HÉRITIÈRES AMÉRICAINES AYANT ÉPOUSÉ UN NOBLE – 4ÈME PARTIE.


 

CAROLINE ÉLISABETH HOLBROOK Von ROQUES (1838-1910) en 1872. Mariée en première noce à William Gaines Chandler (1829 – 1862) en 1858 qui était avocat et ils eurent deux enfants, Holbrook St-Johnn Chandler et Florence. Cependant, William Chandler est mort subitement en 1862 à l’âge de 32 ans. Ensuite elle se remaria en deuxièmes noces au Capitaine Franklin Bache du Barry (1837-1864) officier confédéré durant la guerre de Sécession, en troisièmes noces à Charles Rebello (11 octobre 1866 et divorce en 1868) et en quatrièmes noces au baron Adolph von Roques en 1872, un officier de cavalerie du 8ème régiment de cuirassiers de l’armé Allemande qui a abandonné sa famille en 1879.

Du mariage de Caroline et William Gaines Chandler ils eurent deux enfants :

1.   Holbrook St-John Chandler ;


2.   Florence Élizabeth (Florie) Chandler Maybrick (3 septembre 1862 – 23 octobre 1941) marié à James Maybrick (1838-1889) suspecté d’être Jack l’Éventreur.

James Maybrick mourut d’une surdose d’arsenic à laquelle il était dépendant en 1889, vraisemblablement empoisonné par sa femme (quoique certains membres de son entourage aient imputé son décès subit à sa dépendance chronique à l’opium et à une réaction produite par le « remède » qu’il absorbait depuis des années). Le procès a été une parodie horrible de justice. Deux ans après, le juge qui présidait le procès est mort dans un asile d’aliénés. Jugée, Florence Maybrick fut condamnée à mort par pendaison, mais graciée par la reine Victoria et vit sa peine commuée en 15 ans de réclusion, elle quitta la prison en 1904.

Ils eurent deux enfants :

1.   James (Bobo) Maybrick Fuller Jr (1882 – 1911) Mort au Canada.
2.   Gladys Évelyn Maybrick Corbyn (1886 – 1971 ) Mariée en 1912 à Frédérick James Harold Corbyn (1883-?).

James Maybrick Jr. et Gladys Évelyn ont été pris en charge par le Dr Charles Chinner Fuller et son épouse Gertrude après la mort de leur père et que leur mère ait été reconnue coupable.

James Jr. a changé son nom pour Fuller avant sa mort au Canada en 1911, il était ingénieur des mines en Colombie-Britannique. Pendant son séjour à la mine d’or Le Roi, il s’est tué en buvant du cyanure pensant apparemment que c’était juste un verre d’eau. Il avait 29 ans. Gladys a vécu à Ryde, Ile de Wight, avec son oncle et sa tante Michael et Laura Maybrick. Gladys Maybrick s’est marié à Frédérick James Harold Corbyn à Hampstead à Londres, en 1912, elle est morte en Galles du Sud en 1971, où le couple a vécu plusieurs années.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

EUPHÉMIA TUDOR CHOLEWA comtesse Kleczkowski (1837 – ?) en 1872. Fille de Frédéric Tudor.  Marié le 12 avril 1872 à Michel Alexandre Cholewa comte Kleczkowski (1818-1886).

 Ils eurent quatre enfants :

1- Alice Euphémia Alexandrine Marie  (18 avril 1863) à Pékin, Chine, mariée à Paris à Barnard Hutchinson de Boston.

2- Éléonora Délia Julie Aimée  (3 janvier 1866, Paris)

3- Frédéric Alexandre Paul Henry Tudor (17 octobre 1871) à Versailles.

4- Yvonne Jeanne Michelène Isabelle Virginie  (25 février 1880, Paris).

____________________________________________________________________________________________________________________________________

L’HON. MARY (MINNA) LIVINGSTON KING (1855 – 22 mai 1931) le 25 juin 1872, marquise d’Anglesey, le 23 juin 1880. Mariée le 25 juin 1872 en première noce à l’hon. Henry Wodehouse (1834-1873) en 1847 il obtient le titre de baronnet et le 16 juin 1880 en deuxièmes noces au très honorable Henry Paget, 4ème marquis d’Anglesey (1835-1898) 5ème comte de Uxbridge, 7ème baronnet de Plas Newydd, Anglesey et le mont Bagenall et 13ème lord Paget de Beaudesert. Son père John Pendleton King était sénateur américain de Géorgie de 1833 à 1837 et sa mère Mary Louise Woodward. Mary a été investi en tant que Dame de Grâce de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

John Pendleton King (1799-1888) sénateur de la Géorgie de 1833 à 1837.

