 octobre 1938, et a été achevé le 16 mars 1939, avec un cout final de plus de 2 millions de dollars. Avec la conclusion du tournage, MGM a gardé Judy occupée avec des tournées de promotion et l’élan de  »Babes in Arms », réalisé par Busby Berkeley. Elle et Rooney ont été envoyés dans une tournée de promotion à travers plusieurs villes, aboutissant à New York le 17 aout au Théâtre Capitol, qui comprenait un calendrier de cinq spectacles par jour pour les deux étoiles.

Le Magicien d’Oz a été un succès avec des critiques considérable, bien que son gros budget et ses couts de promotions de quelque 4 millions de dollars américains, ajoutés à la baisse des revenus générés par les billets pour enfants, ayant pour résultat que le film n’a pas fait de profit jusqu’à ce qu’il ait été réédité dans les années 1940. À la cérémonie des Oscars 1940, Judy Garland a reçu un Prix de l’Académie Jeunesse pour ses performances en 1939, y compris  »Le Magicien d’Oz » et  »Babes in Arms ». À la suite de cette reconnaissance, elle est devenue l’une des vedettes les plus rentables de la MGM.

Célébrité adulte.


Judy Garland chantant « The Trolley Song » dans Meet in St Louis (1944).

En 1940, elle a joué dans trois films: Andy Hardy Meets Debutant, Strike Up the Band, et Small Nellie Kelly. Dans ce dernier, elle a joué son premier rôle d’adulte, un double rôle de mère et de fille. Small Nellie Kelly a été achetée de George M. Cohan comme véhicule pour afficher à la fois sa popularité et son apparence physique. Le rôle a été un défi pour elle, nécessitant l’utilisation d’un accent, son premier baiser d’adulte, et la seule scène de mort de sa carrière. Le succès de ces trois films et de trois autres en 1941, a fait de son poste à la MGM un ajout important.

PREMIÈRE ROMANCE AVEC LE CHEF D’ORCHESTRE ARTIE SHAW.

Première romande de Judy avec le chef d’orchestre Artie Shaw.  Il s’est enfuit en 1940 avec Lana Turner.

Pendant ce temps, Judy Garland a connu ses premières romances d’adultes sérieuses. La première était avec le chef d’orchestre Artie Shaw. Elle était profondément dévouée à lui et a été dévastée au début de 1940 quand il s’est s’enfuit avec Lana Turner. Judy a commencé une liaison avec le musicien David Rose, et, à son 18ème anniversaire, il lui donna une bague de fiançailles. Le studio est intervenu parce qu’il était encore marié à l’époque à l’actrice et chanteuse Martha Raye. Ils ont convenu d’attendre un an pour permettre son divorce définitif et se sont mariés le 27 juillet 1941. Judy, qui avait interrompu sa grossesse en 1942, a accepté une séparation provisoire en janvier 1943, et ils ont divorcé en 1945. Elle était nettement plus mince dans son prochain film, For me and my Gal, aux côtés de Gene Kelly dans sa première apparition à l’écran. Elle a été hautement ensencé par la critique pour la première fois et a fait efficacement la transition d’étoile adolescente à actrice adulte.

1ER MARIAGE AVEC DAVID ROSE (1910-1990) DE 1941 À 1945.

Judy Garland et David Rose (1910-1990). Ils se sont mariés le 27 juillet 1941 et ils ont divorcés en 1945.

Image promotionnelle pour Presenting Lily Mars (1943).

À l’âge de 21 ans, elle a reçu un «traitement glamour » dans Presenting Lily Mars, dans lequel elle était vêtue de robes «adultes». Ses cheveux allégés ont également été remontés d’une façon élégante. Toutefois, peu importe comment elle était belle ou qu’elle apparaissait à l’écran ou sur des photos, elle n’a jamais été confiante dans son apparence et n’est jamais sortie de l’image « de la fille d’à côté » qui avait été créée pour elle.

Un des films les plus réussis de Judy pour la MGM était Meet me in St. Louis (1944), dans lequel elle a présenté trois chansons : «  »The Trolley Song « , » The Boy next door « , et  » Have yourself a Merry Little Christmas.  » Vincente Minnelli a été engagée pour la diriger, et il a demandé à la maquilleuse Dorothy Ponedel d’être affecté à Judy Garland. Ponedel a raffiné son apparence de plusieurs manières, y compris l’extension et la refonte de ses sourcils, la modification de ses cheveux, modifier sa ligne de lèvres et retirer ses disques de nez et étuis dentaires. Elle a tellement apprécié les résultats que Ponedel a été engagé par contrat pour toutes ses photos restantes à la MGM.

Pendant le tournage de Meet Me in St. Louis, après un conflit initial entre eux, Garland et Minnelli ont débuté une liaison. Ils se sont mariés le 15 juin 1945, et le 12 mars 1946, leur fille Liza est née. En 1951, ils ont divorcé.

2ÈME MARIAGE AVEC VINCENTE MINELLI (1903-1986) DE 1945 À 1951. UNE FILLE LISA MINELLI.

Judy Garland et Vincente Minelli (1903-1986) le jour de leur mariage le 15 juin 1945 et divorcé en 1951.  Ils eurent une fille Lisa Minelli (12 mars 1946- ) et son 4ème ex-mari David Guest qui a été son mari de mars 2002 au  25 juillet 2003.

L’horloge (1945) était son premier film dramatique, face à Robert Walker. Bien que le film ait été acclamé par la critique et a réalisé un bénéfice, la plupart des admirateurs de ses films s’attendaient à l’entendre chanter. Il faudra de nombreuses années avant qu’elle ne soit à nouveau dans un rôle dramatique non chantant. D’autres films célèbres de Judy des années 1940 incluant, Les filles Harvey (1946), dans lequel elle a remporté le Prix de l’Académie pour la chanson gagnante  » On the Atchison, Topeka and Santa Fe « , et Le Pirate (1948).

Laissant la Métro Goldwyn Mayer.

Judy Garland dans les années 1940.

Pendant le tournage de The Pirate en avril 1947, Judy Garland a fait une dépression nerveuse et a été placée dans un sanatorium privé. Elle a été en mesure de terminer le tournage, mais, en juillet, elle a effectué sa première tentative de suicide, des coupures mineures à son poignet avec un verre brisé. Pendant cette période, elle a passé deux semaines de traitement au Centre Austin Riggs, un hôpital psychiatrique à Stockbridge dans le Massachusetts. À la suite de son travail sur Le Pirate, elle a terminé trois autres films de la MGM : Parade de Pâques (Easter Parade) (dans lequel elle a dansé avec Fred Astaire), In The Good Old Summertime, et son dernier film avec la MGM, Summer Stock.

Une Judy Garland enceinte de Lisa Minnelli dans Till the clouds roll by (1946).

En raison de son état psychologique, Judy a été incapable de compléter une série de films. Pendant le tournage de The Barkleys of Broadway, elle prenait des somnifères avec une prescription de pilules obtenues illicitement contenant de la morphine. C’est à cette époque qu’elle a également développé un sérieux problème avec l’alcool. Ceux-ci, en combinaison avec ses migraines, l’ont amenée à manquer plusieurs jours de tournage dans une année. Après avoir été informé par son médecin qu’elle ne serait pas en mesure de travailler que par tranches de quatre à cinq jours entre des périodes de repos prolongées, le directeur exécutif de la MGM Arthur Freed a pris la décision de la suspendre, le 18 juillet 1948. Elle a été remplacée par Ginger Rogers.

