LA PETITE HISTOIRE DU : CHÂTEAU FRONTENAC, QUÉBEC


Le Château Frontenac est un célèbre hôtel de Québec situé dans le quartier du Vieux-Québec surplombant le fleuve St-Laurent depuis la terrasse Dufferin. Il a été désigné lieu historique national du Canada en 1981.

FAIRMONT LE CHÂTEAU FRONTENAC

Situation

Statue de Frontenac à l’Assemblée nationale du Québec.

Le Château Frontenac est nommé ainsi en l’honneur de Louis de Buade, comte de Frontenac, qui fut gouverneur de Nouvelle-France de 1672 à 1682 et de 1689 à 1698.
L’hôtel est situé dans la Haute-Ville de l’arrondissement historique du Vieux-Québec. Il domine le Cap Diamant et sa situation sur la terrasse Dufferin offre un panorama sur le fleuve Saint-Laurent. Outre la terrasse, l’hôtel est bordé au nord par la rue Saint-Louis et au sud par la rue Mont-Carmel, d’autres bâtiments occupent le même quadrilatère fermé par la rue Haldimand à l’ouest. La place d’Armes s’étend au nord et la place des Gouverneurs au sud. La rue des carrières et la terrasse Dufferin relient le château à la citadelle de Québec, au sud. Face au château, un funiculaire le relie au quartier Petit Champlain.

Louis de Buade comte de Frontenac et de Palluau (1622-1698).   Il est un militaire et administrateur français. Nommé à deux reprises gouverneur de la Nouvelle-France par le roi de France Louis XIV, il développe la colonie et la défend contre les attaques anglaises, notamment lors de la bataille de Québec en 1690.

Le château a été construit non loin du lieu historique de la citadelle de Québec, à l’emplacement de l’ancien château Haldimand et à côté de la terrasse Dufferin recouvrant le site archéologique du fort et du château Saint-Louis.

Le château Saint-Louis.

La place d’Armes et le futur site du château Frontenac, en 1866.

Les vestiges du château Saint-Louis.

Plaque.

Histoire

Origines

L’architecte Bruce Price (1845-1903).

À la fin du XIXe siècle, la ville de Québec désire se doter d’un grand hôtel. En 1890, l’architecte Eugène-Étienne Taché (1836-1912), à qui l’on doit notamment l’Assemblée nationale du Québec, présente son plan du Fortress Hotel, édifice imposant comprenant un hôtel de luxe et un grand opéra, dont le plan symétrique flanqué de trois tours rondes rappelle les châteaux français.

Eugène-Étienne Taché architecte (1836-1912).

Le Château Frontenac est le premier d’une longue série d’hôtels de style « château » construits par les compagnies ferroviaires canadiennes à la fin du XIXe et au début du XXe siècle afin de populariser les voyages par train, ces hôtels sont en fait devenus des symboles nationaux par leur élégance et leur confort. La première phase de la construction du château Frontenac, commandé par le chemin de fer Canadien Pacifique, commence en 1892. Les plans sont de l’architecte américain Bruce Price, qui avait déjà réalisé la gare Windsor de Montréal. L’architecte s’inspire du projet d’Eugène-Étienne Taché, en optant toutefois pour un plan en fer à cheval. Les travaux de l’aile Riverview (littéralement « Vue sur le fleuve ») sont terminés en 1893 et l’hôtel connait un succès immédiat.

L’aile Citadelle est ajoutée en 1899. L’aile Mont-Carmel est construite de 1908 à 1909 selon les plans de Walter Scott Painter (1877-1957). L’hôtel est à nouveau agrandi en 1919. L’aile Saint-Louis et la tour centrale sont ajoutées entre 1920 et 1924 selon les plans des frères Edward (1867-1923) et William Sutherland Maxwell (1874-1952). L’hôtel est endommagé dans un incendie en 1926, mais l’intérieur est reconstruit peu après.

Edward Maxwell architecte (1867-1923) et son frère William Sutherland Maxwell (1874-1952) architecte également.

Conférences de Québec

Franklin Delano Roosevelt (1882-1945) président des États-Unis, le gouverneur général du Canada le comte d’Athlone (1874-1957) en avant plan (voir plus bas), le premier ministre du Canada William Lyon MacKenzie King (1874-1950) et  et le premier ministre de Grande-Bretagne Winston Churchill (1874-1965) à la conférence de Québec du 17 au 24 août 1943.  Ils ont discuté de stratégie pour la Seconde Guerre mondiale et elle a été tenue à la Citadelle tandis qu’une grande partie du personnel restait tout près, au Château Frontenac (William Lyon Mackenzie King (1874-1950) a été invité à quelques réunions par courtoisie envers le Canada).

Le major-général Alexander Augustus Frédérick William Alfred George Cambridge (né prince Alexandre de Teck), né le 14 avril 1874 au palais de Kensington de Londres et mort le 16 janvier 1957. Il fut 1er comte d’Athlone, major-général et le seizième gouverneur général du Canada de 1940 à 1946.

Maurice Duplessis (1890-1959) y a vécu pendant qu’il était premier ministre du Québec.