Henry Paget, le 4ème marquis d’Anglesey (1835-1898).

____________________________________________________________________________________________________________________________________

MARIE DE GRASSE STEVENS VAN WART EVANS (? – 1920), lady Evans le 31 juillet 1872. Elle a été mariée en première noce à Irving Van Hart et en deuxièmes noces au banquier Sir Francis Henry Évans, 1er Baronnet. Ils eurent trois fils et deux filles.  Fille de l’honorable Samuel Stevens (1798-1854) et de Mary Frances Stevens (? – 1890) d’Albany, New York.

Sir Francis Henry Évans, 1er Baronnet de Tubbendens (1840-1907). Il était un ingénieur civil britannique, homme d’affaires et politicien du Parti libéral.

1. Sir Murland de Grasse Evans, 2ème baronnet  (8 déc. 1874 – 1946) successeur du titre. Major 5ème Brigade RFA, Londres.
2. Jocelyn Herle de Grasse Evans (7 nov. 1880 – 1831) marié à Blanche Rumsay.
3. Sir Evelyn Ward Evans, 3ème baronnet  (17 nov. 1883-1970)
4. Francis de Grasse Evans (17 nov. 1873)
5. Gwladys de Grasse Evans (2 juil. 1877-1905). Mariée en première noce le 10 mai 1898 avec  l’hon. Arthur Harold Webster (1874-1902) et en deuxièmes noces en 1905 avec le Capitaine Iain Ramsay.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

CONSTANCE ÉLIZABETH KINNEY (1845-1817), comtesse Gianotti le 21 août 1872.  Elle était la seule fille de Franklin Shervood Kinney (1805 – 1871) et sa femme Marie Cogswell (1814-1877) Il a laissé 12 millions de dollars.  Elle a épousé le Comte Cesare J. Gianotti, colonel  et aide de camp du prince Humbert et en 1872 Grand Chambellan du Roi de l’Italie. Ils résidaient au 200 Via Nationale, Rome, Italie. 

Ils ont eu deux filles:

Marguerite-Victoria (Marcella Vittorio) Gianotti (1872).

Marie-Joséphine (Mary Joséphine) Gianotti (1874-1875).  Elle a épousé le comte Alfonse Balbi Bertone de Sambuy en 1901.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________

MARIE-ROSINE SLIDELL DE SERRE (1845 – ?), comtesse de Saint-Roman le 30 septembre 1872. Fille de l’hon. John Slidell (1853-1861) et Marguerite Mathilde Deslonde (Créole) (1815-1870) sénateur américain. Épouse de Étienne Pierre Jacques Henri de Serre de Saint-Roman (1833-1892).

Ils eurent quatre filles :

Le général Jean-Baptiste Marchand (1863-1934).

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 ANNA JAY von SCHWEINITZ (1849-1925) le 18 octobre 1872.  Fille de John Jay II (1817-1894) ambassadeur des États-Unis à Vienne et Sarah Kingsland Field (1819-1880).  Femme du Général Hans Lothar von Schweinitz (1822-1901) ambassadeur des États-Unis à Vienne et à Saint-Petersbourg. 

Son père John Jay II (1817-1894).  Avocat et diplomate.

Anna et Hans eurent six fils et deux filles dont :

Émilie Éléonore von Schweinitz  (1875-1948). Elle épouse le ministre Auguste von Trott zu Solz (1855–1938) en 1901.

Émilie-Éléonore et Auguste eurent 8 enfants dont :

Friedrich Adam (1909-1944) et son père Auguste (1855-1938).

1- Wilhelm von Schweinitz (1873–1932), soldat jusqu’en 1918 et attaché militaire à Rome et à La Haye, est marié à Victoria, la fille du ministre prussien Auguste zu Eulenburg.

5- Friedrich Adam Freiherr von Trott zu Solz (1909- mort en prison en 1944). Il a épousé le 8 juin 1940 Clarita Tiefenbacher (1917-2013). Il eurent Clarita et le 1er mars 1942 nait Anna-Véréna von Trott zu Solz.  Il a participé à l’opération Valkyrie pour tuer Hitler le 20  juillet 1944, fut arrêté et envoyé en prison.  Il est accusé de haute trahison (Landesverrat). On en a d’ailleurs fait un film avec Tom Cruise et Kenneth Branagh.