Judy a été engagée dans le film  »Annie Get Your Gun » dans le rôle-titre d’Annie Oakley. Elle était nerveuse à l’idée de prendre un rôle fortement identifié à Ethel Merman, inquiète et apparaissant dans une partie peu glorieuse après sa rupture de pièces mineures pendant plusieurs années, et troublées par son traitement aux mains du réalisateur Busby Berkeley. Berkeley a fait la mise en scène de tous les numéros musicaux, et a été sévère avec le manque de Judy Garland à l’effort, son attitude et son enthousiasme. Elle se plaignait à Louis B. Mayer, que Berkeley essayait de tirer profit de sa fonction. Elle a commencé à arriver en retard à l’ensemble des répétitions et parfois omis de se présenter. Elle a été suspendue du tournage, le 10 mai 1949, et a été remplacée par Betty Hutton, qui a intensifié sa performance dans l’exécution de toutes les routines musicales mise en scène par Berkeley.

Judy a ensuite été choisie dans le film  »Mariage royal (Royal Wedding) » avec Fred Astaire après que June Allyson soit tombée enceinte en 1950. Elle a de nouveau omis de se présenter à l’ensemble des répétitions à plusieurs reprises, et le studio a suspendu son contrat le 17 juin 1950. Elle a été remplacée par Jane Powell et dans une biographie réputée suivant sa mort, elle a déclaré qu’après ce dernier licenciement, elle s’est légèrement coupé le cou avec une vitre brisée, ne nécessitant qu’un petit bandage, mais, à l’époque, le public a été informé que Judy découragée avait tenté de se trancher la gorge. « Tout ce que je voyais devant moi était de plus en plus confus», Judy a dit plus tard de cette tentative de suicide. «Je ne voyais que du noir pour l’avenir ainsi que pour le passé.  »Je voulais faire mal à tous ceux qui m’avaient blessé. »

Fin de carrière.

La célébrité renouvelée sur la scène.

En octobre 1951, Judy Garland a ouvert dans un style vaudeville, un théâtre récemment rénové le Palace Theater, avec deux spectacles par jour à Broadway. Ses 19 semaines d’engagement ont dépassé tous les records pour le théâtre et a été décrit comme «l’un des plus grands triomphes personnels de l’histoire du monde du spectacle. » Judy Garland a été honorée pour sa contribution à la renaissance du vaudeville avec un prix spécial Tony.

En mai 1952, sa mère Ethel a été interrogée dans un article du Los Angeles Mirror dans lequel elle a révélé que, bien que Judy Garland ait fait une petite fortune au Palace Theater, Ethel a travaillé dans un emploi de bureau pour la compagnie d’aviation Douglas à 61.00 $ par semaine. Elle a critiqué pendant des années, avec Judy Garland pour faire passer sa mère pour une « bonne à rien, sauf à créer le chaos et la peur » et l’accusant de mauvaise gestion et de détournement de son salaire dès les premiers jours de sa carrière. La sœur de Judy Garland, Virginie a nié, indiquant : «Maman n’a jamais pris un sou de Judy. » Le 5 janvier 1953, Ethel Gumm a été retrouvée morte dans le stationnement de la Douglas Aircraft. Elle avait 59 ans.

Retour à Hollywood.


Judy Garland dans Une étoile est née (1954).

Judy Garland a fait une reprise musicale du film, Une étoile est née pour la Warner Brothers en 1954. Judy et Sidney Luft, son mari de l’époque, ont produit le film à travers leur société de production, Transcona Enterprises, tandis que la Warner Brothers a fourni les fonds, installations de production, et l’équipement. Réalisé par George Cukor et ayant comme covedette James Mason, c’était une grande entreprise dans laquelle elle s’est tout d’abord pleinement investie.

Comme les prises de vues progressaient, elle a recommencé à avoir les mêmes symptômes de la maladie dont elle avait si souvent souffert au cours de ses derniers films à la MGM. Les retards de production ont conduient à des dépassements de couts et de rudes confrontations avec la tête de la Warner Brothers, Jack Warner. La copie principale du film a été mise en boite le 17 mars 1954. À la suggestion de Sidney Luft, le medley « Born in the Trunk » a été filmé comme une vitrine pour elle et inséré contre les objections du réalisateur George Cukor, qui craignaient qu’une longueur supplémentaire conduise à des réductions dans d’autres domaines. Le film a été achevé le 29 juillet.

Lors de la sortie le 29 septembre 1954, en première mondiale, le film a été salué par la critique et a reçu une énorme popularité. Avant sa sortie, il a été réédité selon les instructions de Jack Warner, car les exploitants de salles disaient qu’ils perdaient de l’argent parce qu’ils ne pouvaient présenter le film que trois ou quatre fois par jour au lieu de cinq ou six, ils ont fait pression sur le studio pour faire des réductions supplémentaires. Environ 30 minutes de séquences ont été coupées, suscitant l’indignation parmi les critiques et les spectateurs. Une étoile est née a fini par perdre de l’argent, et la situation financière de Judy Garland qui avait prévu qu’il ferait des bénéfices, bénéfices qui malheureusement ne se sont pas matérialisés. Transcona Enterprises n’a plus fait de films avec la Warner.

Judy a été nominé pour l’Oscar de la meilleure actrice, et dans la perspective de la 27ème cérémonie des Oscars, a été généralement pressentie pour gagner. Elle ne pouvait pas assister à la cérémonie parce qu’elle venait de donner naissance à son fils, Joseph  »Joey » Luft, et une équipe de télévision était dans sa chambre d’hôpital avec des caméras et des fils pour diffuser son discours d’acceptation si elle gagnait. L’Oscar a été remporté, cependant, par Grace Kelly pour The Country Girl (1954). L’équipe de tournage a été déplacée avant que Grace Kelly puisse même atteindre la scène. Groucho Marx lui a envoyé un télégramme après la cérémonie de remise des prix, en déclarant sa perte « le plus grand vol depuis celui de la Brinks.  » Times Magazine a marqué sa performance comme «à peu près le plus grand spectacle solo qui a été présenté dans l’histoire du cinéma moderne ». Judy Garland a remporté le trophée Golden Globe pour la meilleure actrice dans une comédie musicale pour le rôle.

Les films de Judy après A Star Is Born incluant Jugement à Nuremberg (1961) (pour lesquels elle était nominé aux Oscars et aux Golden Globe pour la meilleure actrice de soutien), le long métrage d’animation Gay Purr-ee (1962), et A Child is Waiting (1963 ) avec Burt Lancaster. Son dernier film était : I Could Go on Singing (1963), partageant la vedette avec Dirk Bogarde.

Télévision, concerts au Carnegie Hall.


Judy Garland avant un concert, vers 1957.

Judy a engagé Sidney Luft en tant que son directeur et la même année, elle a divorcé de Vincente Minnelli. Sidney Luft a organisé une tournée de concerts de quatre mois au Royaume-Uni, où elle a joué à guichets fermés à travers l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande. Il a inclus ses premières apparitions au célèbre London Palladium, pour un contrat de quatre semaines en avril. Bien que certains dans la presse britannique lui ont reproché avant son ouverture d’être «trop grasse», elle a reçu des critiques élogieuses et l’ovation a été décrite par le gestionnaire du Palladium comme le plus fort qu’il n’avait jamais entendu parler.