Maurice Le Noblet Duplessis (1890-1959) Premier ministre du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959. 

Il est maintenant exploité et dirigé par la compagnie hôtelière Fairmont.

La dernière phase des travaux sur le château s’échelonne de 1992 à 1993, suivant les plans du Groupe Arcop.

Le Château Frontenac devient un lieu historique du Canada le 15 janvier 1981, la désignation se réfère uniquement au plan au sol en 1981. L’aile Claude-Pratte est inaugurée en juin 1993.

Architecture

Le château Frontenac compte cinq ailes et une tour centrale. Son plan asymétrique comporte une cour intérieure et sa volumétrie est irrégulière. L’architecte s’est en effet inspiré du relief et a conçu un édifice pouvant être agrandi. L’hôtel est construit en pierres de taille grises et en briques de Glenboig orange, cachant une ossature d’acier.

Plusieurs de ses éléments sont typiques du style Château, tel que la toiture à forte pente, les tours massives et les tourelles circulaires et polygonales, les pignons et lucarnes ornés, les hautes cheminées, la rangée de faux mâchicoulis au-dessus des fenêtres du troisième étage, les matériaux de grande qualité et son cadre spectaculaire. Les toits sont en cuivre.

Les armoiries que l’architecte Eugène-Étienne Taché avaient conçues pour Frontenac ont été intégrées à plusieurs endroits de l’hôtel, notamment sur le mur extérieur de l’arche d’entrée. Une pierre datée de 1647, provenant du château Saint-Louis et gravée d’une croix de Malte, est incrustée dans l’arche menant vers la cour. Les vitraux de type Rondel ont été conçus par Edward Maxwell.

L’architecture générale de la tour principale du Château Frontenac présente de grandes similitudes avec celle du Château de l’Isle Savary, situé sur la commune de Clion-sur-Indre (France), dont Louis de Buade a été l’un des propriétaires.

Le Château Frontenac dans la période 1900-1925, avant la construction de sa tour centrale.

Le château, vu depuis la terrasse Dufferin.

Le Château Frontenac illuminé.

Le Château Frontenac vu de la terrasse de Lévis.

La terrasse Dufferin et le Château Frontenac, vers 1895.

Nouvelle tour en construction, 1922-1923.

Toiture de cuivre remise à neuf, 2012.

Food Camp Québec Édition 2014 dans la salle de bal du Château Frontenac.

Tourisme

Interview du directeur général de l’hôtel Robert Mercure et du chef exécutif Jean Soulard par le Québec Scope Magazine en 2011.

Le Château Frontenac porte l’épithète d’« Hôtel le plus photographié dans le monde ». Il est aussi un des monuments les plus associés avec la ville de Québec et le Québec dans son ensemble. Des visites guidées de l’édifice sont organisées à longueur d’année. Selon le Guide Michelin, les meilleurs points de vue pour observer le château sont la terrasse de Lévis, la citadelle de Québec ou l’observatoire de l’édifice Marie-Guyart.

Jean Soulard le précédent chef exécutif et directeur des cuisines du Château Frontenac du 12 juillet 1993 au 31 mars 2013, il a travaillé pendant 14 ans au Hilton Québec avant d’obtenir ce poste.

L’hôtel compte 618 chambres. Depuis avril 2013 le Château Frontenac a mis la main sur celui qui devient son nouveau chef exécutif et directeur des cuisines.  Fraichement débarqué de Paris, le chef Baptiste Peupion, tout juste âgé de 35 ans, entre ainsi en poste quelques jours seulement après le départ du très connu Jean Soulard. Le jeune homme originaire de Paris compte une quinzaine d’années d’expérience dans le domaine culinaire. Depuis 2010, il était chef de cuisine à l’hôtel Shangri-La à Paris.

Le chef exécutif et directeur des cuisines Baptiste Peupion depuis avril 2013.

CURRICULUM VITAE DU NOUVEAU CHEF DU CHÂTEAU FRONTENAC

Détenteur d’un brevet d’études professionnelles en cuisine et d’un baccalauréat professionnel, option cuisine, le nouveau chef exécutif s’est également classé deuxième au titre de meilleur apprenti cuisinier de France.

Sa nomination fait suite à la démission de Jean Soulard qui a choisi de réorienter sa carrière après 20 ans derrière les fourneaux du Château.  Il y a quelques semaines, l’hôtel annonçait par ailleurs la création d’un nouveau poste, celui de «chef des restaurants», occupé par le chef Stéphane Modat, qui fut notamment chef et cofondateur du restaurant L’Utopie. M. Modat est responsable des menus du restaurant Le Champlain ainsi que du Café de la terrasse et du bar Saint-Laurent.

Stéphane Modat, chef des restaurants, responsable des menus du restaurant Le Champlain ainsi que du Café de la terrasse Dufferin et du bar Saint-Laurent avec le nouveau chef exécutif et directeur des cuisines Baptiste Peupion.  Bonne chance à tous les deux dans leurs nouvelles fonctions.

RÉFÉRENCES :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_Frontenac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s