Adam von Trott zu Solz pendant son procès.

Le 21 juillet, Trott rencontre Ulrich von Hassell, Carl-Hans Graf von Hardenberg et Peter Graf Yorck von Wartenburg à l’Hôtel Adlon pour déjeuner. C’est la dernière grande réunion de la résistance. Trott refuse de fuir à Paris à cause de sa famille. Il est arrêté le 25 juillet 1944.  Les semaines qui suivent, Trott est interrogé sans relâche. Son amitié prouvée avec Stauffenberg qui a commis l’attentat, est la charge principale. Le 15 août 1944, il comparaît devant le Volksgerichshof (tribunal politique sous le régime nazi) avec Wolf-Heinrich von Helldorf, Bernhard Klamroth, Hans Georg Klamroth, Egbert Hayessen et Hans-Bernd von Haeften. Il est accusé de haute trahison (Landesverrat). Le verdict rendu par le juge Roland Freisler le condamne à mort par pendaison.  Adam von Trott zu Solz est pendu le 26 août 1944 à l’âge de 35 ans à la prison de Plötzensee.

Après son procès et sa sentence, sa famille tombe sous le coup de la Sippenhaft, une pratique légale sous le régime nazi qui permettait de tenir pour responsables les membres d’une famille d’une personne condamnée. Son épouse Clarita von Trott est internée dans la prison de Berlin-Moabit, tandis que les enfants Clarita et Anna-Verena sont emmenés à Bad Sachsa où ils sont tenus sous de faux noms loin de leur famille, et éduqués dans un environnement national-socialiste. En octobre 1944, elles sont libérées. Après la guerre, Clarita von Trott fait des études de médecine et travaille comme psychothérapeute. Elle vit aujourd’hui à Berlin.

Adam von Trott appartenait au cercle étroit qui a participé au complot du 20 juillet 1944 et servait de relais entre le comte von Stauffenberg et le Cercle de Kreisau dont il était membre. Il était le précurseur d’une politique étrangère au sein de la résistance allemande contre le national-socialisme et aurait accédé à un poste de secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères si l’attentat contre Hitler avait réussi. Il était en relation directe avec des cercles gouvernementaux britannique et américain et utilisa ces contacts au profit de la résistance. Son caractère tolérant et son ouverture d’esprit ont joué un grand rôle dans la collaboration entre les différents groupes politiques et sociaux au sein de la résistance allemande contre le nazisme.

Parmi les comploteurs issus des forces armées, on trouve le chef d’état-major de l’armée de terre, Franz Halder, son prédécesseur Ludwig Beck, le commandant de la zone militaire de Berlin, Erwin von Witzleben, Wilhelm von Lynar, le chef de l’Abwehr, Wilhelm Canaris, et l’adjoint, le lieutenant-colonel Hans Oster. Les participants civils au projet sont notamment l’ancien maire de Leipzig, Carl Friedrich Goerdeler, l’ancien ministre de l’économie Hjalmar Schacht et de hauts fonctionnaires comme Ernst von Weizäcker, ADAM von TROTT zu SOLZ ou Hans Bernd Gisevius.

Sur l’ordre de Hitler, les militaires identifiés comme comploteurs sont chassés de l’armée par une cour martiale présidée par von Rundsted, notamment assisté par Guderian et Keitel.  Redevenus civils, ils peuvent donc être traduits devant le Volksgerichtshof (tribunal du peuple), présidé par Roland Freisler. Le premier procès, concernant huit inculpés s’ouvre le 7 août 1944 et d’autres se succèdent jusqu’en février 1945. Tous les inculpés du premier procès sont condamnés à mort et exécutés par pendaison, « châtiment déshonorant », dans une dépendance de la prison de Plötzensee. Ils sont pendus à de simples crochets, « avec des cordes particulièrement fines, pour qu’ils meurent de lente strangulation », humiliés pendant leur agonie, les bourreaux leur baissant le pantalon. Leur supplice est filmé et photographié.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

JANE WRIGHT BUTTERFIELD (1850-1877 à l’âge de 27 ans), comtesse Montauban de Palikao le 21 avril 1873. Fille de Richard Shakelton Butterfield (1806-1869) a fait fortune dans l’industrie du textile et a fondé Butterfield Brothers à Bradford et Jane Wright Barlow (1827-1850). Première épouse du Général Charles Cousin de Montauban (1830-1889), comte de Palikao (1830-1889).

Le comte Charles Cousin de Montauban de Palikao (1830-1889). Vicomte en 1867 et comte à la mort de son père en 1878.