Garland et Luft se sont mariés le 8 juin 1952, à Hollister, Californie. Judy a donné naissance à Lorna Luft, elle-même une future actrice et chanteuse, le 21 novembre 1952, et à Joey Luft le 29 mars 1955.

3ÈME MARIAGE AVEC MICHAEL SIDNEY LUFT (1915-2005) DE 1952 À 1965.  DEUX ENFANTS LORNA ET JOSEPH  » JOEY » LUFT.

Michael Sidney Luft (1915 – 2005). Il s’est marié à Judy Garland le 29 juin 1952.  Ils eurent deux enfants : Lorna (21 novembre 1952) et Joseph  »Joey » (29 mars 1955).  Ils se sont séparé en 1963 et divorcé en 1965. Judy l’a accusé de boire et d’abuser d’elle.

À partir de 1955, Judy est apparue dans un certain nombre de spéciaux télévisés. Le premier épisode en 1955 du Ford Star Jubilee, a été la première diffusion en couleur toujours à grande échelle sur CBS et a été noté comme un triomphe, marquant un 34,8 sur la note Nielsen. Elle a signé un contrat de trois ans de 300 000 $ avec le réseau. Seul un spécial supplémentaire, un concert-édition en direct du Théâtre Général Électrique, a été diffusé en 1956 avant que la relation entre les Lufts et CBS ne soit ternie par un différend sur le format prévu des promos à venir.

En 1956, Judy a effectué un contrat de quatre semaines à l’Hôtel Casino New Frontier sur le strip de Las Vegas pour un salaire de 55 000 $ par semaine, ce qui lui valut le titre de l’artiste la mieux payée de Las Vegas. Malgré un bref accès de laryngite, ses performances avaient tellement de succès que son contrat a été prolongé d’une semaine supplémentaire. Plus tard cette année-là elle est retournée au Palace Theatre, lieu de son triomphe à deux spectacles par jour. Elle commença en septembre, et encore une fois elle reçut des critiques dithyrambiques et un très grand succès.

En novembre 1959, Judy a été hospitalisée et diagnostiquée pour une hépatite aigüe. Au cours des semaines suivantes, plusieurs litres de liquide ont été drainés de son corps jusqu’à ce que, encore faible, elle a eu son congé de l’hôpital en janvier 1960. Il a été dit par les médecins qu’elle n’avait probablement que cinq ans ou moins à vivre, et que même si elle survivait, elle serait semi-invalide et ne serait jamais capable de chanter à nouveau. Elle s’est d’abord sentie « soulagée » au moment du diagnostic. « La pression était sur moi pour la première fois de ma vie. » Cependant, elle a récupéré complètement et au cours des prochains mois, en aout de cette année, elle revient sur la scène du Palladium. Elle s’est sentie si chaleureusement accueillie par les Britanniques qu’elle a annoncé son intention de s’installer définitivement en Angleterre.

Son apparition au concert du Carnegie Hall le 23 avril 1961 a été un moment important, appelé par beaucoup « la plus grande nuit dans l’histoire du monde du spectacle ». Les deux albums Judy au Caregie Hall ont été certifiés Or, ils ont figuré pendant 95 semaines sur la liste du Billboard, dont 13 semaines au numéro un. L’album a remporté quatre Grammy Awards, y compris l’album de l’année et celui de la meilleure interprète vocale de l’année. Les ventes de l’album n’ont jamais été épuisées.

En 1961, Judy Garland et CBS ont réglé leurs différends contractuels avec l’aide de son nouvel agent, Freddie Fields, et ont négocié un nouveau cycle de promos. Le premier, intitulé The Judy Garland Show, diffusé en 1962, et mettant en vedette Frank Sinatra et Dean Martin. Suite à ce succès, CBS a fait une offre de 24 millions de dollars pour une série télé hebdomadaire, aussi appelée The Judy Garland Show, qui a été jugé à l’époque dans la presse comme «le plus gros contrat dans l’histoire de la télévision. » Même si elle avait dit dès 1955 qu’elle ne ferait jamais une série télévisée hebdomadaire, au début des années 1960, elle était dans une situation financière précaire. Elle avait plusieurs centaines de milliers de dollars de dettes à l’ITS (ministère du Revenu), après avoir omis de payer des impôts en 1951 et 1952, et l’échec de Une étoile est née signifiait qu’elle n’avait rien reçu de cet investissement. Un succès à la télévision était destiné à assurer son avenir financier.

Le Judy Garland Show épisode 1.

Le Judy Garland Show avec Judy Garland, Frank Sinatra et Dean Martin.

Après un troisième spécial, Judy Garland et ses invités Phil Silvers et Robert Goulet, la série hebdomadaire de Judy a débuté le 29 septembre 1963. Le Judy Garland Show a été acclamé par la critique, mais pour des raisons diverses (y compris d’être placé dans le même créneau horaire que Bonanza sur NBC) le spectacle n’a duré qu’une seule saison et a été annulé en 1964 après 26 épisodes. Malgré sa courte durée, la série a été sélectionnée pour quatre Emmy Awards. La fin de la série a été personnellement et financièrement dévastatrice pour Judy Garland.

Le Judy Garland Show avec Phil Silvers et Robert Goulet.

Judy a poursuivi Sidney Luft pour des motifs de cruauté et ils divorcèrent en 1963. Elle a également affirmé qu’il l’avait à plusieurs reprises frappée alors qu’il buvait et qu’il avait tenté de prendre leurs enfants de force. Elle a demandé le divorce à Sidney Luft plus d’une fois auparavant, à partir de 1956, mais ils se sont toujours réconciliés.

Dernières années.

Avec la disparition de sa série télévisée, Judy revient sur la scène. Plus particulièrement, elle se produit au Palladium de Londres avec sa fille qui avait alors 18 ans, Liza Minnelli en novembre 1964. Le concert, qui a également été diffusé sur le réseau de télévision britannique ITV, a été l’une de ses dernières apparitions à cet endroit. Elle a fait également des apparitions dans The Ed Sullivan Show et The Tonight Show. Judy est apparue dans un épisode de The Hollywood Palace avec Vic Damone. Elle a été invitée à revenir pour un second épisode en 1966 avec Van Johnson comme son invité. Des problèmes avec le comportement de Judy ont terminé ses apparitions en tant qu’artiste invité dans le Hollywood Palace.

Une tournée de 1964 en Australie a été désastreuse. Le premier concert de Judy à Sydney, qui s’est tenue dans le Sydney Stadium, car aucune salle de concert ne pouvait accueillir les foules qui voulaient la voir, s’est bien déroulé et a reçu des critiques positives. Sa deuxième performance, à Melbourne, a commencé une heure en retard. La foule de 7 000 personnes, irritée par sa lenteur et son excès d’alcool, ont hué et chahuté, elle a fui la scène après seulement 45 minutes. Elle a qualifié plus tard la foule de Melbourne comme «stupide». Un deuxième concert à Sydney s’est déroulé sans incident, mais l’apparition de Melbourne a recueilli une importante mauvaise presse. Une partie de cette mauvaise presse a résulté de l’annonce d’un épisode presque fatale de pleurésie.

Le promoteur de tournée de Judy, Mark Herron, a annoncé qu’ils s’étaient mariés à bord d’un cargo au large de Hong Kong. Cependant, elle n’était pas légalement divorcée de Sidney Luft au moment ou la cérémonie a été réalisée. Le divorce est devenu définitif le 19 mai 1965, et elle et Herron n’ont pu légalement se marier que le 14 novembre 1965, ils se sont séparés six mois plus tard.