Ils eurent deux enfants :

1- Marie Pie Charlotte Élisabeth Jeanne Cousin de Montauban de Palikao (1874-1948) mariée en 1905 avec Victurnien de Rochechouart, marquis de Mortemart (1865-1939).

2- Marie Pie Élisabeth Cousin Montauban de Palikao (1877-1902) mariée en 1877 avec Fortuné Pierre Marie, comte d’ Andigné (1867-1935).

____________________________________________________________________________________________________________________________________

AUGUSTA JAY PELLEW (1833-1917), vicomtesse Exmouth sur le 14 mai 1873. Fille du juge William Jay (1789-1858) juriste. Deuxième épouse de Henry Edward Pelley, 6ème comte d’Exmouth (1828-1923). Anecdote : les deux soeurs ont épousés le même homme.  Éliza (1823-1869) le 5 octobre 1858 en première noce et Augusta en deuxième noces le 14 mai 1873.

Son père le Juge William Jay (1789-1858).

Henry Edward Pellew, 6ème comte d’Exmouth (1828-1923).

Enfant de Henry Edward Pellew, 6ème vicomte Exmouth et Augusta Jay :

____________________________________________________________________________________________________________________________________

En avant juste à côté de l’Empereur Guillaume II celui avec une cape.  Les clients de la chasse au château de Żyrowa du 30 novembre au 1er décembre 1911. 

Guillaume II en tant qu’invité de chasse du comte Johannes von FranckenSierstorpff, 1912. photo de la Société de chasse au château de Zyrowa en Silésie.  De gauche à droite : Prince Lichnowsky, le baron von Jansisch, la princesse Lichnowsky, le prince Pless, le comte von FrankenSierstorpff, Comte Strachwitz, le Dr Niedner, la princesse Pless, Leo von Caprivi, duc von Ratibor, le comte Eddy Sierstorpff, comtesse von FranckenSierstorpff, le comte Platen, Guillaume II, président von Guenther, conseiller privé von Alten, le comte Adalbert Sierstorpff, le lieutenant-colonel von Mutius, le comte Hans Clemens von Sierstorpff, le comte Fritz Sierstorpff. Du 1er décembre 1912 au 31 décembre 1912.

MARY KNOWLTON (Mae) von FRANCKEN-SIERSTORPFF (1870-1929), comtesse Johannes von Franco-pakistanaise en 1873. Fille d’Edward (Edwin) F. Knowlton (1834- ?) de Brooklin, NY.   Femme du comte Johannes von Francken-Sierstorpff (1858-1917). Sa femme lui survécue 12 ans.

Le château Buchenhöh, Zyrowa, Pologne.

Le père de Marie, Edward F. Knowlton, lui a acheté le palais Buchenhöh à Zyrowa en Pologne, et le lui a donné en cadeau de mariage.  Edward F. Knowlton s’est suicidé en 1898 en se tirant une balle dans la tête, il a laisser à sa fille un fonds en fiducie d’une valeur de 1 200 000 dollars. 

Mary et le comte Johannes ont eu un fils :

Hans Clemens, comte von Francken-Sierstoepff (1895-1944) il épousa le 29 septembre 1920 Élisabeth Charlotte Louise Hélène, Princesse zu Hohenlohe-Oehringen (1896- 1976). Ils eurent trois enfants.

  1.  Friedrich Graf von Kraft Francken-Sierstorpff ( 29 décembre 1961)
  2. Philipp Graf von Francken-Sierstorpff ( 12 février 1966)

Enfant de Constance Comtesse von Francken-Sierstorpff et Hyazinth Strachwitz comte von Gross-Zauche und Cammenitz :

  1. Ivonne Stachwitz Comtesse von Gross-Zauche und Cammenitz ( 8 août 1944).

Enfants de Constance Comtesse von Francken-Sierstorpff et William Denson :

  1. William Denson ( 8 octobre 1950)
  2. Olivia Denson ( 25 octobre 1952)

____________________________________________________________________________________________________________________________________

ÉLIZABETH (ÉLIZA) JANE BURNS GRAHAM (? – 1926), lady Graham de Esk le 1er août 1874.  Elle est la seule fille de Charles Burns  de Brooklyn NY. Elle a épousé Sir Robert James Stuart Graham, 10ème baronnet (1845-1917).