4ÈME MARIAGE AVEC MARK HERRON DE 1965 À 1966.

Le mariage de Judy Garland et Mark Herron le 14 novembre 1965 et divorcèrent en mai 1966.

Judy et Mark en juin 1964.

En février 1967, Judy a été engagée comme Helen Lawson dans La Vallée des Poupées pour la 20th Century Fox. Pendant le tournage, elle a raté les répétitions et a été congédiée en avril, remplacée par Susan Hayward. Son préenregistrement de la chanson  » I’ll Plant My Own Tree  » a survécu, avec ses essais de garde-robe.

De retour à la scène, Judy Garland a fait ses dernières apparitions au Palace Theatre de New York en juillet, un contrat de 16 spectacles, jouant avec ses enfants Lorna Luft et Joey. Elle portait un tailleur-pantalon à paillettes sur scène pour cette tournée, qui faisait partie de la garde-robe originale pour son personnage dans La vallée des poupées .

Au début de 1969, la santé de Judy s’était détériorée. Elle a joué à Londres au Club Talk of the Town pour un contrat de cinq semaines et a fait sa dernière apparition en concert à Copenhague en mars 1969. Elle a épousé son cinquième et dernier mari, le musicien Mickey Deans, à Chelsea au bureau de Londres, le 15 mars 1969, son divorce d’avec Mark Herron ayant été finalisé le 11 février.

5ÈME MARIAGE AVEC MICKEY DEANS (1934 – 2003) DU 15 MARS AU 22 JUIN 1969 JUSQU’À LA MORT DE JUDY GARLAND.

Décès.

Biographie en anglais.


La crypte de Judy Garland au Mausolée Ferncliff.

Le 22 juin 1969, Judy a été retrouvée morte par Mickey Deans dans la salle de bain de leur maison louée au 4 Cadogan Lane à Chelsea à Londres. Lors de l’enquête subséquente, le coroner Gavin Thursdon a déclaré que la cause du décès était «une imprudente autooverdose de barbituriques, son sang contenait l’équivalent de dix 1,5 mg (97 mg) de capsules de Séconal. Gavin Thursdon a souligné que la surdose avait été involontaire et qu’il n’y avait aucune preuve pour suggérer qu’elle s’était suicidée. Son autopsie a révélé qu’il n’y avait aucune inflammation de la muqueuse de l’estomac et il n’y avait pas de résidu de médicament, ce qui indique que le médicament a été ingéré au cours d’une longue période de temps, plutôt que dans une seule dose.

Son certificat de décès a déclaré que sa mort était «accidentelle». Même si, un spécialiste britannique qui avait assisté à son autopsie a dit qu’elle était en sursis en raison de sa cirrhose. Elle avait tourné 47 fois en seulement douze jours avant sa mort. Son Magicien d’Oz et sa covedette Ray Bolger a commenté à son enterrement, « Elle était tout simplement usée. »

Ensuite, son corps a été embaumé par Desmond Henley, Mickey Deans a pris les restes de Judy à New York le 26 juin, où environ 20 000 personnes faisaient la queue pendant des heures à la chapelle funéraire Frank E. Campbell dans Manhattan pour offrir leurs sympathies. Le 27 juin, James Mason a fait un éloge à l’enterrement, un service épiscopal dirigé par le révérend Peter A. Delaney de l’église St Marylebone Parish, à Londres, qui avait officié lors de son mariage avec Mickey Deans. Le public et la presse étaient interdits. Elle a été enterrée dans une crypte dans le mausolée de la communauté au cimetière Ferncliff, à Hartsdale, New York.

Récompenses.

Général

Hommage à Judy Garland par Mickey Rooney.

Michey Rooney est mort à 93 ans le 7 avril 2014.

Mickey Rooney montre à Judy Garland comment mettre son empreinte de main dans le ciment du Gruman Chinese Theater en 1939.

Son étoile pour la reconnaissance de son travail d’actrice au 1715 Vine Street sur le Hollywood Walk of Fame. Elle en a eu un autre pour sa carrière de chanteuse au 6764 Hollywood Boulevard.

L’héritage de Judy Garland comme une artiste et une personnalité s’est poursuivi longtemps après sa mort. L’Institut Américain du Film l’a nommé huitième parmi les plus grandes vedettes féminines de tous les temps. Elle a fait l’objet de plus de deux douzaines de biographies depuis sa mort, y compris le bien reçu Me an my shadows : A Memoir of Family de sa fille Lorna Luft, dont le livre a été adapté plus tard dans la minisérie à la télévision, Ma vie avec Judy Garland : Moi et mes ombres, qui a remporté un Emmy Awards pour les deux actrices jouant son rôle (Tammy Blanchard et Judy Davis).

Le Making Of de la télésérie.

Judy Garland a été nommée à titre posthume pour le Lifetime Achievement Grammy Award en 1997. Plusieurs de ses enregistrements ont été intronisés au Temple de la renommée des Grammy. Il s’agit notamment de  » Over the Rainbow « , qui a été classé comme la chanson de film numéro un de tous les temps « 100 Years … 100 Songs » sur la liste de l’American Film Institute. Quatre autres chansons de Judy Garland sont présentées sur la liste:  » Have Yourself a Merry Little Christmas  » (n ° 76), » Get Happy « (n ° 61), » The Trolley Song « (N ° 26), et » The Man That Got Away  » (n ° 11). Elle a par deux fois été honorée sur des timbres-poste des États-Unis, en 1989 (comme Dorothy) et à nouveau en 2006 (comme Vicki Lester de A Star Is Born ).

Icône homosexuelle.

Judy Garland a toujours eu beaucoup d’admirateurs dans la communauté homosexuelle et elle est devenue une icône gaie. Les raisons souvent invoquées pour son statut, en particulier chez les hommes homosexuels sont : l’admiration et sa capacité en tant qu’interprète, la façon dont ses luttes personnelles semblables à ceux des hommes gais en Amérique au cours de son ascension, ont fait sa renommée et sa valeur en tant que figure de cette communauté. Lorsqu’un journaliste lui a demandé dans les années 1960 au sujet de la façon dont elle se sentait d’avoir une large audience gaie, elle a dit : «Je ne pourrais pas m’inquiéter moins. Je chante pour les gens « .

Certains ont également suggéré un lien entre la date de la mort et l’enterrement de Judy Garland, le 27 juin 1969 et les émeutes de Stonewall, le point culminent du mouvement moderne de libération des homosexuels, qui a commencé dans les premières heures du 28 juin. En entrevue en 2009 un historien gai David Carter, a déclaré que ce lien était faux, et basé sur une référence moqueuse de l’émeute par un écrivain antigai dans le Village Voice le lendemain. Toutefois, le même documentaire historique indique qu’il y avait plusieurs clients au bar Stonewall ce soir-là, les admirateurs de Judy Garland qui, selon le patron du bar Sylvia Rivera sont venus de l’enterrement de Judy Garland tôt dans la journée, pour boire et pour pleurer. Rivera a dit qu’en effet il y avait un sentiment dans l’air que quelque chose allait se produire ce soir-là: « . Je suppose que la mort de Judy Garland a vraiment aidé et a vraiment touché les admirateurs».

Essais (Screen tests) pour le rôle de Mary Poppins.

Représentations dans la fiction.