Enfants de Eliza Jane Burns et Sir Robert James Stuart Graham, 10ème Baronnet. :

____________________________________________________________________________________________________________________________________

MARIE-ÉLIZABETH (ÉLISE) FORBES DE CHOISEUL-PRASLIN (1850-1932), duchesse de Praslin le 17 décembre 1874. Fille de Paul Sieman Forbes (1808-1886) et Valéria Médora Wright. Mariée à Gaston Louis Philippe de Choiseul-Praslin (1847-1906), 6ème duc de Praslin. Son père a assassiné sa mère en 1847 parce qu’elle était nymphomane, violente et jalouse à cause de l’infidélité de marquis. Il se suicida à l’arsenic pour éviter d’aller en prison.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

LILIAN AUGUSTA ANGÉLIKA STUART MOORE (1853-1911), baronne Bildt Nils Daniel le 1er octobre 1874.   Fille de Bloomfield Haines Moore (1819-1878) et de Clara Sophia Jessup (1824-1899).  Elle épouse le baron Carl Nils Daniel De Bildt  (1850-1931). Lilian et Carl ont divorcés en 1889.

Son mari le baron Carl Nils Daniel De Bildt ( 1850-1931).  C’était un Suédois diplomate, écrivain, chambellan et membre de l’ Académie suédoise de 1901.

Ils eurent trois enfants :

1- Ernald Edward Gillis Bloomfield de Bildt (20 Juin 1875 – 8 Juillet 1876), à bord du S / S Ohio sur son chemin de Philadelphie à Liverpool.

2- Harald Knut Clarence De Bildt (31 août 1876 – 25 avril 1947). Suédois envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire à la Cour d’Égypte, et consul général au Caire. Marié  en 1917 avec Märta Ida Margareta Lejonhufvud.  Pas d’enfant.

3- Didrik Carl De Bildt (8 février 1879 – 17 mai 1933).   Il était un écrivain et un partisan généreux d’expéditions archéologiques. Comme son frère aîné, il était un généalogiste qui a assemblé de nombreux faits relatifs à ses ancêtres américains et suédois. Sans enfant.

Sa mère Clara Sophia Jessup (1824-1899) et son père Bloomfield Haines Moore (1819-1878).

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

LUCINDA FRANCES POWER (1840-1921), baronne von Böcklin Böcklinsau le 10 Janvier 1875.  Elle était la fille de Maurice Livingston Power (1811-1870) et Catherine Louisa Livingston (1815-1890). Elle épouse le baron Wilhelm Ernst Ludwig Émil Léopold, Freiherr Böcklin Böcklinsau (1831-1905) un haut fonctionnaire de l’armée de la monarchie austro-hongroise, major-général le 1 mai 1886 et Commandant de la 25ème brigade d’infanterie (Vienne) 1890, et à partir de 1 mai 1890 lieutenant.

Ils eurent une fille :

____________________________________________________________________________________________________________________________________

ÉDITH MARION STORY (1844-1907), marquise Peruzzi de Médicis le 9 février 1875 était une écrivaine. Fille de William Wentmore Story (1819-1895) et Émelyn Eldredge. Elle épouse le marquis Simone Peruzzi de Médicis (1832-1900). Quand ils se sont rencontré elle avait 30 ans et lui presque 50.

Son père William Wentmore Story (1819-1895) sculpteur Américain, critique d’art, poète et éditeur.

Ils eurent quatre enfants :

1- Marguerita Peruzzi ;

2- Simone Bindo Peruzzi (1877-1907) En 1903, Bindo a été impliqué dans un scandale par une aristocrate jalouse rejeté par Bindo, elle a trouvé ses lettres d’amour à un autre soldat et les donna à son commandant, le conduisant à un procès pour homosexualité et son éventuelle démission de l’armée. La suite de la disgrâce était pire que Bindo a été mis au ban de la société et même par sa propre famille. De retour de Rome à Florence, Bindo a été relégué à l’étage du Palazzo Peruzzi via Maggio. Une fois au centre de la société aristocratique, Bindo était maintenant un paria, et même boudé par sa tante, la femme de Julian la diva de l’opéra Emma Eames qui accueillait Bindo à ses performances et chantait pour lui dans Vallombrosa dans la maison de Julian. En avril 1907, l’élégant Bindo s’est suicidé en se tirant une balle dans le cœur dans les pièces du rez-de-chaussée, au numéro 28, Via Maggio et eut les derniers sacrements à Santa Félicita et l’enterrement dans la chapelle de la famille Busini à Rufina.

3- Ridolfo Peruzzi de Médicis, héros de la Première Guerre mondiale  qui épousa Andriana Brisighella-Zénon en 1911;

4- Mira Cressida Peruzzi de Médicis (1876-1946) a épousée le 29 novembre 1900 Edward Henry Eldredge (1866 – ?).  Le mariage civil au Palazzo Vecchio de Florence et le mariage religieux dans la chapelle privée du Palais Peruzzi.

Palais Peruzzi de Médicis au 28 Via Maggio, Florence.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

SARITA KIMBALL BERDAN (1855-1935), comtesse Le Peletier d’Aunay le 3 mars 1875. Fille du Général Hiram Berdan (1824-1893). Elle épouse le comte Charles-Marie Stephen Le Peletier d’Aunay (1840-1918).

Son mari le comte Charles-Marie Stephen Le Peletier d’Aunay (1840-1918).

Son père le Général Hiram Berdan (1824-1893). C’était un ingénieur Américain, inventeur et officier de l’armée, de renommée mondiale, tireur d’élite et force motrice derrière le commandant colonel des États-Unis bénévoles dans le régiment des Sharpshooter (Régiment de tireurs d’élite) pendant la guerre de Sécession.  Il s’est battu à la bataille de  Gettysburg  (régiment de l’armée du Potomac) dans l’armée des Confédérés. Il est l’inventeur de la carabine Berdan, de l’amorce Bergan centerfire et de nombreuses autres armes et accessoires.  Il a inventé un fusil à répétition et a fait breveté une balle de fusil avant la guerre. Il a également développé la première machine de fusion d’or commerciale pour séparer l’or du minerai. Il a inventé une moissonneuse et une boulangerie mécanique. Ses inventions lui avaient apporté la richesse et la renommée internationale.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

JANE GRAHAM FROST (? – 1913), lady Molesworth le 3 juin 1875.  Seule fille du briganier-général Daniel Marsh Frost (1823-1900) et d’Élisabeth Graham. Lady Molesworth décédé en septembre 1913 d’une insuffisance cardiaque qu’un jury d’enquête a conclu avoir été provoquée par la piqûre d’une guêpe. Elle épouse Sir Lewis William Molesworth, 11ème baronnet (1853-1912). Ils n’ont pas eu d’enfant.

 

Son père le Brigadier-général Daniel Marsh Frost (1823-1900). Dans la milice volontaire du Missouri dans l’Armée des Confédérés de la Guerre de Sécession des États-Unis. En août 1863, il a déserté l’Armée en raison de sa sympathie ardente au camp des Confédérés et est partit vivre au Canada avec sa famille.  Il n’est revenu au Missouri qu’en 1865.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

JEANNE MARIA ÉLIZABETH CHIZELLE, baronne von und Stillfried Rathenitz le 22 septembre 1875. Elle épouse le baron Franz von und Stillfried Rathenitz.

______________________________________________

MARGARET LAURA ASTOR CAREY (1853-1911), madame de Stuers le 20 avril 1875, puis comtesse Zborowski, comtesse de Montsaulvain en 1880. Fille de John Carey (1821-1881) et de Marie-Alida Astor (1826-1881). Femme du baron Alphonse Lambert Eugène, Ridder de Stuers (1841-1919) 4 enfants (divorcé le 17 novembre 1891) et femme du comte William Morris Éliot Zborowski (1858 – 1903), le comte de Montsaulvain (1858 – 1903) pilote de course mort dans la course de la côte de Turbie (France) un fils.

Baron Alphonse Lambert Eugène Ridder de Stuers (1841-1919).  Diplomate à New York, ambassadeur en Espagne et en France.

Enfants d’Alphonse Lambert Eugène Ridder De Stuers et Margaret Laura Carey :

Enfants de Marguerite Isabelle Victorine Eugénie de Stuers et Alfred Maria Fortunatus Franziskus César Graf von Oberndorff :

  1. Charles-Alphonse-Aurèle Amrie Fortunatus Antoine Graf von Oberndorff + 1 b. 23 juin 1906, d. 5 octobre 1998
  2. Elisabeth Margarete Franziska Laurentia Antonia Maria Fortunatua Comtesse von Oberndorff 1 b. 5 septembre 1917
  • 4- Hubert Victor Arthur Auguste Ridder De Stuers ( 13 novembre 1879 –  22 novembre 1946).  Il épousa en première noces le 10 octobre 1906 Cornélia Maria de la Poer Livingston, en deuxième noces Mathilde Gertrud Therese Maria von Szilvinyi (1893-1976) en 1921 et ont divorcé le 9 avril 1927, en troisième noces Maria Clarissa Kemball-Cook en 1931.