Judy a été dépeinte à la télévision par Andréa McArdle dans Rainbow (1978), Tammy Blanchard (la jeune Judy) et Judy Davis (Judy plus vieille) dans : My life with Judy Garland : Me and my shadows (2001) et Élizabeth Karsell dans James Dean (2001). Anne Hathaway est appelée à jouer Judy Garland dans une biographie visuelle intitulée Get Happy : The Life of Judy Garland qui est en production et est prête à être diffusé en 2015.

Rainbow 1978 avec Andréa McArdle.

Anne Hathaway sera Judy Garland dans le film basé sur la biographie Get Happy : La vie de Judy Garland.

Get Happy : La vie de Judy Garland distribution.

Sur scène, Judy Garland est un personnage dans la comédie musicale The Boy from Oz (1998), interprété par Chrissy Amphlett dans la production d’origine australienne et par Isabel Keating sur Broadway en 2003. End of the Rainbow (2005) décrit Caroline O’Connor comme Judy Garland et Michael Cumpsty comme pianiste de Judy. Adrienne Barbeau a jouer Judy dans The Property Known as Garland (2006) et The Judy Monologues (2010) qui comprenait des acteurs masculins récitant les paroles de Judy Garland.

Tracie Bennett dans la pièce de théâtre End Over the Rainbow. Nominé pour la meilleure actrice pour le Laurence Olivier Awards en 2011.

PRÉSENTEMENT À L’AFFICHE.

Avec Linda Sorgini dans le rôle de Judy Garland.  Judy Garland La fin d’une étoile au Théâtre Jean Duceppe de Montréal du 8 avril 2014 au 16 mai 2015.

Filmographie

Films inachevés.

• The Barkleys of Broadway (1949) – Judy prenait des somnifères sous prescription avec des pilules obtenues illégalement contenant de la morphine. En combinaison avec ses migraines, cela a conduit Judy à manquer plusieurs jours de tournage dans son contrat. Après avoir été informé par le médecin de Judy qu’elle ne serait pas en mesure de travailler plus de quatre à cinq jours avec des périodes de repos prolongées entre chacune, le directeur exécutif de la MGM Arthur Freed a suspendu Judy le 18 juillet 1948. Elle a été remplacée par Ginger Rogers.

• Annie Get Your Gun (1950) – Judy était nerveuse à l’idée de jouer Annie Oakley, un rôle fortement identifié à Ethel Merman, inquiète apparaissant dans un rôle peu attrayant après la rupture de pièces mineures pendant plusieurs années, et perturbé par son traitement aux mains du directeur Busby Berkeley. Elle a commencé à arriver en retard aux répétitions pour parfois ne pas apparaitre du tout. Elle a été suspendue du film, le 10 mai 1949 et remplacé par Betty Hutton.

• Royal Wedding (1951) – Après avoir été appelée pour remplacer une June Allyson enceinte, Judy a de nouveau omis de se présenter à plusieurs reprises après des essais de costumes et répétitions avec Fred Astaire et le directeur Charles Walters. Le studio a suspendu son contrat le 17 juin 1950 et l’a remplacée par Jane Powell.

• Valley of the Dolls (1967) – Judy a été engagée comme Helen Lawson dans la version cinématographique du best-seller de Jacqueline Susann dans le rôle de Neely O’Hara (joué par Patty Duke), qui a été en grande partie basée sur Judy elle-même. Comme pour les projets précédents, Judy a manqué des journées de travail, prises répétées et délais de production en refusant de quitter sa loge. Elle a été remplacée en avril 1967, par Susan Hayward. Cependant, l’actrice Patty Duke, l’une des vedettes du film, raconte une autre histoire, celle que le directeur a forcé Judy Garland à attendre pendant des heures jusqu’à tard dans la journée, ce qui résulta qu’elle a été soit trop fatiguée ou trop nerveuse pour travailler. Une autre vedette du film, Barbara Parkins a également défendu Judy, déclarant à plusieurs reprises que « Mlle Hayward était une pâle imitation de ce que Judy aurait fait du rôle».

Concerts.

Judy Garland en 1963.

Judy Garland se produit en concert plus de 1 100 fois. Ci-dessous quelques-unes de ses performances de concert clé.

10 juillet 1943 – Philadelphie – Premier concert solo à la Robin Hood Dell, André Kostelanety dirige l’orchestre.

9 avril 1951 Londres – Judy ouvre son nouveau spectacle au Palladium de Londres, le spectacle est effectué deux fois en soirée avec les mercredis et samedis en matinée.

1 juillet 1951 Dublin – Effectué en Irlande au Théâtre Royal Dublin pour 14 représentations à guichets fermés, où son spectacle a été réalisé pour 50 000 personnes, ce qui était sans précédent à ce moment-là. À son arrivée à Dublin, elle a été accueillie par des foules immenses à qui elle a chanté de la fenêtre de sa loge.

16 octobre 1951 New York – L’ouverture du légendaire Palace Theater – le spectacle dure 19 semaines et bat tous les records au box-office. Elle revient du 16 novembre 1951 au 24 février 1952.

1956 – New Frontier Hôtel à Las Vegas, Nevada – Judy a effectué un contrat de quatre semaines pour un salaire de 55 000 $ par semaine, ce qui lui a value le titre de l’artiste la mieux payée à travailler à Las Vegas à ce jour. Malgré un bref accès de laryngite, ses performances avaient tellement de succès que son contrat a été prolongé d’une semaine supplémentaire.

11 mai 1959 New York – Ouvre le Metropolitan Opera House, à New York pour un contrat de 7 nuits.

3 au 5 octobre 1960 Paris – Palais de Chaillot, surnommé par la critique française  » La Piaf Américaine « .

28 au 29 octobre 1960 Paris – Concert au célèbre Olympia.

Octobre 1960 Amsterdam – Le concert est retransmis en direct à la radio européenne et sa performance est considérée à la hauteur du Carnegie Hall l’année suivante.

23 avril 1961 New York – Le concert légendaire au Carnegie Hall.

16 septembre 1961 Los Angeles – Effectue le concert au Carnegie Hall et à l’Hollywood Bowl à guichets fermés en dépit de fortes pluies.

Mai 1964 Sydney / Melbourne – Peut-être la tournée la plus infructueuse de Judy et qui a causé beaucoup de controverse. Les commentaires pour les deux concerts de Sydney ont été positifs. Cependant, la partie de Melbourne de la tournée a été un désastre pour elle. Le public était en colère sur son apparition tardive et son ivresse tellement qu’elle était incapable de se souvenir des paroles et pâteuses étaient celles dont elle se souvenaient. Elle a quitté la scène en larmes après seulement 20 minutes. C’était la première fois de sa carrière qu’elle avait reçu des avis négatifs et où elle avait été chahutée et huée par le public.

8 au 15 novembre 1964 Londres – Effectué au Palladium de Londres avec sa fille Liza Minnelli dans un évènement ponctuel pour la chaine ITV. Le concert est enregistré et publié comme un 2ème album gravé par Capitol Records.

31 juillet 1967 New York – Retourne au Palace Theatre avec un contrat de 4 semaines à guichets fermés.

31 aout 1967 Boston – Public plus grand, plus de 100 000 personnes assistent à son concert gratuit en plein air sur le Boston Common.

25 au 27 décembre 1967 New York – Apparut au théâtre du Madison Square Garden Forum.

25 mars 1969 Copenhague – Concert de clôture de Judy, au Centre Falkoner à Copenhague au Danemark.

Télévision.

Apparitions de Judy Garland à la télévision comprenant :

24 septembre 1955 – Ford Star Jubilee – La première à diffusion grande échèle en couleur sur la chaine CBS.

8 avril 1956 – Général Electric Theater – Prévu pour être le premier d’une série d’émissions spéciales CBS a mis sous contrat de trois ans avec un salaire de 300 000 $ Judy, ce fut le seul contrat avant la fin de la relation entre Judy et son mari Sidney Luft avec CBS à cause d’un différend à propos des promos à venir.

25 février 1962 – The Judy Garland Show CBS – En vedette Frank Sinatra et Dean Martin. Sélectionné pour quatre Emmy Awards.

19 mars 1963 – Judy Garland et ses invités Phil Silvers et Robert Goulet. CBS Sélectionné pour un Emmy.

29 septembre 1963 – 29 mars 1964 – The Judy Garland Show CBS – Seule série régulière de Judy. Annulée après une saison de 26 épisodes. Judy Garland et la série ont remporté un Emmy.

1 décembre 1964 –  Judy et Liza au Palladium ITV –  Diffusion de l’apparition de novembre 1964 avec Lisa Minnelli.

19 janvier 1969 – Sunday night at the London Palladium – ITV

Albums.

Les albums originaux suivants sont des albums 12 pouces, sauf indication contraire. Toutes les versions sont par Capitol Records sauf indication contraires.

• 1950 Stock d’été (10 pouces bande sonore de films), MGM Records
• 1954 A Star Is Born (Bande sonore de films), Columbia Records
• 1955 Mlle Show Business
• 1956 Judy
• 1957 Alone
• 1958 Judy in Love
• 1959 Garland au Grove (Direct, extraits enregistrés le 23 juillet 1958 et parus le 2 février 1959)
• 1959 La Lettre
• 1960 C’est divertissement!
• 1960 Pepe (Bande sonore de films) (une chanson de Judy: «Faraway Part of Town »), COLPIX Record
• 1961 Judy at Carnegie Hall (Direct, 2 disques, enregistrés le 23 avril 1961, publiés le 10 juillet 1961)
• 1962 Judy Takes Broadway (produit le 26 avril 1962, officiellement gravé sur CD le 20 juin 1989, rebaptisé Judy Garland Live! )
• 1962 The Garland Touch
• 1962 Gay Purr-ee (Bande sonore de films), Warner Bros Records
• 1963 I Could go On Singing (Bande sonore de film)
• 1963 Three Billion millionnaires (une chanson de Judy : « One More Lamb »), United Artists Records
• 1964 Just for Openers (Bande sonore télé)
• 1964 Judy Garland sings Maggie May (EP), EMI Records (Angleterre, quatre chansons ont été officiellement délivrées aux États-Unis par Capitol Records sur la compilation CD 2002 classique Judy Garland: The Capitol Years 1955-1965)
• 1965 Judy Garland et Liza Minnelli Live at the London Palladium (2 disques, extraits enregistré 8 novembre 1964, paru le 25 juillet 1965)
• 1967 Judy Garland at home at the Palace : Opening Night , ABC Records (extraits enregistrés du 31 juillet au 1 et 2 aout 1967)
• 1969 Judy Londres 1969, Juno Records (extraits enregistrés janvier 1969)
• 1972 Judy à Londres (2 disques, enregistrés les 2, 3, 4, 5 et 8 aout 1960 chez EMI Studios de Londres)

Chansons originales chantées par Judy Garland.

• 1936 « Americana », Every Sunday
• 1939  » Over the Rainbow « , The Wizzard of Oz
• 1939  » Good morning », Babes in Arms
• 1940  » Our Love Affair », Strike Up the Band
• 1940  » It’s a Great Day for the Irish « , Little Nellie Kelly
• 1941  » How About You? « , Babes on Broadway
• 1944  » The Trolley Song « , Meet Me in St. Louis
• 1944  » The Boy Next Door « , Meet Me de Saint-Louis
• 1944  » Have Yourself A Merry Little Chrismas », Meet Me in St. Louis
• 1946 « On the Atchison, Topeka and the Santa Fe « , The Harvey filles
• 1948  » Be a clown « , The Pirate
• 1949 « Merry Christmas », In the Good Old Summertime
• 1954  » The man that Got Away « , A Star is born
• 1960 « Faraway Part of town », Pepe (écrit par André et Dory Previn, nominé pour un Academy Award pour la meilleure chanson originale)
• 1962 « Paris is a lonely town », Gay Purr-ee
• 1963  » I could Go On Singing « , I could go on Singing

Compilations.

• 1986 América’s tresure
• 1987 Le meilleur de Judy Garland
• 1990 The best of Decca Years Volume 1 – Hits!
• 1991 Les Grandes Étoiles MGM : Judy Garland
• 1992 Les dernières années de 1965 à 1969: Tout est pour vous
• 1993 Judy Garland – Enfant de Hollywood (republié en 2000 ’21 Hollywood Hits)
• 1993 Les dames du 20ème siècle: Judy Garland
• 1994 Légende: Judy Garland
• 1994 The Complete Decca Masters
• 1995 Grandes dames de la chanson: Pleins feux sur Judy Garland
• 1995 Christmas through the years
• 1995 Le Judy Garland Christmas Album
• 1996 You Made Me Love You
• 1996 Collectors Gems from the MGM films
• 1997 Judy Duets (réédité en 2005)
• 1998 Judy: Anthologie musicale • 1998 Judy Garland à Hollywood – ses plus grands succès au cinéma
• 1999 La seule et unique Judy Garland
• 1999 20th Century Masters – Millennium Collection: The Best of Judy Garland
• 2001 Over the Rainbow: The Very Best of Judy Garland
• 2004 EMI Comédie: Judy Garland
• 2005 That Old Feeling: Classics Ballads of The Judy Garland Show
• 2006 Great Day! Rare Recordings from The Judy Garland Show
• 2006 The Essential Judy Garland
• 2007 The letter
• 2007 The Very Best of Judy Garland
• 2008 Judy Garland: Classiques et inédits 1929-1956
• 2010 Judy Garland – Lost Tracks 1929-1959
• 2011 Judy Garland: Smilin ‘Through – The Singles Collection 1936-1947
• 2011 Judy Garland: Les enregistrements studio de Londres, de 1957 à 1964
• 2013 Judy Garland: Créations 1929-1962 – Songs be introduced

Disques

1936 Swing Mr. Charlie / Stomping at the Savoy (avec Bob Crosby’s Orchestra) – Decca 848 1945 –  This Heart of Mine / Love Decca 18660

1937 Everybody Sing Decca 1332 1945 You’ll Never Walk Alone / Smilin’ Through Decca 23539

1937 All God’s Chillun Got Rhythm / Everybody Sing Decca 1432 1945 On the Atchison, Topeka and the Santa Fe / In the Valley (Where the Evening Sun Goes Down) – Decca 23438

1937 (Dear Mr. Gable) You Made Me Love You / You Can’t Have Everything Decca 1463 1945 Round and Round Decca 23459 – 1938 Cry, Baby, Cry / Sleep, My Baby, Sleep Decca 1796 1945 It’s a Great Big World (w. Virginia O’Brien and Betty Russell) – Decca 23460

1938 It Never Rains But It Pours / Ten Pins in the Sky Decca 2017 1946 For You, For Me, Forevermore / Aren’t You Kinda Glad We Did? (avec Dick Haymes) – Decca 23687