Enfants de Hubert Victor Arthur Auguste Ridder De Stuers et sa première épouse Cornelia Maria de la Poer Livingston :

  1. John Alphonse Eduard Hubert Ridder De Stuers ( 19 août 1907 –  2 novembre 1973)
  2. Dorothy Margaret Alice de Stuers ( 13 avril 1909)

Enfant de Hubert Victor Arthur Auguste Ridder De Stuers et sa troisième épouse Clarissa Maria Kemball-Cook :

  1. Katharine Henriette de Stuers ( 1932)

Le manoir des Stuers Boetselaersborg à Heerenberg aux Pays-Bas.

Son deuxième mari le comte William Morris Éliot Zborowski (1858-1903).

À la mort de Margaret en 1911, le domaine a été hérité par son fils de 16 ans, le comte Louis Zborowski Vorrow.  Louis est instantanément devenu le quatrième homme le plus riche des moins de 21 ans dans le monde, avec une trésorerie de 11 millions de livres sterling et d’immobilier aux États-Unis, dont 7 acres (2,8 hectres) de Manhattan et plusieurs immeubles sur la Cinquième Avenue à New York.

Higham Park, il a été acheté en 1534 par Thomas Culpeper (amant de la reine Catherine Howard qui fut décapité par son mari Henry VIII).  En 1910, la comtesse Margaret Laura Zborowski (née Astor) a acheté le domaine pour 17 500 £, qui comprenait la ferme, 225 acres (91 hectares) et douze maisons.   En 1928, la veuve de Zborowski vendit le domaine à Walter Whigham, président de la banque Robert Fleming & Co.

Margaret et le comte Éliot Zborowski eurent un fils :

Louis Zborowski Vorow (1895-1924) pilote de course et ingénieur. Il était le patron de la compagnie Aston Martin.

En 1923, au 500 milles d’Indianapolis Zborowski conduit une Bugatti. Il a conduit en 1923 à Monza pour le Grand Prix d’Italie dans une voiture conçue par l’ingénieur américain Harry Arminius Miller, la monoplace « American Miller 122 ».  La première voiture a été propulsé par un moteur Maybach aéro six cylindres 23 093 cc et appelé Chitty Bang Bang.

Zborowski rejoint l’équipe Mercedes en 1924 mais il est mort dans une de leurs voitures, après avoir heurté un arbre pendant le Grand Prix d’Italie à Monza. Il était âgé de seulement de 29 ans.

Le livre pour enfants de Ian Fleming,  Chitty Chitty Bang Bang, et le film musical qui suivit, ont été inspirés par le romantisme des exploits de Zborowski.  Fleming avait regardé la course de Zborowski à Brooklands en tant qu’élève de l’école, et a ensuite visité Higham Park (alors connu sous le nom d’Highland Court) en tant qu’ami  de son dernier propriétaire, Walter Whigham le président de la banque Robert Fleming & Co.

Ian Fleming (1908-1964) le père de James Bond et le comte Louis Zborowski Vorow (1895-1924).

Margaret Astor Laura Carey (1853-1911) (4 enfants du 1er, 1 fils de 2ème mariage), m. 1er 1875 (divorcé) Alphonse Lambert Eugène, Ridder de Stuers (1841-1919) m. 2ème 1880 comte William Eliot Morris Zborowski (1858-1903).

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

MARIE ADÈLE BEAUVOIR-BOOSIER (1850-1908), Comtesse de Pourtalès – Gorgier le 2 mai 1876.  Deuxième épouse du comte Arthur de Pourtalès-Gorgier (1844-1928).

Portrait d’Arthur de Pourtalès-Gorgier (1844-1928).

Château de Pourtalès dans le faubourg de Strasbourg.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

ÉLIZABETH CABOT MOTLEY (1846-1928), lady Harcourt le 2 décembre 1876. Fille de  l’hon. John Lothrop Motley (1814-1877) et Mary Elizabeth Benjamin (1817-1874).  Elle épouse en première noce Thomas Poynton Ives (1844-1876) officier de marine durant la guerre de Sécession et en deuxième noces l’hon. Sir William George Granville Venables Harcourt (1827-1904).

Photo de l’hon. John Lothrop Motley (1814-1877) historien et ministre américain en Autriche.

Sir William George Granville Venables Vernon Harcourt (1827-1904). Avocat, journaliste et homme politique.

Enfant d’Élizabeth Cabot Motley et Révérent Hon. Sir William George Granville Harcourt

  • Robert Harcourt ( 7 mai 1878 –  8 septembre 1962) Il a épousé Marjorie Laura Cunard.
  1. Mary Élizabeth Harcourt s’est mariée à Ian Johnston Rochefort, un commandant de la Royal Navy.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

ISABELLA ANDREWS (1854 – 1918), comtesse von Linden en décembre 1876. Fille de Loring Andrews (1799-1875) l’homme le plus riche du commerce du cuir de New York et qui a étendu son empire dans l’immobilier industriel et Blandina Bruyn Hardenbergh (1820-1883).  Femme du comte Eberhard François-Joseph Heinrich von Linden (? – 1918) chambellan du roi de Wurtemberg, en 1876. Le fonds en fiducie du père d’Isabelle a été détourné par Francis H. Weeks qui a fraudé plusieurs gros clients.

Elle et Eberhard Von Linden eurent 2 enfants :

Julio von Linden.

Loring von Linden.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

GEORGINA MARY BLAKE (1848 – ?), comtesse de Coetlogon le 18 avril 1877. Fille de George Blake (? -1877) et  Mary Forbell.  Femme du comte Charles Hypolite René de Coëtlogon (1845 – ?).

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

CAROLINE HILDEGARDE ORNE (1850 – ?), comtesse de Borralha le 12 septembre 1877. Deuxième épouse du comte Gonçalo Caldeira Cid Leitao Pinto de Albuquerque (1839 – 1906), 1er comte da Borralha.

 
Le comte Gonçalo Caldeira Cid Leitao Pinto de Albuquerque (1839-1906) 1er comte de Borralha.
Ils eurent un fils:
François Caldeira Cid Leitão Pinto de Albuquerque, 2ème comte da Borralha (1878-1946). Il épouse le 10 mai 1910 Maria da Conceição do Casal Ribeiro de Carvalho (1883-1919). Un fils et une fille.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

MARIE-ANTOINETTE WAYNE van LEER POLK (1849-1919), de Charette, baronne de La Contrie le 12 décembre 1877 héroine confédérée. Fille du colonel Andrew Jackson Polk (1824-1867) et Rebecca Van Leer (1828-1904).  Deuxième épouse du baron Athanase Charles Marie de Charette de La Contrie, baron de Charette (1832-1911) colonel dans les zouaves pontificaux dans la guerre de Garibaldi.

Son mari : Athanase Charles Marie de Charette, 2e baron de La Contrie (1932-1911), 2e baron de La Contrie, est un officier général français du XIXème siècle qui s’est distingué dans la défense des États du Pape et pendant la guerre de 1870 à la tête des zouaves pontificaux.

Ils eurent 2 enfants :

  1. Andrée de Charette de la Contrie (1879-1879)
  2. Charles Antoine de Charette de la Contrie, marquis de Charette (1880-1947). Il épousa Suzanne Hennings le 19 novembre 1909 et en deuxième noces Marcelle JeanJean.

    Fille du premier mariage avec Suzanne Hennings :
    1. Suzanne de Charette de La Contrie Charles C. Marshall Jr. N Van Stockum.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

CLARA HAMMOND WESTOVER ALDEN (1859-1939), marquise Lanza di Brolo le 10 mai 1877. Fille du Brigadier-général de l’armée américaine le Dr William Alexander Hammond (1828 – 1900) et Hélen Nisbet.  Femme du marquis Manfredi Lanza di Brolo (? -1895) de Palerme. Elle était une auteure américaine de roman connue sous le nom de la Marquise Clara Lanza.

Son père le Dr. William Alexander Hammond (1828-1900).  Médecin militaire et neurologue durant la guerre de Sécession.

Clara et le marquis Manfred Lanza di Brolo eurent trois fils.

Corrado (Conrad) Lanza di Brolo

Capitaine Manfred Lanza di Brolo (1879 –  ?) Officier de l’armée américaine. Il épousa Madeline Lanaux (1893 – ?). Un fils Conrad M. Lanza (1920) et Théodore D. Lanza (1922).

Antonio Lanza di Brolo. Officier dans l’armée américaine, et dans le US Marine Hospital Service). Actif dans l’Église catholique romaine.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

FIN DE LA QUATRIÈME PARTIE

 

4 réflexions sur “HÉRITIÈRES AMÉRICAINES AYANT ÉPOUSÉ UN NOBLE – 4ÈME PARTIE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s