1939 Over the Rainbow / The Jitterbug – Decca 2672 1946 Changing My Tune / Love Decca 23688

1939/1937 Over the Rainbow / (Dear Mr. Gable) You Made Me Love You – MGM KGC-166 1946 There Is No Breeze / Don’t Tell Me That Story Decca 23746

1939 Embraceable You / Swanee – Decca 2881 1947 I Wish I Were in Love Again / Nothing but You Decca 24469

1939 Zing! Went the Strings of My Heart / Fascinatin’ Rhythm – Decca 18543 1947 Look for the Silver Lining MGM 30002

1939 In Between / Sweet Sixteen Decca 15045 1947 Who? MGM 30003

1939 Oceans Apart / Figaro Decca 2873 1947/1949 Look for the Silver Lining / Merry Christmas MGM 30212

1940 Friendship (w. Johnny Mercer) / The Wearing of the Green – Decca 3165 1948 Be a Clown MGM 30097

1940 Buds Won’t Bud / I’m Nobody’s Baby Decca 3174 1948 Love of My Life / You Can Do No Wrong MGM 30098

1940 The End of the Rainbow Decca 3231 1948 Mack the Black MGM 30099

1940 Our Love Affair / I’m Always Chasing Rainbows – Decca 3593 1948 I Wish I Were in Love Again (avec. Mickey Rooney) / Johnny One Note MGM 30172

1940 It’s a Great Day for the Irish / A Pretty Girl Milking Her Cow – Decca 3604 1948 Easter Parade (avec. Fred Astaire) / A Fella With an Umbrella (avec Peter Lawford) – MGM 30185

1941 The Birthday of a King / Star of the East – Decca 4050 1948 A Couple of Swells / Irving Berlin Medley (avec Fred Astaire) – MGM 30186

1941 How About You? / F.D.R. Jones Decca 4072 1948 Better Luck Next Time MGM 30187

1941 Poor You / Last Call For Love Decca 18320 1949 Put Your Arms Around Me, Honey / Meet Me Tonight in Dreamland MGM 50025

1942 For Me and My Gal / When You Wore a Tulip (avec Gene Kelly) – Decca 18480 1949 Play That Barbershop Chord / I Don’t Care MGM 50026

1942 I Never Knew / On the Sunny Side of the Street – Decca 18524 1950 Happy Harvest / If You Feel Like Singing, Sing MGM 30252

1942 That Old Black Magic / Poor Little Rich Girl Decca 18540 1950 Friendly Star / Get Happy MGM 30254

1943 Could You Use Me? ( avec Mickey Rooney) / Embraceable You – Decca 23303 1953 Send My Baby Back to Me / Without a Memory Columbia 40010

1943 But Not For Me – Decca 23309 1953 Go Home, Joe / Heartbroken Columbia 40023

1944 Over the Rainbow / I May Be Wrong (But I Think You’re Wonderful) (avec Tommy Dorsey’s Orchestra) V-Disc – 335-A 1954 The Man That Got Away / Here’s What I’m Here For Columbia 40270

1943 Bidin’ My Time / I’ve Got Rhythm – Decca 23310 1956/1955 Maybe I’ll Come Back / Over the Rainbow Capitol 6128

1943 No Love, No Nothin’ / A Journey to a Star Decca 18484 1957 It’s Lovely to Be Back Again in London / By Myself EMI CL-14791 (British release)

1944 Meet Me in St. Louis / Skip to My Lou – Decca 23360 1961 Zing! Went the Strings of My Heart / Rockabye Your Baby With a Dixie Melody Capitol 4624

1944 The Trolley Song / Boys and Girls Like You and Me Decca 23361 1961 San Francisco / Chicago Capitol 6125

1944 Have Yourself a Merry Little Christmas / The Boy Next Door – Decca 23362 1961/1956 The Man That Got Away / April Showers Capitol 6126

1944 The Trolley Song / Meet Me in St. Louis – Decca 25494 1961 Swanee / That’s Entertainment Capitol 6129

1945/1944 Yah-Ta-Ta, Yah-Ta-Ta (Talk, Talk, Talk) / You’ve Got Me Where You Want Me (avec Bing Crosby) – Decca 23410 1961 Come Rain or Come Shine / Rockabye Your Baby With a Dixie Melody Capitol 6127

1945/1944 Connecticut / Mine (avec Bing Crosby) – Decca 23804 1961 Comes Once in a Lifetime / Sweet Danger Capitol 4656

1945 On The Atchison, Topeka and the Santa Fe / If I Had You (avec The Merry Macs) – Decca 23436 1962 Little Drops of Rain / Paris Is a Lonely Town Warner Bros. – 5310

1944/1945 Have Yourself a Merry Little Christmas / You’ll Never Walk Alone – Decca 9-29295 1963 Hello Bluebird / I Could Go On Singing Capitol 4938

1944/1945 The Boy Next Door / Smilin’ Through – Decca 9-29296 1965 Hello, Dolly! / He’s Got the Whole World in His Hands (avec Liza Minnelli) – Capitol 5497

Récompenses.

Oscars.

Les Académy Awards, populairement connus comme les Oscars, sont décernés chaque année par l’Académie américaine des Arts et des Sciences (AMPAS) pour reconnaitre l’excellence des professionnels de l’industrie cinématographique. Judy Garland a été nominé pour deux prix compétitifs et a été récipiendaire d’un prix de l’Académie Jeunesse.

1940 Pour sa performance exceptionnelle en tant que jeune actrice de l’écran au cours de la dernière année – ( Le Magicien d’Oz et Babes in Arms ) – Prix de l’Académie jeunesse – Honoré.

1955 Une étoile est née – Meilleure actrice – Nommé.

1962 Jugement à Nuremberg – Meilleur second rôle féminin – Nommé.

Golden Globes.

Les Golden Globe Awards sont décernés chaque année par la Hollywood Foreigh Press Association (HFPA) pour reconnaitre les réalisations exceptionnelles dans l’industrie du divertissement, à la fois intérieure et extérieure, et de concentrer l’attention du public sur le meilleur cinéma et télévision. Judy Garland a remporté un prix concurrentiel et a été nominé pour un deuxième.

1955 Une étoile est née – meilleure actrice – film musical ou une comédie – Remporté.

1962 Jugement à Nuremberg – meilleure actrice de soutien – Motion Picture – Nommé.

1962 Lifetime Achievement Golden Globe Cecil B. DeMille Award – Honoré.

Grammy Awards.

Les Grammy Awards sont décernés chaque année par l’Académie nationale des arts et des sciences des États-Unis pour des réalisations exceptionnelles dans l’industrie de la musique. Judy Garland a remporté deux Grammy Awards au cours de sa vie, et on lui a décerné à titre posthume le Lifetime Achievement Award.

1962 Judy at Carnegie Hall – Album de l’année – Gagné.
1962 Judy at Carnegie Hall – Performance féminine vocale solo – Gagné.
1966 25ème anniversaire : Rétrospective meilleures ventes d’albums – Nommé.
1971 Judy Londres 1969 – meilleures ventes d’album – Nommé.
1995 Judy : Complete Decca Masters – meilleur album historique – Nommé.
1999 Lifetime Achievement Grammy Lifetime – Achievement Award – Honoré.
Judy at Carnegie Hall a remporté deux autres Grammy, pour sa Contribution Best Engineering – Enregistrements populaires (Robert Arnold) et meilleure couverture d’album non classique (Jim Silke).

Grammy Hall of Fame enregistrements.

Le Grammy Hall of Fame Award est un prix spécial Grammy créé en 1973 pour honorer les enregistrements qui ont au moins vingt-cinq ans et qui ont une « importance qualitative ou historique». En 2011 six des enregistrements de Judy Garland ont reçu le prix.

1981  » Over the Rainboe  » Grammy Hall of Fame – Intronisé.
1998 » (Dear Mr. Gable) You Made Me Love You  » Grammy Hall of Fame – Intronisé.
1998 Judy at Carnegie Hall Grammy Hall of Fame – Intronisé.
2005 Meet me in St. Louis – Bande sonore – Grammy Hall of Fame – Intronisé.
2006 Le Magicien d’Oz – Sélection dramatique et musicale enregistrée directement à partir de la Bande sonore de Technicolor Film de MGM – Grammy Hall of Fame – Intronisé.
2010  » For me and my Gal « (avec Gene Kelly) – Grammy Hall of Fame – Intronisé.

Emmy Awards

L’Académie des Arts et des Sciences de la télévision (ATAS) honore la télévision de divertissement en heure de grande écoute national. Judy Garland a été nominé pour trois Emmys.

1956  – meilleure chanteuse – Nommé.

1962 Le Judy Garland Show (spécial) – Performance exceptionnelle dans un variété ou un programme musical – Nommé.

1964 Le Judy Garland Show – Performance exceptionnelle dans un variété ou un programme musical – Nommé.

Tony Awards.

Les prix Antoinette Perry pour l’excellence en théâtre, plus communément appelés les Tony Awards, soulignent les réalisations dans le théâtre américain en direct et sont présentés par le American Theatre Wing et La ligue de Broadway. Judy Garland a remporté un Tony Award spécial en 1952 pour sa contribution à la renaissance du vaudeville avec son record de 19 semaines consécutives au Théâtre Palace.

D’autres honneurs.

Les Oscars 2014 ont rendu un hommage à Judy Garland.  La chanteuse Pink à interprété Somewhere Over the Rainbow en présence des enfants de Judy, Lisa Minelli, Lorna Loft et son frère Joseph Loft.

Depuis 1975, la maison natale de Judy Garland à Grand Rapids, Minnesota est le lieu d’un festival annuel Judy Garland en juin. Lors du festival en 2006, le gouverneur du Minnesota Tim Pawlenty et le lieutenant-gouverneur Carol Molnau ont proclamé le 22 juin pour être la « Journée Judy Garland », en reconnaissant et honorant Judy Garland pour son dévouement et ses réalisations exemplaires et l’ont salué comme une citoyenne exceptionnelle et une mécène des arts. Ses enfants Lorna et Joey Luft étaient présents. Aussi en 1975, Le Musée Judy Garland a ouvert à Grand Rapids. Le musée, dédié à honorer le talent et l’héritage de Judy Garland, est soutenu financièrement en partie par la Judy Garland Heirs Trust et a le soutien personnel de tous les enfants de Judy Garland. La maison d’enfance de Judy à Grand Rapids a ouvert au public en 1995. Le musée prétend détenir la plus grande collection de souvenirs de Judy Garland dans le monde.

Judy Garland a par deux fois été honorée sur des timbres-poste commémoratifs. En 1989, le Service postal des États-Unis a émis une série de timbres-poste « Films classiques », pour honorer le 50ème anniversaire des films réalisés aux États-Unis en 1939 qui ont été nommés aux Oscars. Ces timbres de 25 ¢ mettaient en vedette quatre films: Le Magicien d’Oz, Autant en emporte le vent, Stagecoach, et Beau Geste. Le bureau de poste a émis un timbre en 2006 honorant Judy Garland dans la série « Légendes d’Hollywood ». Le timbre dépeint Judy Garland en Vicki Lester dans Une étoile est né et a été peint par l’illustrateur Tim O’Brien. La première cérémonie de la journée pour ce timbre était le 10 juin 2006, ce qui aurait été le 84ème anniversaire de Judy Garland, à New York avec une disponibilité à l’échelle nationale, le 12 juin. La cérémonie au Carnegie Hall de New York mettant en vedette sa fille, Lorna Luft, Turner Classic Movies et les artistes invités Robert Osborne, Dick Cavett, Michael Feinstein, Rufus Wainwright, Terrence McNally, et les collègues de Judy à la MGM Jane Powell et Margaret O’Brien. Fille de Judy Garland, Liza Minnelli a enregistré un message d’accueil spécial exclusivement pour la cérémonie.

L’interprétation de Judy Garland dans « Over the Rainbow » a également été honoré en tant que numéro un dans le projet de chansons du siècle de 2001, par l’Association Américaine de l’industrie du disque et la National Endowment for the Arts. La liste a été construite pour les jeunes et sert à «faire une nouvelle appréciation dans le processus de développement de la musique, y compris écriture, la musicalité, l’enregistrement, l’exécution, la distribution et le développement de la distribution et des valeurs culturelles».

En 2003, le Conseil national de préservation des enregistrements a sélectionné Judy at Carnegie Hall pour la conservation dans le Registre national d’enregistrement.

Sigma chi* de l’Université de l’Ohio a dit de Judy Garland qu’elle était une amoureuse de Sigma chi en 1938. Une nouvelle race de rose a été introduite en 1977, dédiée à Judy. La rose Judy Garland a les pétales jaunes avec des courants rouge vif. Judy a été intronisée au Temple de la renommée de la musique du Minnesota situé dans New Ulm, Minnesota en 1991.

* La fraternité Sigma chi est une fraternité américaine fondée en 1855. Elle compte 237 chapitres actifs et près de 300 000 membres initiés. Elle fut fondée le 28 juin 1855 à l’Université Miami située à Oxford en Ohio.

Judy Garland a deux étoiles sur le Hollywood Walk of Fame, une pour les films (situé au 1715 Vine St.) et une pour ses enregistrements (situé au 6764 Hollywood Boul.). Sa main et ses empreintes de pas ont été conservées dans le ciment en 1939 au Théâtre chinois de Grauman.

LIVRES SUR JUDY GARLAND

Pour le 88ème anniversaire de Judy Garland, le 10 juin 2010, Madame Tussauds d’Hollywood a dévoilé une statue de cire de Judy Garland.

STATUES DE CIRE.

RÉFÉRENCES:
http://en.wikipedia.org/wiki/Judy_Garland

 

4 réflexions sur “JUDY GARLAND L’ENFANT VEDETTE.

      • Bonjour Loulou – Votre phrase « Ethel, Frank, Jimmie et Susie avant que Judy ne vienne au monde en 1919. » peut se prêter à l’ambigüe. Aussi, la photo de Garland en 1920 n’est pas possible ; elle est née en 1922. Enfin, je suis un homme qui a produit un grand nombre de CD consacrée à Garland. Amitiés.

        J'aime

      • Bonjour M. Schulman,

        Merci pour votre commentaire. J’ai simplement énuméré les personnes qui étaient sur la photo et c’était effectivement avant que Judy ne vienne au monde. Je n’ai pas nommé le nom de Judy comme étant sur la photo. Mon commentaire est tout à fait correct. La photo a été prise en 1919 et Judy n’y apparaît pas. Je vais simplement mettre une virgule avant en 1919 c’est tout.
        Bonne journée
        Loulou

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s